Ses parents et d’autres Esséniens enseignèrent à Jésus les techniques spirituelles de Moïse et des anciens. Cependant, avec le temps, certaines quantités de la sagesse et des techniques anciennes avaient été oubliées parce que l’Arche de l’Alliance avait été enterrée longtemps auparavant. L’Arche, en même temps que les documents de Moïse et toutes les Pierres de l’Alliance sauf une, avait été enterrée dans les environs de Jérusalem au cours du 6ème siècle A.C.N. et personne à l’époque de Jésus ne savait où.

Jésus voyagea dans tout le Moyen-Orient et l’Europe pour étudier dans diverses « Ecoles de Mystères ». A sa grande surprise, Jésus découvrit la « Roche d’Israël » sacrée, l’une des Pierres de l’Alliance, alors qu’il visitait l’Ecole de Mystère Druidique de Glastonbury en Angleterre. L’ancienne « Roche d’Israël » est l’une des pierres venant de l’Arche de l’Alliance et, après que Jésus l’eut rencontrée, elle devint aussi connu sous le nom de « Pierre de la Destinée ». Au moment de la visite de Jésus, la Roche d’Israël avait été empruntée aux Celtes et Druides d’Irlande par les Celtes et les Druides de Glastonbury.

Le voyage effectué par la « Roche d’Israël », aussi connue comme l’une des « Pierres de l’Alliance », jusqu’à Glastonbury en Angleterre commença en Israël/Palestine au 6ème siècle A.C.N. Juste avant la chute de Jérusalem aux mains de Nabuchodonosor et des Babyloniens, le prophète Jérémie transporta la Roche/Pierre en Irlande, accompagné par la fille du roi Zédékiah, Tamar. Le roi Zédékiah était, en ce temps-là, roi de Judée et de Jérusalem.

Tamar était l’une des « Pures ». Elle portait les mémoires ancestrales de Moïse/Ankhnaton dans son ADN cellulaire. Juste avant la chute de la Judée et de Jérusalem aux mains de Nabuchodonosor au 6ème siècle A.C.N., Tamar, Jérémie et quelques autres Etres Purs des Esséniens enterrèrent l’Arche de l’Alliance. Le prophète Jérémie emmena alors la Pierre de l’Alliance, qui devint connue comme la Roche d’Israël, hors de Palestine et il émigra en Irlande avec Tamar, la fille du roi. Et ce fut ainsi que la lignée Davidique de l’ADN de Moïse/Ankhnaton arriva en Irlande.

(Finalement, Tamar épousa un roi Irlandais Celte. Plus tard, ses descendants émigrèrent en Ecosse au 5ème siècle P.C.N., apportant avec eux la lignée Davidique de l’ADN de Moïse/Ankhnaton. Les Celtes Irlandais/Ecossais, lors de leur migration, enlevèrent la Pierre de l’Alliance de Glastonbury et ils amenèrent la Roche d’Israël avec eux en Ecosse. Plus tard, en Ecosse, la Pierre de la Destinée s’éveillerait deux fois de plus, une fois au 12ème siècle avec un Etre Avancé qui retrouverait l’Arche de l’Alliance et créerait le Cercle Intérieur des Templiers.)

La Roche d’Israël est l’une des anciennes pierres sacrées qui étaient utilisées lors des cérémonies sacrées de la race blanche, il y a des milliers d’années, à l’époque de Sumer en Mésopotamie antique. Les 8 tribus qui se répandirent à partir de Sumer (l’Irak moderne), devinrent la race blanche d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Chacune des tribus qui quitta Sumer avait une Pierre Sacrée principale et des Pierres Sacrées secondaires. Les Pierres Sacrées secondaires étaient utilisées comme bibliothèques par certains Etres Avancées dans l’Illumination. Sur ces Pierres Sacrées, ils gravaient des symboles et laissaient des informations sous forme symbolique pour ces Etres Avancés qui naîtraient dans les générations futures de leur tribu. Parmi les inscriptions gravées dans la Roche d’Israël quand elle était à Sumer, se trouvaient des symboles qui décrivaient les techniques spirituelles utilisées pour créer le « Pain Sacré » sumérien/égyptien royal, aussi connu comme la « Manne ». La Roche d’Israël et les autres Pierres, avaient été protégées dans l’Arche de l’Alliance, par la famille tribale d’Israël, par les Israélites, depuis l’époque de Sumer. Plus tard, les familles égyptiennes et les israélites emmenèrent l’Arche et les Pierres de l’Alliance en Egypte. L’Arche et les Pierres de l’Alliance étaient dédiées au Dieu Unique du « Seigneur ». Des instructions spéciales avaient été gravées symboliquement dans les Pierres Secondaires venant de Sumer, qui étaient utilisées par les Membres Avancés des familles égyptiennes et israélites qui suivaient le Dieu Unique du « Seigneur ». Moïse/Ankhnaton avaient aussi gravé certains symboles dans la Pierre de l’Alliance connue sous le nom de Roche d’Israël. Les nouveaux symboles de Moïse contenaient la sagesse à propos de certaines technique spirituelles, comme les Activations du Corps de Lumière Pyramidal et les Techniques de Guérison par Energie Spirituelle Naturelle.

