Message reçu par Emmanuelle le 16 juin 2009

NOUS LES ESSÉNIENS – Deuxième partie Deuxième message du collectif des « Esséniens »

Salutations à toi Chère Sœur, Salutations à toi Chère « Petite poupée russe » de l’énergie « l’Emmanuelle ».

Salutations à vous Tous et vous Toutes, Chères « Petites poupées russes » de l’énergie « l’Emmanuelle ».

Notre message de ce soir pourrait être le suivant « Être ou ne pas Être »… Cette citation t’intrigue au-delà de l’intrigue depuis le premier jour où tu l’as lue « Etre ou ne pas Etre ». Telle est vraiment la question !!!!

Beaucoup d’humains pensent que c’est en étant dans le « faire » que l’on peut trouver son Etre. Cela est parfois vrai. Mais que « faire » si l’on n’est pas dans son « Etre » ?

N’est-ce pas là un chemin qui mène parfois sur votre terre à : « Je ne sais pas quoi faire », « Je ne sais pas où je dois aller », « Je me sens perdu » ou « je m’ennuie » ?

On peut faire ce que l’on « n’EST » pas, oui, mais pour vous retrouver à vivre dans un endroit qui n’est pas le vôtre, avec des amis qui ne sont pas les vôtres, avec un employeur qui n’est pas le vôtre, un emploi qui n’est pas le vôtre, un compagnon ou une compagne qui n’est pas le vôtre, une place qui n’est pas la vôtre, une énergie qui n’est pas la vôtre, une vie qui n’est pas vôtre ?…

Si tel est votre choix, Amen et qu’il en soit ainsi. Mais entendez que vous avez le choix, il sera à l’image de l’amour que vous aurez pour vous-même.

Remarquez combien nous ne parlons pas de vos familles. C’est parce-qu’elles, vous les avez toutes choisies, vous les avez toutes choisies depuis votre état avant l’incarnation, et ce, quel que soit le mode d’incarnation que vous avez favorisé. Nous incluons également dans nos propos l’incarnation de « type Walkin ».

C’est un moment où vous êtes en état « d’Etre de lumière non incarné », c’est à dire en « état d’Amour ultime » pour vous-même.

Donc, vous êtes tous et toutes à la bonne « place » concernant vos familles, et ce pour le meilleur de chacun.

Le pire n’existe pas chez « nous ».

Pour en revenir maintenant à cette « façon de vivre » que vous pouvez avoir, c’est-à-dire vivre dans des énergies qui ne sont pas les vôtres, ne trouves-tu pas cette pratique fatigante ? Allant même souvent jusqu’à la fatigue physique pour la plupart d’entres vous, la fatigue psychique pour une autre partie, la fatigue de l’âme pour beaucoup ! Et que dire de la fatigue du cœur ? …

Que penses-tu de ceci ? C’est l’état d’« Etre » qui impulse le « faire », qui à son tour viendra nourrir « l’Etre ». C’est l’Etre qui impulse le « faire ». C’est ainsi que le « faire » devient notre « Etre ». D’où l’importance de faire ce que l’on aime.

Pour récolter, un jardinier n’a-t-il pas besoin de semer auparavant ?

Pour jouer avec le son des mots, comme tu aimes le faire, nous pourrions dire « pour récolter le jardinier devra « s’aimer » !!!!

Le « jardinier humain » devra s’aimer pour récolter et sa récolte sera divine car il sera devenu « le jardiner divin ». Son « faire » divin.

Tu finis donc par « faire » ce que tu « Es » : Un Etre divin.

Vous finissez donc tous par être ce que vous êtes : un Etre divin.

Vous êtes tous des enfants de la Source ! Alors laissez couler cette source qui ne se tarit jamais car elle est divine ! Tout à l’image de l’Amour que Dieu Père et Mère divins ont pour vous et nous, c’est à dire d’une manière intarissable…

Laissez couler et comprenez que vous ne manquerez de rien, donc que vous serez dans l’abondance.

Puisque non seulement vous laissez couler et s’écouler en vous l’Eau de la Source, (et nous insistons sur le fait ) qu’elle soit divine, induit que jamais elle ne s’arrêtera de se répandre. Elle est comme le mouvement : perpétuel…Elle est le mouvement divin perpétuel.

