Sur Le Post, Maître Launay, l'avocat de M'Hamed Bellouti, avait alors annoncé à l'issue de cette décision judiciaire que son client allait "se pourvoir en cassation" pour obtenir "une victoire judiciaire complète".

Le 4 mars, M'Hamed Bellouti avait déjà annoncé au Post: "Si la Justice me donne tort, j'irai devant la Cour de cassation et même devant la Cour européenne des Droits de l'Homme s'il le faut. Je ne lâcherai rien."

Rebondissement ce vendredi: dans un courriel envoyé au Post, M'Hamed Bellouti annonce qu'"après 3 ans de procédure, cette affaire est belle et bien terminée".

Voici le message en question:

"Je souhaite vous informer qu'il n'y aura pas en fait de pourvoi en cassation dans l'affaire du scooter de Jean Sarkozy.

Suite à des 'pressions', mon père qui est le propriètaire du véhicule mis en cause n'a pas souhaité aller plus loin par peur des conséquences et des représailles pour sa famille. Après 3 ans de procédure, cette affaire est bel et bien terminée.

Le comité de soutien a atteint son objectif concernant l'annulation de la condamnation des 2000€ pour procédure abusive. Aussi, le comité sera dissous dans les prochains semaines."

Sur son site, le comité de soutien de M'Hamed Bellouti explique les raisons de sa dissolution. Remerciant la "générosité et la constance" des personnes qui ont soutenu l'automobiliste "pour faire face à cette injustice flagrante", le comité justifie sa dissolution par le fait que "l'honneur de M'Hamed est sauf".

(Sources: Le Post.fr, Le site du comité de soutien à M'Hamed Bellouti)

A lire aussi :

- Affaire du scooter de Jean Sarkozy: "On va se pourvoir en cassation"

- Affaire du scooter: l'automobiliste ne doit pas verser 2.000 euros à Jean Sarkozy

- Scooter de Jean Sarkozy: décision le 9 avril

- Affaire du scooter de Jean Sarkozy: "Si la Justice me donne tort, je ne lâcherai rien"

Pour en savoir plus :

- - Retrouvez sur Le Post toutes les infos sur l'affaire du scooter de Jean Sarkozy.

Par La rédaction du Post

source: lepost.fr

Publié par révélation