Les inscriptions sur les Pierres de l’Alliance avaient été inscrites par des individus au niveau de Seigneurs depuis les premiers jours de l’humanité à Sumer et elles contenaient de grandes quantités de Connaissance Véritable. Ainsi, bien que le prophète Jérémie comprenait l’importance de la Roche d’Israël, même lui ne pouvait pas comprendre nombre des symboles laissés par Moïse et les anciens avant lui.

Les énergies spirituelles de la Roche/Pierre étaient très évidentes à son arrivée en Irlande. Ces énergies furent immédiatement, ressenties/vues par les Druides-prêtres de niveau adepte appelés les « Merlins ». Certains des adeptes du plus haut niveaux parmi les Druides pouvaient même déchiffrer quelques-uns des anciens symboles descendus de Moïse/Ankhnaton et des anciens. Les Celtes druidiques, comme le peuple Juif des Hébreux, Israélites et Egyptiens, à l’origine, venaient aussi de Sumer. A l’époque où les gens se répandaient à partir de Sumer jusque dans les terres du Moyen-Orient, d’Europe et d’Afrique du Nord, certaines des tribus les plus spirituelles avaient tendance à migrer plus loin et à s’établir au-delà des terres convoitées par les autres. Et ce fut ainsi que les plus spirituelles des familles Celtes avaient immigré en Irlande dans les tous premiers jours et beaucoup de celles qui suivaient les pratiques spirituelles des Merlins, les anciens Druides-prêtres de niveau adepte, vivaient encore là.

A un moment, les Druides-prêtres irlandais étaient au même niveau spirituel que certains Egyptiens de la 18ème dynastie et, donc, les Druides-prêtres irlandais adeptes, après avoir rencontré Jérémie, acceptèrent immédiatement de protéger Tamar. Ils arrangeraient aussi personnellement un mariage pour elle avec un roi Celte irlandais orienté spirituellement. Les Druides protègeraient aussi la Roche d’Israël/Pierre de l’Alliance. Les Druides adeptes demandèrent si, périodiquement, la Pierre pourrait être exposée à l’Ecole de Mystère des Druides de Glastonbury. Ils voulaient que les meilleurs de leurs Merlins potentiels, les meilleurs de leurs adeptes parmi les Druides-prêtres, touchent la Pierre pour voir si l’un d’eux pourrait être éveillé à l’antique façon par les énergies électro-magnétiques infusées dans une Pierre de l’Alliance. Et ce fut ainsi que la Roche d’Israël/Pierre de l’Alliance commença ses voyages entre les Merlins ou Druides adeptes celtes d’Irlande et les Merlins de Glastonbury en Angleterre.

Seuls les adeptes spirituels étaient autorisés à toucher la Pierre de l’Alliance ou Roche d’Israël. Jésus, en tant qu’adepte spirituel, fut autorisé à toucher la Roche. Ce fut en touchant physiquement la Roche que les énergies qui y avaient été infusées par des générations d’Etres au niveau d’Illumination de Seigneurs commencèrent à éveiller électro-magnétiquement les mémoires ancestrales enregistrées au niveau de l’ADN en Jésus. Un échange d’énergie spirituelle commença entre les énergies électro-magnétiquement stockées de la Pierre de l’Alliance et les champs d’énergie électro-magnétique de Jésus. Des individus au niveau de Seigneurs de la lignée Davidique de Jésus, comme Moïse/Ankhnaton, avaient, pendant des milliers d’années, infusé la Roche d’Israël avec leurs propres énergies électro-magnétiques d’Amour Magnétique et de Lumière Electrique du niveau des « Seigneurs ». Ces énergies étaient et sont stockées dans cette Pierre mais elles ne peuvent être activées que par des Etres Avancées ayant la combinaison pure d’ADN qui existe dans la lignée Davidique.

La Lumière fusa hors des symboles gravés dans la Roche/Pierre, faisant flamboyer les champs d’énergie électro-magnétiques d’Amour Magnétique et de Lumière Electrique de Jésus en une aura dorée qui enveloppa son corps tout entier. Jésus resta pétrifié par les énergies de la Pierre, alors qu’il voyait la Lumière se déverser des anciennes inscriptions de la « Roche d’Israël ». Jésus, debout au milieu de ces énergies surélevées, commença à comprendre les techniques spirituelles et les mémoires de Moïse/Ankhnaton et de ThotMôsis III enregistrées au niveau cellulaire de son propre ADN.

