LA PHYSIQUE DE L'ASCENSION Par Noel Huntley, Ph.D. Traduit de l'anglais par Tristan Perrier

L'ascension est un processus qui touche autant les humains que notre planète elle-même. En termes d'évolution ou d'ascension des masses, on ne pourrait les dissocier. La période de l'ascension résulte d'un cycle planétaire de 26 556 années. À la fin d'un tel cycle, la Terre s'aligne avec d'autres systèmes stellaires, et différents centres d'énergies (portails) s'ouvrent, en résonant avec l'ADN humain et en favorisant l'expansion de la conscience vers un spectre d'existence dimensionnel supérieur. L'ascension est un processus énergétique bien défini qui suit des lois et mécanismes particuliers. Elle n'est ni plus aléatoire, ni moins réfléchie que l'accession progressive d'un subalterne à la présidence d'une entreprise. Une empreinte évolutive réunit tous les systèmes. Ce nombre spécifique d'années, 26 556, découle de l'oscillation ou encore du vacillement de la Terre. Les lecteurs qui s'intéresseraient aux aspects plus techniques de cet énoncé pourront lire ce qui suit, les autres pourront sauter quelques paragraphes.

Imaginez une toupie en train de tourbillonner. Un point de repère (une coche) est tracé, disons sur un côté, et pointant vers le nord. Si, par exemple, nous calculons le nombre de rotations de la toupie pendant 10 secondes et comptons 100 rotations, cela veut dire que nous avons calculé le nombre de fois que la coche sur la toupie a franchi le nord. Maintenant, comme les toupies ont tendance à chanceler, il faut considérer ce phénomène que l'on appelle une précession. Imaginez maintenant un lent vacillement en direction opposée du plus rapide tourbillonnement de la toupie. En outre, visualisez la toupie en train de tourner pendant qu'elle vacille sur place. Ce tournoiement occasionné par le vacillement se trouve en direction inverse du tourbillonnement rapide, et ainsi, il s'y soustrait. Nous pouvons donc constater (point de vue à vol d'oiseau) qu'en calculant une fois de plus 100 révolutions en l'espace de 10 secondes, la coche manquera le nord de quelque peu-disons une position de midi moins le quart (11h45) si le nord est établi à midi et la direction est établie dans le sens des aiguilles d'une montre.

Choisissons une toute autre analogie. Imaginez un patineur tourbillonnant sur une surface glacée et calculant le nombre de rotations qu'il effectue pendant qu'une autre personne taille autour de lui un assez gros morceau de glace (assez gros pour flotter et supporter notre patineur.) D'autres personnes s'affairent ensuite à faire tourner le morceau de glace en sens inverse du tourbillonnement du patineur. Le patineur comptera une vingtaine de rotations de son corps relativement au morceau de glace qui lui, aura été tourné quelque peu. Cela veut dire que le patineur ne fait plus face à la direction qu'il avait adoptée au départ mais plutôt, (en considérant la vitesse de rotation du morceau de glace) à une marque équivalant à l'horloge, à 15 minutes avant midi. Aux 20 rotations suivantes, le patineur se trouverait à la position 11h30, aux 20 suivantes à 11h15, et ainsi de suite. De façon similaire, si nous envisageons le tourbillonnement de la Terre pendant qu'elle orbite autour du Soleil, le lent vacillement inversé de la Terre causera un point de repère imaginaire à manquer de quelque peu la position de départ du tourbillonnement précédent, ce qui donnera l'impression que la Terre tourne lentement, en sens inverse, en tenant compte de l'observation de chaque rotation (il serait plus facile de comprendre ce concept à l'aide d'un stroboscope, car cet appareil émet la lumière par intermittence.) L'effet de ce vacillement s'appelle la Précession des équinoxes. Cela veut dire que le Soleil sera observé à se lever contre un firmament toujours changeant alors que la Terre tourne sur elle-même (puisqu'elle se meut très lentement en sens inverse, un mouvement qui se superpose au tourbillonnement normal.) Maintenant, si ce firmament prend l'allure, disons des 12 signes du zodiaque, le point de repère (le soleil levant) indiquera une lente progression au travers des 12 signes, chacun nécessitant une période de 2 213 années à compléter son cycle. Nous sommes au point de quitter le signe du Poisson autour de 2012, pour entamer un nouveau cycle, soit celui du Verseau.

