Ces messages ne sont pas Saucissonnables. Ils sont une unité inaltérable. Ou on a foi en leur entièreté ou on les rejette dans leur entièreté. Je souhaite que notre amie lève toute équivoque à ce sujet et explicite, si elle le veut bien, son propos.

S’agissant des dates et du compréhensible trouble que leur principe même jette dans l’esprit de certains pèlerins sur La Voie, je ne vois pas personnellement en quoi, elles seraient, à priori, comme le laissent entendre certains amis forumiers, irrecevables, parce que, « de l’autre coté du voile, on ne connait pas le temps ». Raison de plus je dirais : la dimension intemporelle dans la quelle ils sont, peut très bien leur permettre d’avoir une vision totale de la déclinaison du non-temps en temps tridimensionnel (passé, présent et futur). Pourquoi ne seraient ils pas en pouvoir de le faire ?

S’il est vrai que nombres de prophéties datées se sont avérées fausses, d’autres en revanche ont été bien confirmées. A notre niveau tridimensionnel, les rêves anticipent parfois sur des dates avec une précision ahurissante.

Je pense que les positions apriorique dans un sens comme d’un autre constitue un déni de ce qui Est et de ce qui peut Etre. D’ailleurs l’archange Mikhaïl ne s’est pas retenu dans l’un de ses messages ( à Jean Luc justement) de rassurer ceux parmi les chercheurs de vérité qui refusent de croire que des Archanges puissent être victimes de l’ illusion du temps et s’amuser à conditionner les humains de repères temporels qui, en plus de susciter en eux des attentes forcement nocives en ce qu’elles les font sortir de la magie de l’instant présent, ne sont pas toujours confirmés par les faits. Ecoutons : « Ceux qui diront qu'aucun être spirituel, aucune Lumière spirituelle ne peut donner de date, n'auront rien compris aux transformations en cours. Nombre de prophètes, effectivement, ont donné des dates qui se sont révélées fausses.

Mais je ne suis pas un prophète, je suis un envoyé de la Lumière, un envoyé céleste, donc seuls les rouages du temps céleste m'importent et je viens imprimer ma marque au sein de votre planète et de ce système solaire. Le Moment est là, le moment est maintenant, le moment est tout de suite ».

Par ailleurs je profite de ce spot pour regretter un peu la présentation qui a été faite au texte institué « Deux humanités ? » Les intertitres ont été confondus avec les débuts des chapitres. Ce qui a pu, peut être, altérer la fluidité de la lecture. Aussi je me permets de le rediffuser dans une présentation claire. Tout en remerciant le Dr Ayoun pour l’introduction, à la fois honnête et solennelle, qu’il a estimé devoir faire. Je ne m’attendais pas à moins de la part d’une âme qui a été choisie par tous les Archanges sans exceptions d’être leur relais, fiable et serviable, avec leurs frères les humains.

Amour,

Emmanuel

En page suivante, le texte ; « deux humanités »

Deux humanités ?

Tout d’abord, examinons ce qui est actuellement en cours de déploiement à l’échelle cosmique. L’ensemble de notre quartier galactique - ce qui inclut notre système solaire et notre Mère Terre Gaia - est en train d’accomplir, de par la volonté souveraine du Père/Mère, la mue naturelle et inéluctable induite par la loi des cycles qui gouverne l’Univers. Ecoutons à ce sujet l’Archange Jophiel : «La vie est une spirale qui vous conduit de transmutation en transmutation vers des états plus éthérés, vers des états plus lumineux». Des cycles en spirale infinie. Le passage d’un anneau à un autre de la spirale survenant, toujours selon Jophiel, «en un temps extrêmement précis et correspond à une géométrie céleste ». La science ne refuse pas cette approche. Elle lui donne même son onction par la bouche du Dr Dieter Broers éminent savant allemand en ondes électromagnétiques: «Selon toute vraisemblance, une activité solaire inhabituellement extrême nous attend d’ici 2012. Ce sera le point culminant de notre cycle solaire actuel. Ce sera une fatalité contre laquelle nous n’avons pas de défense».