« Etre ou ne pas Etre », tout ceci n’est qu’affaire de choix.

Etre son Etre, c’est s’abandonner à la Source, c’est « l’humain spirituel » qui accueille et ré accepte son aspect divin. Cette situation, menée à son terme, « risque » fort bien d’expliquer ce que signifie « sur la Terre, comme aux Cieux ». (disent-ils avec humour).

En acceptant le divin céleste, ton divin céleste, celui que vous habitez déjà dans les Cieux, car nous vous le rappelons, comme Dieu Père Mère, vous êtes Un et multiple.

En accueillant celui et celle que vous êtes déjà dans les Cieux, en le laissant descendre en vous car vous souhaitez vivre votre Etre dans son entièreté, dans la réunification, celle de l’esprit « Un » et du corps, celle de l’esprit « Un » par le corps, dans la libération de la croyance de séparation, et bien cela devient par votre état d’Etre, une vie « sur la Terre comme aux Cieux ».

Peut-être est-ce cela l’énergie appelée « Saint-esprit » ? Peut-être que ces épousailles entre votre Humain et votre Divin, proposent un autre état d’Etre, un état de « Saint-Esprit » ? Un état de conscience « UN » incarné, un état d’Être où vous savez que vous êtes le Divin, car vous le vivez dans votre corps physique.

C’est un état d’Etre ou Tout chez vous sait qu’il est un Divin incarné ou vous savez en conscience que vous êtes un Divin incarné, mais aussi un incarné Divin, comme un nouvel espace où la réunion provoque cet état d’ « Etre », un état où le corps et l’esprit sont devenus Saints ?

Un état où le corps humain et l’esprit divin ne font plus qu’Un dans l’Amour et la Paix ? Un état d’Un, à l’image de Dieu.

Peut-être est-ce même cela l’Illumination ! Des épousailles franches et consenties entre le Divin et l’Humain ! Des épousailles en conscience, si fortement en conscience que cela passe jusque par votre corps physique.

C’est en vous incarnant complètement, c’est en exprimant votre déité et votre humanité en simultané jusque dans votre corps physique, que vous retrouvez la Source, sous vos yeux…Vous pourrez la voir avec vos yeux. Vous pourrez les voir, ces Etres que vous aimez tant, c’est-à-dire : Vous, Nous.

Mais il n’y a pas que Vous et Nous qui seront « descendus » du ciel, c’est vous qui y serez également « monté ».

Paradoxalement c’est en acceptant complètement de s’incarner dans cet état d’Un que l’on peut changer de plan vibratoire…

Pour faire image toujours et encore, c’est en acceptant de « descendre tout entier » que vous « montez tout entier ».

N’êtes-vous pas de surcroît en période de fêtes « terrestres » de la « Pentecôte » ! Ne fêtez-vous pas la descente du Saint-Esprit sur les apôtres ? Pourquoi uniquement les apôtres cette fois-ci ? Ne sont-ils pas eux-aussi comme vos propres miroirs ? … Les choses sont parfois plus simples que ce que vous pensez.

D’ailleurs, nous sommes tous des « gens » simples comme vous pourriez le dire. Nous sommes des Simples d’Esprits et nous sommes heureux. Nous sommes heureux comme « les simples d’esprits ».

Les cieux sont en Paix et en Amour ! Laissez couler cette paix et cet amour en vous ! Ce sera dans votre vie, sous vos yeux et vos pieds : « sur la Terre comme aux cieux ».

La boucle est bouclée.

Bienvenus chez vous !

Nous te laissons méditer sur ce message, c’est d’ailleurs le seul but s’il devait y en avoir un, te permettre de « réfléchir » comme tu le dis. Tu es invitée à le partager avec d’autres, ils en feront eux même, car ce sont tous des Maîtres, ce qu’il en voudront. Nous t’aimons si « fort » comme tu l’écris souvent. Sur la Terre comme aux Cieux. Nous vous aimons si fort. Sur la Terre comme aux Cieux. C’est une place où l’on n’a plus besoin de « faire », on a juste à « Etre ». Ce qui est en haut n’est-il pas ce qui est en bas ? Et inversement ? Paix et amour sur vous camarades. Adonaï.

par emmanuelle