Certes, et nous vous l’avons demandé et nous vous y avons tous encouragés, ne vous attachez pas à ces dimensions qui sont effectivement les vôtres mais ne les rejetez pas pour autant. Libérer vos mémoires, qu’elles appartiennent (uniquement dans votre Illusion divine) au passé, au présent ou au futur de votre temps linéaire n’a jamais signifié les rejeter, les dénigrer, les dévaloriser ou bien encore les occulter.

Libérer vos mémoires est ne pas les mettre sur un piédestal ou bien encore vouloir en retirer une quelconque prérogative ou un ascendant sur vos frères et sœurs terrestres. Nous vous invitons à poursuivre en ce sens y compris pour chaque mémoire qui se présente également à vous sous le biais de vos inter-dimensionnalités.

Actuellement, vous êtes mis face à ce challenge de vous reconnecter ainsi à toutes vos mémoires y compris de vos autres dimensions. Mais nous avions insisté et nous insistons encore sur le fait de ne pas vous identifier à elles. Sinon vous risqueriez de figer à nouveau le Mouvement et faire ainsi obstacle non seulement à leur déploiement et à leur venue vers vous mais surtout de vous mettre à la place de votre Présence. Si nous avons tant souligné cette importance de ne plus et de ne pas vous y attacher, c’est bien parce que nous savions qu’en réponse à votre appel divin, vos mémoires faisaient ce voyage vers vous au sein de votre unité individuelle, si l’on puit dire ainsi.

Certes, de nombreux leurres exploitent l’opportunité de cette porte que vous avez vous-même ouverte aux frontières de votre manifestation 3D vers ce que vous êtes réellement. Mais je ne reviendrai pas sur ce sujet pour l’instant (cf. ‘Votre engagement envers l’Arche d’alliance’), si ce n’est ceci:

Quoi qu’il se passe, qui que cela soit vous demande ceci ou cela, nous vous en prions de toujours garder votre vigilance et votre libre-arbitre. Qui ou quoi que cela soit!

En ayant ouvert la porte de Vous-Même à vous-même, surviennent également des mémoires qui vous apparaissent plus délicates à accepter et que beaucoup trop encore jugent ou discriminent. Nous vous en conjurons, ne faites aucune distinction entre elles dans ce sens que cela serait juste ou injuste, vrai ou faux ou encore bien ou mal tandis que vous les libérez en les ayant re-connues, remerciées et honorées dans tout ce qu’elles furent ou sont encore d’une certaine manière. Aimez-vous, acceptez-vous, aimez-les, acceptez-les tels que vous êtes et telles qu’elles sont, tels que nous vous aimons quoi que vous décidiez, quoi que vous fassiez, quoi que vous ayez fait.

Si vous saviez combien nous vous aimons, à un tel point, et peut-être surtout (si nous pouvions comparer avec vos propres sentiments) quand nous nous montrons parfois si sévères envers vous! Mais nous ne pouvons plus vous permettre de continuer à gâcher votre temps à perdre du temps. Chaque fois que nous intervenons directement auprès de vous ou par l’intermédiaire d’un de vos frères terrestres parce que vous prenez un trop grand risque, toujours pour vous-même en premier lieu, c’est uniquement dans un cadre très précis d’ordre et de clarté. Vous ne croyez tout de même pas que cela ne s’appliquerait qu’à vous? (Sourire). Nous parlons de l’ordre et de la clarté divins, bien évidemment.

Nous aussi avons des comptes à rendre à notre hiérarchie spirituelle, même si toujours en premier lieu à notre propre Présence. Même si ces "comptes" n’ont rien à voir avec ce que vous connaissez sur Terre, car tel est notre choix et jamais nous n’agissons sans être en relation avec non seulement notre Unité divine individuelle (en quelque sorte notre Etre Réel) mais également avec l’Unité qui nous relie tous sans exception. Vous vous rappelez l’aile du papillon…

Mais nous n’agissons jamais non plus sans respecter le libre-arbitre de chacun et de tous. A aucun moment, nous n’oeuvrons contre quelque chose ou contre quelqu’un et certainement pas contre la Présence de telle ou telle autre âme. Jamais.