Ce qui est en train de s’accomplir est donc indépendant de la volonté de l’homme ou de ce qu’il croit être sa volonté. Il s’agit d’un processus autonome décrété par le divin. L’Archange Mikhaïl : « Ce moment est inscrit de toute éternité. Il signe l'irruption de la totalité du gouvernement spirituel au sein de votre densité. Il ne peut en être autrement ». Jophiel est autant solennel : «Ceci est un jour à nul autre pareil. Vous rentrez dans ce que le plus grand initié d’entre vous (Jeshoua) appelait dans la Bible « les temps réduits». L’Archange Anael: « Absolument rien ne peut et ne pourra faire échouer ce qui vient».

Pour quel objectif ? Mikhaïl l’explique sans détours : « Vous êtes à l'extrême limite de ce que cette Terre et ce système solaire, dans sa totalité, peut endurer, supporter et éprouver…. Je viens permettre à cette planète et à ce système solaire de se libérer des ancrages de fonctionnement issus des lois de karma. Je viens accomplir ce qui a été annoncé!». Ce qui fait dire au Dr Broers : « Dieu donne un coup de pouce comme s’il procédait à un petit correctif ». Sont-ce le système solaire et la Mère Gaia seulement qui ont atteint l’extrême limite de l’involution ? Que non ! L’homme aussi ne peut plus aller plus loin dans l’expérience de la séparation d’avec le Divin. Jophiel : « Vous ne pouvez aller plus loin dans l’éloignement de la source. Vous ne pouvez que recommencer l’expérience, si tel est votre souhait, mais en toute lucidité!»

Déconstruction-construction

De quelle manière cette mue est elle en train de s’exécuter? Par l’émission, à partir du Soleil Central ( Alcyon), assimilé à la demeure de la Source des sources, d’une lumière qui se décline en trois radiances: la radiance ultraviolette relayée par le conclave archangélique sous la houlette de Mikhaïl qui en est le maitre d’œuvre, la radiance mariale qui fait vibrer la polarité féminine de la divinité et qu’incarne la Mère Divine et la radiance de grâce émanant directement du Père/Mère et qui inclut les deux autres radiances.

A ce niveau aussi, la science apporte sa caution. Le Dr Broers : «Les astrophysiciens et les savants de la NASA constatent que, du centre de notre galaxie, un rayonnement énergétique non concevable auparavant semble éclairer la terre comme un phare venant du plus profond de l’espace». Mikhaïl, dans son fameux message du 19 mars 2009, a bien annoncé de son coté l’irruption de la lumière divine dans notre densité matérielle à partir du 25 mars. (Une note de synthèse au sujet de la journée du 25 mars intitulée «le 25 mars 2009 et ce qui s’en suit…» est à la disposition de tous les amis qui souhaiteraient la recevoir).

Cette lumière, plus exactement ce raz de marée de lumière galactique selon l’expression des « Pleiadiens », se déploie pour déconstruire les égrégores ténébreux accumulés sous l’effet de l’active entreprise de l’ego cosmique durant un cycle de 52000 ans (une note expliquant ce cycle est aussi à disposition). Elle a aussi pour tache d’activer les ADN humains qui en ont été ankylosés de telle sorte que, ceux parmi les humains qui le décident librement, puissent être en résonnance vibratoire avec la nouvelle dimension (la cinquième) enfantée par la mue cosmique. Mikhaïl : «Ce que vous avez à vivre est une nécessité et le mot le plus adéquat que j'emploierai est le mot de déconstruction. Vous devez déconstruire pour vous reconstruire autrement… Ma mission est de faire le ménage, en votre expression courante. Faire le ménage consiste à dévoiler, à révéler, à chasser ce qui n'est pas la Lumière… Tout ce qui a été corrompu, tout ce qui a été vicié, tout ce qui a été détourné de la Lumière doit disparaître…Les destructions ne sont pas une destruction pour la destruction mais bien des destructions pour la purification et pour la Lumière… Je viens afin d'éliminer les freins et les obstacles à l'ascension de l'humanité révélée à sa Lumière Divine ».

