En fait, l'ego ne peut jamais être totalement satisfait. Plus on lui donne, plus il a des exigences. Cela qui veut l'infini, l'éternel, l'immortel est le principe même du Divin, Brahman, demeurant dans le corps humain, à l'intérieur de la coquille de l'ego. A l'intérieur de l'ego se trouve l'Âtman , qui est un rayon de Brahman.

On cesse de considérer l'ego comme l'essence, le mouvement de l'acte de pensée comme l'acte de vivre. On cesse d'être identifié à cela. Il n'y a plus d'implication psychologique. L'ego n'est plus qu'un simple instrument. L'attirance pour la division sujet/objet, pour le jeu de la possession, tout cela disparaît. Il n'y a pas besoin de refouler. Comprendre la réalité entraîne la disparition de l'identification, de l'attachement et de l'implication avec ce qui est faux. La tension de la dualité disparaît.

Les secrets de la Bhagavad Gita - Vimala Thakar

Éditions Le Lotus d'Or

par .