C’est pourquoi, chaque fois que nous venons à vous pour vous enseigner, vous répondre, vous encourager, vous inviter, vous rassurer, vous mettre en garde, vous avertir, éventuellement vous désactiver (comme il en a été décidé par le Grand Conseil Galactique dans ‘Le bon grain de l’ivraie’) ou bien encore que nous coupons toute communication avec vous tant que vous vous subordonnez à notre dépendance ou a celle de vos frères terrestres et ne vous en remettez pas complètement (ou suffisamment) à votre Etre intérieur, sachez que c’est toujours en accord avec votre Etre Divin et souvent même à sa demande. Sachez surtout que c’est toujours, et c’est peut-être le plus important, par amour pour vous, par amour de vous et de notre Source à tous.

Ces derniers temps, nous intervenons (sans intervenir) et plus particulièrement auprès de certains d’entre vous pour les aider à rectifier la déviation de leur alignement. Nous intervenons en ce sens que nous plaçons également sur votre route celui ou celle qui vous mettra en garde une dernière fois car tout cela, au creux de votre oreille intérieure, nous vous l’avons déjà dit depuis tant de temps de votre illusion linéaire. Mais, ainsi que vous le savez parfaitement même quand vous faites la sourde oreille, ce jeu est terminé.

Cette fois-ci, il n’y aura plus de prolongation. Et à la demande du Grand Conseil Galactique, nous attirons particulièrement votre attention en vous faisant connaître SA DECISION pour tous ceux qui ont choisi la liberté retrouvée et la non souffrance:

Nous ne pouvons plus vous laisser continuer à risquer de vous auto-détruire, vous avez suffisamment expérimenté en ce sens. Si vous souhaitez poursuivre dans cette direction, vous serez guidés vers les sphères d’accueil d’Anubis adéquates. En outre, de laisser perdurer cette situation, que certains d’entre vous expérimentent depuis tant de vies, pourrait entraîner et faire dévier d’autres âmes qui tenteraient vainement de vous sauver, en lieu et place de votre Présence.

Entendez bien cela... vous, lorsque vous vous comportez comme de soi-disant "victimes" mais vous aussi, les soi-disant "sauveurs"! (et là, je laisse mon cher Ashtar s’exprimer sur ce ton plus déterminé, à travers moi… Sourire).

Nous ne jugeons pas utile de vous communiquer plus avant la manière dont nous nous y prenons pour œuvrer en ce sens car cela est de notre responsabilité et vous avez suffisamment à faire avec vos propres responsabilités. Soyez assurés que nous veillons au bon grain de l’ivraie (sourire) et que nous entourons tout autant de notre protection et de tout notre amour inconditionnel l’ivraie de votre 3D!

Ce que vous devez comprendre est que non seulement vous ne devez plus, mais vous ne pouvez plus, porter qui que ce soit ou quoi que ce soit qui ne soit pas strictement vous à titre individuel. Vous ne pouvez plus, non plus, aider l’autre si cet autre vous l’avez déjà accompagné tant et tant de temps qu’il n’a pas accepté mais au contraire si souvent abusé de votre aide.

Aider: oui, quand vous le souhaitez, mais uniquement très ponctuellement et temporairement car sinon vous créez, même avec les meilleures raisons du monde (de votre monde terrestre, bien sûr) une dépendance qui non seulement vous tire vous-même en arrière en vous plombant mais surtout ne permet pas pour autant à l’autre de s’envoler vers sa Présence. Mais rassurez-vous car l’aide que vous avez apportée et que cet autre n’a pas voulu reconnaître ou su recevoir, la considérant trop souvent comme un dû, n’est jamais perdue et ne se perdra pas dans le labyrinthe de votre espace spatio-temporel, avant la fin de la Transition.