L’équation

Notre Mère Gaia a déjà déclaré un oui vibrant à ces Noces Célestes que le Père/Mère propose. Le Cercle des Melchisédech (entités célestes qualifiées de Seigneurs du karma) canalisé par notre sœur de Lumière Jéoliah (www.amourdelumière.fr) l’atteste par cette élégante formulation: «La terre a reçu l'accord cosmique pour son passage à la vibration supérieure et rien ne peut l’empêcher de réaliser sa période de gloire». Quant au genre humain il est tiraillé entre deux tendances bien affirmées. Ceux qui choisissent, comme la Mère Gaia, de répondre oui à l’appel de la lumière et mettre fin à la séparation d’avec sa propre divinité et ceux qui choisissent de poursuivre l’expérience de la séparation. Melchisédech : « Tous les humains qui reconnaissent la terre en tant qu'entité divine à part entière suivront son évolution et seront honorés dans ce passage au niveau supérieur de la vie terrestre».

Il y aura donc - il y a déjà, puisque cette gigantesque action divine a déployé sa phase active depuis mars 2009 - ce que Jophiel appelle la confrontation maximale : « A votre stade – le stade de l’humanité dans sa configuration actuelle - vous êtes au stade de la confrontation maximale». Par confrontation, il entend le traitement, par tous les humains sans exception, des effusions énergétiques célestes qui se déversent sur l’humanité : L’Archange Anael : «Vous devez tous passer par la révélation de la Lumière, quel que soit votre destin, quel que soit votre chemin et quels que soient vos choix. Les choix, en fait, se limitent à très peu de choses. Acceptez-vous d'aller vers la libération et la liberté ou tenez-vous, plus que tout, à la loi de karma ? ». Et ce ne sera pas une sinécure ! Jophiel : « Passer d’un mouvement à un autre ne se fait pas sur un mode linéaire, calme et habituel comme cela peut être le cas pour certains d’entre vous, tout au long de vos vies, tracés d’un point à un autre, mais s’envisage avec des changements parfois violents …et qui heurtent de plein fouet vos convictions, vos constructions mentales et physiques, affectives et relationnelles».

Tels sont donc les termes de l’équation cosmique actuellement en articulation: Voudrait-on, nous enfants de Dieu, qui avons choisi de vivre l’expérience de la séparation d’avec Lui, y mettre fin et rentrer à la Maison ou la prolonger par un nouveau cycle d’expérimentation de la séparation, dut-il durer 52000 nouvelles autres années? Ecoutons à ce propos le toujours bouleversant Christ dans son message de juillet 2007, avec son inimitable style, fait de douceur pédagogique et de force de conviction : «Quelle est la finalité de cette splendeur de la création que vous êtes vous mêmes ? Retourner à la Source ou s’éloigner de la Source? Le but est toujours soit de se rapprocher de la Source (et dans ce cas la Lumière est chaude) soit de s’éloigner de la source (et dans ce cas la Lumière est froide). Le froid et le chaud ont-ils le même effet sur la vie? Certes non. Dans un cas il y aura expansion de la vie, dans l’autre cas contraction. Toutes les lumières peuvent se résoudre en cette ultime équation…La lumière vient donc pour des Noces. Acceptez-vous de vous unir (à nouveau) à elle ? Acceptez-vous de vous unifier en fin avec vous-mêmes ?... Voulez-vous me suivre hors de la dualité ? Voulez-vous remonter vers les royaumes de la joie et de la félicité éternelle ? Alors, si votre réponse est oui (il admet ainsi implicitement qu’une partie de ses sœurs et frères les humains diront non) acceptez de tout rendre sacré en vérité, en unité en divinité ». Il ajoute, dans un autre message, anticipant implicitement sur la déception qu’il ressentirait au cas où certains refuseraient de répondre à l’appel de la Lumière : « Un cycle s’achève et permet l’ouverture de votre code génétique. Votre liberté vous est rendue, en voulez-vous ? Ne me dites pas, mes bien aimés, que vous préférez rester en prison, que vous préférez rester à l’écart des Noces Célestes ».