En quoi cette fluctuation constante de l'orientation de la planète peut-elle s'apparenter au cycle de l'ascension? Théoriquement, le vacillement préviendrait des alignements trop fréquents, et si l'on réussissait à contrôler les opérations de l'univers, la période de vacillement serait réglée en fonction des exigences des mécanismes de lévolution. Une race ne doit pas être poussée à évoluer trop rapidement, car en principe, on risquerait d'imposer un stress excessif sur la conscience et sur l'évolution naturelle de l'ADN. Le cycle complet du vacillement (360 degrés) aboutit une fois tous les 26 556 ans. Les forces qui ont imaginé un tel scénario : la nature, les forces évolutives, les extraterrestres, Dieu, Source, etc., le considèrent approprié à l'expérience. L'aperçu que nous venons de vous présenter provient des Gardiens de l'Alliance et fut tiré de louvrage intitulé Voyagers, Tome 2, deuxième édition, par Ashayana Deane. Le cycle temporel planétaire se divise en six continuums temporels qui sont influencés par des événements comme les modifications de fréquences (en fait, on y trouve des intervalles structurés trouvant leur équivalent au niveau de l'ADN.) Dans le premier continuum temporel de 4 426 ans, on trouve une ascension mineure à la mi-temps, c'est-à-dire tous les 2 213 ans, et une autre tous les 4 426 ans. Aux derniers continuums temporels de 4 426 ans, vers l'aboutissement du cycle de 26 556 ans, on trouve de nouveau deux périodes d'ascension, mais celles-ci sont majeures : à la mi-temps de cette dernière période temporelle (2 213 ans de la fin du cycle), et à la fin du cycle.

Il serait peut-être bon d'ouvrir une parenthèse, ici, et rappeler à nos lecteurs et lectrices que la physique courante accepte la théorie des univers parallèles. Donc, si les univers parallèles existent, cela veut dire que la Terre peut exister en versions parallèles également. Par extension, comme les particules possèdent des antiparticules, les planètes possèdent des antiplanètes. C'est une conséquence naturelle du phénomène des particules/antiparticules. En fait, une polarité à l'échelle des vortex des dimensions supérieures créera un univers et un anti-univers. Au cours du premier de deux cycles préliminaires d'ascension de la Terre (dans son cycle actuel de 26 556 ans) les fréquences de la Terre que l'on nomme tons nuancés (électriques) se relient aux fréquences de l'antiTerre que l'on nomme tons graves (magnétiques). Au cours du second cycle préliminaire d'ascension (le premier continuum temporel de 4 426 ans), c'est l'inverse : les tons graves de la Terre se relient aux tons nuancés de l'anti-Terre. Dans le cadre du dernier continuum de 4 426 ans, le premier point d'ascension est à la mi-temps et correspond à l'an 2012. Au cours de ce cycle d'ascension, les tons nuancés de la Terre se relieront aux tons graves de Tara, la version parallèle de la Terre dans les dimensions supérieures. Notre Terre est perçue dans les bandes de fréquences tridimensionnelles D1, D2 et D3 du Premier univers harmonique. Quant à elle, Tara habite le Second univers harmonique (imaginez un niveau plus élevé) et se situe au niveau des bandes de fréquences D4, D5 et D6.

À la conclusion du cycle de 26 556 ans (dans un autre 2 213 années) les tons graves de la Terre se relieront aux tons nuancés de Tara, ce qui finalisera le mixage dimensionnel et favorisera la pleine ascension vers Tara. Donc, nous n'en sommes toujours pas au sommet du cycle d'ascension de 26 556 ans. Or, un événement sans précédent a été créé par les Gardiens de l'Alliance pour permettre aux deux points d'ascension de converger en un seul pendant la période 2012 à 2017. La Terre est un champ de bataille depuis des millions d'années. Nous n'en sommes pas conscients étant donné le conditionnement de nos populations. Il s'agit ici d'une guerre de stratégies impliquant différentes factions extraterrestres qui se disputent la planète, tout particulièrement son réseau de portails très utile, le Complexe templier universel et planétaire, en manipulant les humains à faire leur sale boulot (tueries, guerres, etc.) Au cours de son histoire, la Terre aura frôlé son propre anéantissement (explosion/implosion), semant ainsi la consternation dans les hautes sphères spirituelles, car si la Terre explosait, notre Soleil pourrait également exploser, ce qui occasionnerait la destruction de certains systèmes stellaires tels les Pléiades, Sirius, Arcturus, Orion et Andromède.