Ce fut à ce moment-là que Jésus pris soudainement conscience que sa mission était alors d’aller de l’avant et d’enseigner à ceux qui étaient prêts les mêmes anciennes techniques secrètes qui avaient été gravées symboliquement dans le Sceau d’Ankhnaton par Moïse/Ankhnaton. A l’époque de Jésus, le Sceau d’Ankhnaton était devenu le Sceau de Salomon et, aujourd’hui, cet ancien symbole égyptien, cet ancien sceau de sagesse et d’informations, est appelé l’Etoile de David. A partir des symboles gravés dans la Pierre par Jérémie, Jésus pris aussi conscience de la localisation exacte de l’Arche de l’Alliance. Ce fut à partir des symboles de Moïse que Jésus compris comment faire le « Pain Sacré » ou « Manne » et comment utiliser les anciennes Techniques de Guérison par Energie Spirituelle Naturelle.

Pendant son adolescence et ses première années d’adulte, Jésus voyagea beaucoup dans tout le monde occidental, le Moyen-Orient et vers l’Est, en Inde, dans sa quête spirituelle pour aller au-delà de l’état d’Illumination et dans les niveaux de Conscience supérieurs de la Création. Jésus étudia pendant un certain temps avec les Druides celtes de Glastonbury et il y apprit l’histoire spirituelle du monde occidental. On lui apprit aussi l’immense nombre de significations et la sagesse spirituelle cachées dans la « Croix Celtique » connue jadis comme la « Marque de Caïn ».

(Jésus appris plus tard, à partir d’informations trouvées dans l’Arche d’Alliance, comment la croix rouge à branches égales placée dans un cercle, choisie comme symbole du Cercle Intérieur des Templiers onze siècles plus tard, était la « Marque de Caïn ». La Maque de Caïn était un symbole, donné par le Seigneur, à ceux de la race blanche qui choisissaient la voie du Service aux Autres, plutôt que la voie du service à soi, sa famille et ses amis. La Marque de Caïn était donnée pour protéger de la fureur de « Jéhovah » ces gens qui choisissaient de suivre la voie spirituelle du Seigneur. Jésus apprit aussi l’histoire complète de l’humanité et pourquoi les Celtes se peignaient en bleu avant de livrer bataille.)

Les pouvoirs et les capacités de Jésus apparurent très clairement à tous les Merlins de l’Ecole de Mystère Druidique de Glastonbury, quand Jésus activa les mémoires de l’ADN de ses ancêtres en touchant la Pierre de l’Alliance. Les Druides adeptes proposèrent immédiatement à l’extrêmement ancienne Ecole de Mystère de la Race Bleue de Shiva en Inde l’admission de Jésus. La motion pour l’admission de Jésus dans l’Ecole de Mystère de Shiva fut acceptée. L’Ecole de Mystère de Shiva, à l’époque de Jésus, était vieille de milliers d’années. Et pourtant, les enseignements y étaient encore donnés par quelques individus qui avaient la Connaissance Véritable de la sagesse issue des temps reculés de Shiva.

D’anciennes techniques spirituelles venant de l’Ecole de Mystère de Shiva, combinées aux anciennes techniques de ses propres ancêtres, permirent de propulser Jésus dans le plus haut niveau spirituel accessible dans un corps humain. Le mot « Béatitude » est le seul mot capable de commencer à décrire l’Etat d’Illumination Ultra Conscient d’un Soleil de Dieu.

Une période d’intégration en soi des niveaux surélevés d’énergies spirituelles accompagne le développement spirituel d’un Etre Avancée à chaque bond de conscience géant, comme ceux que Jésus goûta en Angleterre et en Inde. Une période d’intégration est nécessaire parce que, soudainement, on voit et on entend à un taux vibratoire d’énergie électro-magnétique, à un niveau de Conscience Spirituel plus élevé. Apprendre à actionner son corps physique tout en étant dans un état de Conscience d’Illumination Supérieure, crée une forme de négligence béate où l’on voit au-delà des portes et, donc, où l’on tombe parfois sur les portes et dans d’autres embûches terrestres de la sorte.

Celui qui voit soudainement au-delà du spectre visible des énergies électro-magnétiques passe par une période d’apprentissage pour intégrer sa profondeur de perception multi-dimensionnelle ou multi-Royaumes Céleste. Comme Jésus passait par ce processus, on lui donnait affectueusement le titre de « Sananda » chaque fois qu’il se cognait dans une porte ou trébuchait sur un objet pendant qu’il était dans son état nouvellement découvert de Félicité Totale. Le terme « Sananda », tel qu’utilisé il y a plusieurs milliers d’années, se réfère à un individu « Ivre de Félicité » dans un état surélevé de Conscience multi-niveaux et qui traverse les douleurs de l’intégration des niveaux les plus élevés d’énergies spirituelles dans son corps physique.

Et ce fut ainsi que Jésus revint en Palestine un Etre Eclairé Avancé, apprenant encore à intégrer dans son corps physique cet intense niveau surélevé des énergies électro-magnétiques de l’Amour Magnétique et de la Lumière Electrique de Dieu.

© 2006 Organisation The True Jesus et AIDS Babies Tous Droits Réservés

source: fr.thetruejesus.org
Publié par blanche