Liberté de choix absolue

L’on comprend, à travers ce touchant exposé de l’équation, que la liberté de choix est toujours consubstantielle à notre êtreté. Anael l’explicite comme suit: «La Source vous a laissé mener les expériences de séparation, attendant, dans la Joie, la période propice à votre retour, si tel est votre souhait. Ceux qui ne sont pas prêts continueront à vivre leur sacrifice. Le sacrifice d’avoir choisi de quitter le monde de l’unité et de la Lumière, pour faire l’expérience de l’ombre et de la dualité… Si tel est notre souhait donc ! Précision essentielle. En ce que rien ne se fera contre la libre adhésion de l’humain. Ceux qui choisissent de répondre à l’appel de la lumière le feront librement. Ceux qui s’en détournent aussi. Parce que, comme le souligne avec force la Mère Divine : «Nous ne sommes pas autorisés à décider pour vous, à choisir pour vous, et encore moins à faire pour vous, mais nous pouvons répondre à chacune de vos demandes », et comme le dit tout aussi bellement Anael : « Le Père, la Source, est amour et liberté totale. Comment voulez-vous qu'il contraigne une âme à interrompre son expérience ou à interrompre sa dualité ? L'humilité, la simplicité de la Source, elle-même, fait qu'elle n'obligera jamais une âme à revenir en son sein si elle n'a pas fini ce qu'elle jugeait bon de poursuivre… nul ne vous demandera de vous abandonner à la Lumière si tel n'est pas votre désir, si tel n'est pas votre dernier désir. Vous êtes libres de continuer toutes les expériences que vous voulez, ainsi que cela a été dit à de très nombreuses reprises. Jamais les entités spirituelles, encore moins la Déité, ne se permettraient de juger votre chemin quel qu'il soit. Néanmoins, la Lumière est de retour parmi vous et cela correspond à une promesse qui a été faite par la Lumière!»

Deux humanités en gestation

Ainsi s’esquisse, en filigrane, une gestation de deux humanités différenciées par le traitement de l’une et de l’autre de l’équation cosmique. Idem pour les enfants qui naissent en cette période transitive ou qui naitront plus tard. Certains débarquent en tant que «mutants de la Lumière»; selon l’expression de Mikhaïl, d’autres perpétueront la dimension dissociée de vie. Cette gestation durera le temps que mettra l’ascension ou translation dimensionnelle à s’accomplir. C'est-à-dire de mars 2009, promulgation du décret divin de la fin de la séparation et irruption de la triple radiance au sein de la densité, jusqu’à ce qui est universellement admis comme étant l’aboutissement de l’ascension : soit décembre 2012. Ainsi, l’ascension ne se réalisera pas comme par enchantement en une seule journée. Elle s’étalera en fait sur cette période de temps terrestre de 46 mois, perçue par les entités célestes comme une simple respiration cosmique selon la saisissante formule de Mikhaïl. En recoupant ce que les Archanges, les Maitres Ascensionnés, le «tzolkin » (calendrier) maya et les prévisions scientifiques ont conjecturé, on pourrait subdiviser cette période gestative de 46 mois en quatre temps.

25 Mars 2009-29 septembre 2009. Délai laissé aux humains pour décider et formuler leur choix de vie : terminer l’expérience de la séparation ou la recommencer. Mikhaïl : « …Cette étape se terminera le 29 septembre, jour de ma venue effective sur la Terre (le 29 septembre étant le jour de l’année qui célèbre Saint Michel) Les conditions propices à l’établissement de la cinquième dimension seront alors de la plus totale vérité… À ce moment-là, il n'y aura plus de retour en arrière possible ! » Parce que, tenons-nous bien ! : « Ce à quoi vous accordez aujourd’hui un prix, vous avez à l’abandonner avant que cela ne représente plus rien, avant que vous n'ayez que vos yeux pour demander et supplier de revenir en arrière. Mais il n'y aura pas de retour en arrière ! » Et dans un tout récent message  en date du 15 aout 2009 il renouvelle son avertissement : « Il vous reste très peu de temps humain, chers Enfants de la Lumière, pour vous mettre au clair avec vous-mêmes et avec la Lumière. Encore une fois, nul ne pourra dire qu'il ne savait pas ! » Quant au maître ascensionné Aivanhov, il est dans le ton martial : « Après le 29 septembre, les choses ne seront plus jamais comme avant ! ». Et immédiatement après cette date fatidique, Mikhaïl annonce un solennel avertissement de la Mère Divine !

