Ils ont juste le pouvoir de ralentir nos pas. Et certains d’entre nous avancent si lentement, qu’on peut avoir l’impression qu’ils n’avancent pas du tout. Mais de toutes les façons, nous sommes d’essence immortelle, tandis que les décors sont transitoires. Et le transitoire ne saurait définitivement bloquer le chemin de l’immortel. Vous devez donc vous en rappeler en lisant nos quelques propos sur le côté obscur du décor terrestre.

L’état de l’humain terrestre, en quelques mots…

En quelques mots, l’humain terrestre est soumis aux lois de l’égo et aux lois de la matière. Ce sont les lois de la matière qui font que vous êtes obligés de marcher ou d’emprunter un véhicule pour vous rendre d’un endroit à un autre, et que vous ne pouvez pas simplement vous téléporter ou voler dans les airs. Ce sont les lois de la matière qui font que vous avez besoin de manger et de dormir… Ce sont les lois de l’ego qui font que vous réagissez à des choses plus ou moins caractéristiques par des émotions comme la peur, la crainte, l’irritation, etc. Les lois matérielles et égotiques sont, pour ainsi dire, des programmes énergétiques encodés dans la psyché et dans la matière. Imaginez que vous êtes dans une voiture pilotée par un ordinateur. L’ordinateur est conçu selon un certain programme : il ne peut rien faire qui sorte de ce programme, et tout ce qu’il fait est déterminé par ce programme. Le comportement de la voiture sera donc directement le résultat de l’application de ce programme. Vous, dans la voiture, ne feriez que subir le programme. Le programme impose des limites, des contraintes et des besoins (LCB), et vous, vous subissez, ou vous essayez de vous adapter à cette matrice des LCB. La prison dont nous parlons, c’est cette matrice des LCB. C’est ce programme énergétique de l’ego et de la matière, qui vous impose d’avoir froid quand l’agitation des molécules autour de vous atteint un certain degré de lenteur, d’avoir chaud quand cette même agitation dépasse un certain niveau de rapidité, de devoir vous soumettre à la force de gravitation, d’avoir peur quand un danger se présente, de vous mettre en colère quand on vous provoque, etc. Il y a en fait deux prisons superposées : la prison égotique, et la prison matérielle. La prison égotique se trouve au-dedans de votre propre psyché. C’est-à-dire que chacun transporte dans son système mental-émotionnel, sa propre prison égotique. Quant à la prison matérielle, c’est l’univers physique lui-même : ce vaste champ de planètes, d’étoiles…

Qui a créé ces deux prisons ?

La matrice égotique et la matrice matérielle sont une création des âmes. La matrice égotique est une erreur, tandis que la matrice matérielle est un cadre énergétique densifié conçu fondamentalement pour offrir un cadre efficace de travail pour l’éveil du soleil intérieur des âmes. Cela peut paraître absolument incroyable, mais ces étoiles qu’étudient les astrophysiciens, ces atomes qu’étudient les physiciens, ces cellules qu’étudient les biologistes… tout cela a été créé par les âmes que nous sommes, dans un élan vibratoire collectif et syntonisé. Quand nous aurons tous atteint notre but, à savoir l’Eveil divin, nous annihilerons l’univers de la même manière : en émettant une onde énergétique collective qui va tout désintégrer, des étoiles jusqu’aux quarks. Les matrices ne sont devenues des prisons que parce que, pour la plupart, nous nous sommes mis à croire qu’il nous était impossible d’en transcender les lois, et nous nous sommes mis à croire que la seule chose à faire était de se soumettre ou de s’adapter. Le problème, ce n’est pas la double matrice égotique et matérielle. Le problème, c’est notre esprit de soumission à la double matrice. Et lorsque nous disons esprit de soumission, nous ne parlons pas seulement de manière imagée. Nous parlons d’un égrégore dont l’impulsion psychique principale peut se traduire par la phrase suivante : « Vous êtes soumis à la matrice et vous devez vous y faire ».

Finalement, le problème serait donc d’être sous l’emprise de l’égrégore de la matrice ?

Oui, exactement. La matrice en elle-même est un cadre qui permet de faire un travail énergétique au-dedans de soi. C’est donc à la base quelque chose de positif. Mais voici comment les choses se sont passées : l’égrégore de la matrice est née de la matrice égotique, cette dernière étant elle-même le résultat d’une erreur. En créant le substrat de la psyché, les âmes se sont trompées dans certains encodages énergétiques, et l’égrégore de la matrice est la conséquence la plus problématique de cette erreur, sans compter l’ego personnel de chacun d’entre nous. Ce que nous appelons ego c’est simplement la composante obscure de la psyché. Cela n’a rien à voir avec les idées habituelles sur cette notion. Ces idées confondent maladroitement le fait que nous soyons une individualité (et nous sommes une individualité), et le fait que la plupart des gens se sentent obligés de se positionner d’emblée en antagonistes devant le reste du monde (ce qui est une expression de l’obscurité de la psyché). Toute la rhétorique sur le « moi illusoire » et la « non-dualité » est tout à fait erronée, mais nous y reviendrons dans une autre discussion. Le problème vient donc du fait que la plupart des gens succombent à l’emprise de l’égrégore de la matrice. Et lorsqu’une personne est complètement dominée par l’égrégore de la matrice, elle se transforme naturellement en un agent défenseur de cet égrégore. De telles personnes militent naturellement contre tout ce qui peut rappeler, de près ou de loin, la moindre volonté de transcender les lois de la matrice. Les agents défenseurs de l’égrégore de la matrice sont partout : depuis la personne qui dort dans le même lit que vous, jusqu’au prix nobel de science… Ce sont toutes les personnes qui se sentent le devoir, quasiment subconscient, de combattre ou de condamner toute velléité de libération énergétique ou de développement intérieur (ce qui est la même chose, vue sous deux angles différents), dès qu’ils sont devant une démarche de ce type.

Comment transcender la matrice ? Comment sortir de la prison égotique et matérielle ?

Vous connaissez la réponse : en éveillant votre soleil intérieur ou votre centre hara. A l’origine, nous nous sommes tous incarnés pour disposer d’un cadre de travail afin de nous éveiller. Aujourd’hui, les plus mauvais aspects du cadre psychique et matériel sont devenus fous, et se dressent en puissant obstacle sur notre chemin. L’idée même qu’on puisse transcender les lois égotiques et matérielles est devenue, dans certains milieux, une parfaite hérésie, alors qu’il devrait s’agir de la toute première évidence. La piste de décollage est devenue une prison de haute sécurité, notamment à cause de l’emprise psycho-intellectuelle de l’égrégore de la matrice. Pour que la matrice psychique et matérielle redevienne pour nous, individuellement, une vraie piste de décollage, au lieu d’être une prison, nous devons pleinement embrasser l’idée selon laquelle nous avons un potentiel énergétique infini, et que nous pouvons éveiller ce potentiel. Tout cela est certes assez subtil, car l’idée réelle est de cheminer vers l’Eveil, le fait de transcender les lois égotiques et matérielles n’étant qu’une conséquence tout à fait secondaire de l’Eveil. Mais nous avons voulu aborder les choses sous l’angle de la matrice, juste pour rappeler un peu comment une belle occasion de travailler en soi, peut devenir une occasion de s’enfermer et de refuser jusqu’à la simple idée d’un développement intérieur. Si les gens prenaient vraiment conscience de la merveille qu’est l’Eveil, ils convertiraient volontiers leurs heures de télé ou d’ordinateur, en heures de méditation ou de prière.

source: iwen.free.fr
Publié par blanche