Le conflit existe depuis trop longtemps et il est temps d'y mettre un terme. Les signes sont là : la condition actuelle de la Terre, nos avancements technologiques, les programmes d'envahissement des extraterrestres... tout laisse présager une résolution de ce " conflit final ". Les Gardiens de l'Alliance ont examiné les probabilités futures de la Terre et ont conclu que notre planète serait complètement détruite en l'an 2942. En conséquence, les Gardiens de l'Alliance ainsi que l'Association interdimensionnelle des mondes libres (Interdimensional Association of Free Worlds) ont conçu un projet de fusion temporelle appelé le projet Bridge Zone. Grâce à ce projet, qui implique un décalage temporel de 2 213 années, les deux ascensions (mineure et majeure) vers Tara seront possibles au cours de la période d'ascension de 2012 à 2017. Après 2017, les alignements reprendront leur cours normal et la Terre se débranchera de Tara. Toutefois, grâce au projet Bridge Zone l'ascension vers Tara sera toujours possible jusqu'en 2022. La Terre ne descendra pas complètement à son niveau dimensionnel original et elle évoluera rapidement. Les deux processus d'ascension ci-haut mentionnés, 1) directement vers Tara, et 2) via le projet Bridge Zone, nécessitent un minimum de 5 brins et de 4,5 brins d'ADN respectivement. L'ADN humain est composé d'un brin (non pas de deux; il s'agit d'un seul conduit d'informations) plus 11 brins électromagnétiques potentiels, pour un total de 12.

Les êtres qui n'auront pas atteint ces niveaux de conscience et ces niveaux d'ADN devront suivre la Terre 3D dans sa descente vers la Matrice du Fantôme (une version parallèle), et en marge du projet Bridge Zone qui a pour but de sauver le plus grand nombre d'âmes possible, la version fantôme de la Terre 3D n'aura pas accès à ce sentier dévolution, ni à Tara. Cette scission permanente empêchera les envahisseurs extraterrestres d'obstruer l'évolution des groupes humains ascendants. À noter que, en ce qui concerne les mondes parallèles dont il est question ci-haut, il y a en cinq par groupe de dimensions ascendantes, et chaque groupe est structuré en fonction de trois niveaux libres de l'espace-temps qui sont régis par l'orientation de la rotation des particules. La Terre UH-1 (Univers harmonique 1) se compose des spectres de fréquences 1D, 2D et 3D. Il n'y a ni une 4e ni une 5e dimension pour exprimer l'expansion de l'espace-temps au niveau de nos perceptions. Ainsi, nous pouvons toujours imaginer une quelconque structure tridimensionnelle aux niveaux supérieurs, mais chacune de ces dimensions (par exemple les dimensions 7D, 8D et 9D de l'Univers harmonique 3) se compose de fréquences offrant un plus vaste potentiel d'expériences : un plus grand nombre de probabilités, de meilleurs choix et alternatives, une conscientisation de l'environnement et du rôle que jouent les êtres dans sa création et son maintien, et l'accroissement prononcé des facultés mentales et spirituelles des individus grâce à l'éveil de leur conscience. Nous n'avons ici qu'effleuré les mécanismes et processus d'activation de cette période d'ascension actuelle. Mentionnons les alignements de la Terre avec le Soleil, les Pléiades, Sirius, Arcturus, Orion et Andromède le Complexe templier planétaire de la Terre reliés à l'ouverture de sept vortex terrestres; il y a l'ouverture progressive des Stargates (portes des étoiles), ces soi-disant centres d'énergies connus sous le nom de Complexe Templier Universel; en outre, il y a six portails stellaires artificiels dans le noyau terrestre appelés les Halls d'Amenti qui s'ouvriront prochainement et conjointement avec des portails en surface de la Terre et autres sites d'accès aux dimensions supérieures. Nous y reviendrons prochainement.

Source: http://www.users.globalnet.co.uk/~noelh/FrenchAscensionPhysics.htm

source: users.globalnet.co.uk
Publié par Katleen