Mars 2009-mai 2010 : Le temps de la déconstruction-construction. Sous l’égide de Mikhaïl, l’ensemble du système solaire y est soumis à la triple radiance de la Lumière divine aux fins de déconstruire ce que l’ombre a construit et de construire le socle énergétique qui soutiendra l’ascension. Mikhaïl : « Une période qui a commencée depuis le début de l’année 2009 et se terminera en mai de l'année prochaine ». Aivanhov : « Vous savez que l'archange Mikhaïl intervient dans la déconstruction jusqu'au mois de mai 2010 ». Et au mois de mai 2010 (certaines prévisions situent l’événement à la journée du 13, jour d’apparition de la Sainte Vierge à Fatima), « La Mère Divine fera une annonce personnelle et individuelle » selon l’Archange Métatron notamment. 

Mai 2010-Octobre 2011 : Le maitre ascensionné Ram annonce que : « La fin de l’action de déconstruction-reconstruction en mai 2010 signe l’arrivée d’un nouvel Archange au sein de votre densité. » Et c’est Aivanhov qui se chargera de révéler l’identité de cet archange : « Entre mai 2010 et fin octobre 2011, vous aurez l'intervention de l'Archange Uriel ». La fin de l’œuvre d'Uriel marquera selon Ram : « la fin de votre soleil » et selon Aivanhov : « la fin de la précession des équinoxes qui a commencé en 50731 avant JC ». Faut-il avoir une lecture littérale ou allégorique de ces indications ? S’agit-il du soleil de la connaissance duelle qui aura servi jusqu’à cette date de logiciel de pensée à l’humanité et qui l’a conduit à une involution paroxysmique telle qu’elle a amené le Père/Mère à intervenir pour y mettre fin ? Ou s’agit-il, comme le pensent certains frères et sœurs de ma connaissance du soleil physique, qui ne pourra plus, tel qu’il est, être en résonance vibratoire avec une Terre ascensionnée ? Le débat est ouvert… Ce qui se dégage toutefois des indications au sujet de cette période vouée au magistère d’Uriel c’est qu’elle apparait comme un temps de préparation à l’action finale du « terminator  », à savoir l’Archange des Archanges : Lord Métatron comme l’appelle avec respect l’Archange Mikhaïl.

Octobre 2011-décembre 2012 : Ainsi la date butoir du 21 décembre 2012 apparait non plus comme un temps final en soi, mais comme l’aboutissement d’un processus qui a commencé en mars 2009 et qui aura duré selon les termes d’Aivanhov : « exactement le temps de l’apocalypse tel qu’annoncé par la Bible ». Ce que confirme Mikhaïl quand il assène, d’un ton acéré et tranchant, cet oracle : « Le monde tel que vous le définissez et le vivez aura cessé irrémédiablement d'exister au plus tard le 21 décembre 2012. Ceci est une annonce voulue et décrétée par le Père. Cette date et ces dates sont connues depuis fort longtemps ». A quoi servirait cette phase terminale de l’apocalypse ? Aivanhov : « Métatron y mettra les nouvelles formes de vie en service ». Ram : « Ces 11 mois seront une période probatoire accordée à l’humanité ».

+#+Confrontation épique ou cohabitation pacifique ?+#+

Quel rapport auront les deux humanités en gestation  durant ce temps d'apocalypse préparatoire à l’ascension ? Conflictuel ? Apaisé ? Belligérant ? Laissons parler Melchisédech : « Pensez-vous qu'un homme, aussi riche, puissant et imposant qu’il soit, puisse nuire à un être ascensionné en dimension supérieure ? Non ! Cela lui sera impossible. De la même manière, il ne viendra pas à un être ascensionné l’idée de nuire à cet homme. Il ne peut qu'observer ses actions et réactions ». C’est clair. Le non ascensionné ne pourra pas atteindre vibratoirement l’ascensionné. De son coté celui-ci, libéré de la réactivité duelle, observera avec détachement le premier et ne saura même plus, de ce fait, ce que combat ou confrontation voudront dire. Avec détachement et, surtout, Amour. Parce que c’est seulement quand la vibration de l’amour cristallise le rapport de l’ascensionné au non ascensionné que, selon l’expression de Melchisédech, « Ce qui est élevé reste élevé ». Ce qui veut dire, en d’autres termes, que l’accession à la cinquième dimension est appelée à être entretenue par « le taux immunitaire amoureux »  selon la très belle inspiration du même Melchisédech.

