La tasse en porcelaine que vous avez déposé n’est rien de plus qu’une idée ou un rêve que vous aviez. Qu'est-ce que cette tasse en porcelaine a à faire avec vous, bien-aimés? Vous êtes plus que la tasse où vous buvez.

Lorsque vous partez en voyage, vous n'êtes ni la voiture, ni le bateau, ni le jet dans lequel vous vous déplacez.

Lorsque vous allez d'une pièce à l'autre, vous n'êtes pas les pièces dans lesquelles vous allez.

Vous êtes indépendants de l'endroit où vous vous trouvez et de ce qui est dans votre main. Vous n'êtes pas votre environnement. Vous n'êtes même pas votre nom.

Alors que votre corps se déplace à travers les âges, sûrement, il devient clair que vous n'êtes pas votre corps.

Lorsque vous voyagez à travers ce que l'on appelle la mort, vous êtes indépendants du corps que vous quittez. On peut aussi dire de votre départ de la vie matérielle Terrestre qu’il n'y a pas une chose telle que la mort. Ce que J'ai créé reste créé. Des bâtiments peuvent tomber, des idoles peuvent tomber, et pourtant, vous vous élevez, bien-aimés. Vous pouvez seulement vous élevez.

Le soleil se couche, mais le soleil n'a pas disparu partout. Le soleil ne se couche pas du tout. Le soleil est toujours là où il est. Seulement, à la disparition apparente du coucher du soleil, le beau soleil jaune s'est abrité derrière l'écran de la Terre.

Lorsque vous déposez votre corps, vous êtes libres comme un oiseau. Vous déposez le passé et toute l’accumulation que vous vous sentiez obligés d'emporter avec vous. Maintenant, vous avez quitté la cage, comme cela, et maintenant vous commencez à voler, et maintenant vous voyez sous un autre angle, et vous volez haut.

Ou, Nous pourrions dire que maintenant vous connaissez sans aucun doute où vous avez toujours été, et qu’il n’en a jamais été autrement.

Votre corps inutile peut être enterré dans le sol, mais pas vous, pas vous, Mes bien-aimés. Vous êtes, comme toujours, dans le Ciel avec Moi. Ou, Nous pourrions dire que vous êtes partout et de ce fait, pas exactement quelque part.

Quand les cloches sonnent pour vous dire de quitter votre corps, et d’aller de l'avant et de laisser votre corps, vous laissez aussi le temps et l'espace derrière. Et ainsi vous entrez dans le Tout, même s’il n'y a rien, même pas une chose qui n'a jamais été réelle, à laisser. Vous ne laissez rien car il n'y a rien. Vos proches que vous avez laissé continuent leur vie sur le plan Terrestre. Ils se sentent privés de vous, mais l'amour, tout leur amour et tout votre amour, vous accompagne et vous atteignez la pleine conscience. Maintenant, vous avez pleinement conscience de l'amour et de toute la réalité de l'amour. Vous vous accompagnez et vous M’accompagnez, et vous êtes rayonnants dans la plénitude de l'amour qui a toujours été.

Bien-aimés qui lisez ceci maintenant, laissez vos questions derrière. Laissez derrière les échanges verbaux, les pourquoi, les comment et les mais. Ne vous occupez pas de votre compréhension. Vous n'avez pas à comprendre. Votre coeur peut ressentir. Votre coeur peut sentir la vérité de ce dont Je parle. Qu'est-ce que votre compréhension ou manque de compréhension a à voir avec la vérité?

Traduit par Christine

source: heavenletters.org

Publié par vanille