Mais si les non ascensionnés n’auront pas l’aptitude vibratoire pour nuire, cela ne voudra pas point dire qu’ils ne s’y essaieront pas ! L’Archange Mikhaïl : « Bien évidemment, nombre de résistances apparaîtront, non pas tant à l'intérieur de vous, mais de la part de vos frères et vos sœurs qui ne voudront pas entendre, n'entendront pas et rentreront nécessairement en réaction, en dualité par rapport à ce que vous vivez, par rapport à ce que vous devenez ». Et ils s’y essaieront d’autant plus que leur vie ne sera pas de tout repos.

La triple radiance ayant pour objectif de déconstruire ce que les égos ont construit, ils subiront de plein fouet les effets de la déconstruction. Aivanhov en décrit avec des mots violents le processus : « Ceux qui résisteront seront balayés et recommenceront ». C’est un peu l’image d’un tsunami qui me vient à l’esprit en écrivant ces mots. Un tsunami de lumière cristalline qui se déverse dans l’espace intergalactique emportant tout sur son passage, ne laissant debout que ce qui est en synchronisme vibratoire avec lui tandis que survivront, déstructurés et amoindris, ceux qui ne le sont pas. Mikhaïl ne s’embarrasse pas de prudences indulgentes pour en parler : « Ceux là seront en proie aux éléments à l’intérieur de leur corps, vivront cette période comme un drame comme l'humanité n'en a jamais vécu et risqueraient d’entrer en conflit extrêmement violent avec votre Lumière ». Melchisédech annonce même le pire pour ceux qui verront leurs proches choisir de refaire l’expérience du jeu et de l’ombre : « Vous aurez à vivre des séparations difficiles en masse dans votre entourage ».

L’on comprendra des lors que, dans ces conditions, il pourrait être tentant, pour ceux qui sont en voie d’ascension, de vouloir donner la main à leurs frères englués en troisième dimension surtout s’ils comptent parmi leurs enfants. Mais Anael en dissuade : « Il n'y a pas lieu de vous inquiéter, même si au sein d'une fratrie, au sein de vos ascendants, au sein de vos descendants, certains ont fait des choix différents des vôtres, cela est leur liberté imprescriptible. Vous ne pouvez que proposer, par radiation. Aucun mot, encore une fois, aucun discours, aucune émotion, ne fera changer d'avis une autre âme. C'est à elle, et à elle seule, de vivre ses choix. Néanmoins, et en définitive, chaque âme est libre ».

+#+Si c’est tuer le voisin, ce n’est pas la peine !+#+

Les « en voie d’ascension » seront-ils alors exclusivement cantonnés dans la gestion de leur rapport aux non ascensionnés ? Ou bien auraient-ils des taches spécifiques inhérentes à leur nouvelle identité? Dans l’esprit de ce qui vient d’être expliqué, leur rapport avec les non ascensionnés, contrairement à ce qu’on serait tenté de croire, n’occupera ni leur temps, ni leur esprit. Ils seront comme dit plus haut dans une sorte de compassionnante équanimité. La seule réaction qu’ils sont appelés à avoir et qu’ils sont capables d’avoir c'est d'ETRE ce qu'ils SONT : des êtres d'amour, de non jugement et d'accueil de ce qui est. ! Mikhaïl recommande à ce propos ce qui suit : « Ne vous attardez pas à la folie des hommes qui refusent la Lumière. Ne vous attardez pas aux manifestations de la dissolution et de la déconstruction...Votre rôle à vous n'est pas de combattre. Votre rôle à vous est de révéler la Lumière et rien d'autre. Vous n'êtes pas dans les temps du combat. Vous êtes dans les temps de l'acceptation. Laissez le combat à ceux qui le mènent et qui savent ce qu'ils font... (Sous entendu les entités célestes) Seuls l'Amour et la Lumière sont l'unique Vérité à manifester, à développer, à intégrer et à manifester. Cela doit occuper chacun de vos souffles, chacune de vos attentions et chacun de vos instants. Nous avons confiance en la multitude d'êtres qui sont reliés à nous, à ces Noces Célestes… Vous devez rester centrés dans l'axe du monde, assis sur votre cœur, vibrant par le cœur céleste ».

Mais alors comment les ascensionnés dépenseraient-ils leur nouvelle énergie  et pour quelles occupations ils feront fonctionner leur nouvel logiciel de pensée ? Une première configuration vient de la part de Melchisédech : « Selon votre spécialité, développez le meilleur de votre savoir et de votre pouvoir. Ne mélangez pas tout ! Un journaliste doit informer avec sagesse et vérité, un médecin et scientifique doit enseigner comment développer la santé, un homme de loi doit faire respecter les droits de l'humanité, un éveilleur de conscience doit réveiller les êtres endormis et stimuler les êtres encore somnolents. Selon vos compétences et vos possibilités, mettez le meilleur de vous-mêmes au service de la vie et de la terre en tout amour de tous...y compris ceux qui participent actuellement à la volonté de destruction... » Aivanhov nous en donne aussi un avant gout plutôt léger tout en étant expressif : « Ne vous privez pas d’éliminer ce qui, en vous, est insatisfait parce que c’est important pour trouver la Lumière. Bien évidemment, si c’est tuer le voisin, ce n’est pas la peine ! Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit…Ce que vous vivez, durant cette année (2009), avec les effusions de l’Archange Mikhaïl et du conclave Archangélique est quand même quelque chose d’extraordinaire…Nous observons, de là où nous sommes, carrément, un allumage de la terre qui est absolument magnifique à regarder ! C’est très très beau ! Alors plus rien n’a plus aucune importance. Plus vous rentrerez dans cette énergie, moins vous aurez envie de faire les valises. Au contraire vous aurez envie de vous alléger, à tous les points de vue ». Ce que Kryeon nomme « la pensée quantique pour devenir un être quantique ». Alors que le Dr Broers a recours à la terminologie nietzschéenne : « Il va y avoir un saut de conscience quasiment de l’état d’homme à celui de surhomme !

Toujours une seule et unique humanité !

Mais le fait que les récalcitrants aient refusé, en cette respiration apocalyptique, l’appel de Dieu, ne signifie pas qu’ils ont cessé d’être les enfants de Dieu ou que Dieu, en réaction, les répudient ou les déshéritent. Comme les ascensionnés, ils sont et resteront à jamais ses enfants, extension organique de Lui-même et, pour reprendre une merveilleuse vérité développée dans l’UCEM, sa propre complétude. De surcroit, ascensionnées et non ascensionnées ne peuvent jamais être séparés dans l'UN. Mieux : les seconds méritent l'admiration des premiers. Parce que, au final, il est juste de dire qu’ils auront été plus courageux, ou plus audacieux, voire plus amoureux de la Lumière que ceux qui ont choisi, de rentrer maintenant à la Maison. Refaire une nouvelle expérience dans la matérialité pour démontrer qu’ils ont la force de faire revenir les ténèbres à la lumière et faire pleurer d’amour Lucifer selon la très belle formulation du Christ, n’est pas un challenge anodin. Ecoutons, à ce propos, cette magistrale et émouvante démonstration d’Anael : « Quand Christ disait : « les premiers seront les derniers », il voulait dire quoi? Il voulait dire que même ceux qui, aujourd'hui, s'opposent à votre libération (par peur ou par conviction) ne doivent pas être jugés. Parce qu'ils sont au même titre que vous des chevaliers de la Lumière qui viennent renforcer leur propre lumière en s'opposant à la lumière et à l'établissement de la Lumière »

Difficile peut-être à comprendre mentalement. Ce pourrait être compris ainsi : partant du postulat que, ascensionnés et non ascensionnés ne sont, en réalité, que des rayons du même Soleil et que rien ne peut altérer leur réalité divine, les non ascensionnés ne perdront pas leur essence divine quand ils décident de refaire une nouvelle expérience des ténèbres. Au contraire, leur lumière s'affine et fait luire d’autres aspects de son infinitude quand elle s'évertue à spiritualiser, encore et encore, la matière. Anael poursuit : « Ils deviendront, en d'autres temps et en d'autres espaces, des grands guides d'autres humanités. Ainsi ceux que vous appelez, aujourd'hui, des forces sombres ou forces involutives, elles ne sont involutives que par jeu » Très belle phrase qui nous rappelle l’essence ludique de la vie en trois dimensions. Et que, ce faisant, les non ascensionnés ne vont faire en réalité que jouer de nouveaux rôles. Il poursuit : « Il ne vous appartient donc pas de les montrer du doigt, et il ne vous appartient pas de lutter contre... bénissez les, car ils vous permettent de révéler votre lumière et ils sont ceux qui, dans des temps de l'ailleurs, seront des êtres certainement beaucoup plus lumineux que vous à un moment donné. Ainsi ils méritent votre amour ».

Bigre ! C'est à faire regretter leur choix ceux qui, comme moi, ont choisi de rentrer le plus tôt possible à la maison ! Mais j'avoue que 52000 nouvelles années de pastèque est une perspective qui ne me remplit ni de joie, ni d'amour! Melchisédech ajoute, de son coté, une nuance fort captivante à cette démonstration : « Ces âmes là (celles des non ascensionnés) ont encore plus que vous une volonté de lumière mais elle est différée dans le temps par rapport à votre espace-temps ! ». Cela mérite un éclaircissement et je vais en tenter un. Il vaudra ce qu’il vaudra. Notre espace-temps présente une configuration linéaire faite, au niveau du temps, de trois dimensions (passé, présent et futur) et au niveau de l’espace, d’une dimension mesurable en longueur et en largeur, entre autres. Conception complètement démolie par la physique quantique. C’est par rapport à cette conception de notre espace-temps que les non ascensionnés paraissent différer leur expérience. Mais en réalité, ni le temps tridimensionnel ni l’espace quantifiable n’existent, et les 52000 années que dureraient leur nouvelle expérience ne sont pas différés. Elles sont, en réalité, une nouvelle respiration cosmique qui a déjà eu lieu dans l’eternel instant présent. Le Maitre Saï Baba aime à rappeler que : « Dans le temps de Dieu, rien n’est séquentiel, tout est simultané ! ». Alors que Kryon précise que « dans le temps quantique, il n’y a pas d’horloge ! » Cela peut rejoindre en tous cas la sublime explication dite par le Christ dans un message transmis à notre frère de lumière Jean Marc Ayoun en juillet 2007 : « Vous êtes tous égaux en vérité mais à des moments différents de votre évolution. Ceux qui sont avant vous, sont vous mais plus tard. Quant à ceux qui sont après vous, ils sont vous d’avant !...Comprenez bien que je ne jugerai aucune expérience autre que celle de l’amour car, en définitive, toutes ces expériences vous ramèneront un jour à faire l’expérience ultime et le temps ne compte pas, la somme de vos expériences non plus, face à la grandeur de l’Amour… Il vous appartient donc de poser le sablier du temps quelques instants afin de regarder : qui êtes-vous ? Que voulez vous ? Que veut votre cœur ? Accepterez-vous le présent de mon don ? Si oui, soyez bienvenus, soyez bénis. Si vous refusez, soyez bénis tout autant… Rien de ce qui a été créé ou de ce qui se créée ne peut se perdre, tout se transforme, tout évolue de vie en vie, de vibrance en vibrance… Seule demeure immuable la source d'où vous venez, la source où vous retournez. Votre incarnation est une excarnation de la Source »

En conclusion…

Une question peut se poser en conclusion. Quel sens donner à ces expériences en boucle des ténèbres que l’humanité s’offre, en toute liberté de choix, cycliquement ? Et pour quelle raison le processus est-il infini ? On peut présumer qu’une seule expérience des ténèbres peut être largement suffisante…Certes le divin n’a jamais imposé quoique ce soit à ses enfants. Ils sont libres de faire autant d’expérience qu’ils le souhaitent. Mais s’il n’est, en vérité, qu’une seule volonté : celle de Dieu, on peut en conclure que Dieu lui-même aime faire ces expériences, à travers celles de ses enfants. Cette problématique n’est pas sans réponse. Elle est donnée par Dieu lui-même à Neale Donald Walsh dans « Les Conversations avec Dieu : « Voici un grand secret : « Dieu n’en a jamais fini avec quoi que ce soit. Dieu n’en a jamais fini avec vous. Car vous êtes ce que Dieu est. Et puisque Dieu n’a jamais fini avec Lui même, Dieu ne peut en finir avec vous … Qu’il vous suffise de savoir que Dieu n’a jamais fini de se « dieuser ». Le processus par lequel je fais l’expérience de moi-même est continuel, infini et instantané ». Emmanuel Omar Omar.emmanuel@yahoo.fr 

par emmanuel omar