En d’autres termes, cela signifie que si vous avez aidé pendant plusieurs mois, voire plusieurs années une personne qui n’a pas su saisir cette opportunité de se relier à elle-même et uniquement à Elle-Même, pourtant juste au moment où elle le décidera, l’étincelle se fera en une fraction de seconde. Mais de continuer à l’aider ne l’aidera pas en ce sens, soyez-en assurés. Tout cela se fera seulement grâce à elle et non grâce à vous qui n’aurez été que l'accompagnant, même si nous vous honorons de cela. Rappelez-vous: ni punition ni récompense. Mais si, au contraire, elle persistait à toujours refuser de se regarder directement et continuait à vouloir se mirer à travers vous, alors cela relèverait uniquement de son propre choix et certainement pas de votre responsabilité.

Si vous n’avez donc plus à continuer à aider ces personnes ni même à les soutenir si ce n’est à toujours les orienter uniquement vers leur Etre Divin, sachez également que vous êtes tous peu ou prou (y compris ces personnes) en connexion consciente avec votre Présence qui vous enseigne directement.

Cela ne veut pas dire que notre rôle soit terminé, au contraire il ne fait que commencer auprès de vous et enfin véritablement avec vous…

Cela ne veut pas dire que votre rôle soit terminé, au contraire il ne fait que commencer auprès de vos frères et sœurs terrestres mais seulement en qualité de guides et non plus en tant que soi-disant thérapeutes (cf. ‘L’apprentissage de votre liberté première’)...

Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez plus aider et être aidé par vos frères et sœurs y compris terrestres. Cela signifie que cette aide ne peut plus en être une en tant que telle mais est et devient enfin un véritable échange, dans le sens de donner/ recevoir et certainement plus dans celui de donner/ ne pas recevoir, recevoir/ ne pas donner ou même donnant/ donnant.

Certes si vous avez tous une mission, vous n’avez pas tous la même mission. Vous allez ainsi pouvoir œuvrer de concert avec chacun, tous reliés à vos Présences individualisées et en même temps unifiées, partageant vos aptitudes humaines et divines ainsi que vos préférences dans la répartition des tâches que chacun choisira librement.

Cela ne veut pas dire non plus que vos exigences matérielles 3D soient pour autant dénigrées ou déjà complètement occultées. Nous connaissons parfaitement vos contingences actuelles telles que vous loger, vous nourrir, vous véhiculer (rires), gérer une famille (enfants et parfois personnes âgées ou malades) et que vivre d’amour et d’eau fraîche serait une erreur si vous avez brûlé l’étape d’expérimenter cette magnifique matière que vous avez tous choisie de modeler.

Alors acceptez également, reconnaissez, honorez, aimez (bien sûr, pas dans le sens d’adorer) l’argent et tout ce qu’il peut vous procurer, sans excès. Savourez votre confort matériel sans culpabiliser et en respectant au maximum tout votre environnement humain, animal, végétal, minéral, élémental ainsi que la nature de cette si belle planète qui vous ont tous été confiés. Car sinon ne serait-ce pas en réalité rejeter, dénigrer, dédaigner, mépriser tout ce que votre Mère la Terre vous a offert et continue à vous offrir et ainsi faire montre d’orgueil mental et spirituel?

Certes… l’argent! Mais que celui qui a un rapport juste et équilibré avec l’argent: ni trop ni trop peu, ni appropriation ni rejet, ni adoration ni dédain, ni poursuite ni fuite, ni témérité ni peur… vous connaissez la suite! (Rires).

Nous voyons encore beaucoup trop de gens déifier ou diaboliser l’argent. Comment vous en détacher réellement si vous ne l’honorez pas, si vous l’accusez de tous vos maux, de tous vos excès. Il n’est que le reflet de votre propre rapport avec l’amour de vous, l’amour des autres, l’amour pour vous, l’amour pour les autres. Quand vous vous serez réellement libérés de cette mémoire (car il s’agit bien d’une mémoire), quand vous l’aurez respectée et reconnue comme un indice extérieur et matériel de votre propre santé spirituelle, quand vous en ferez un juste usage sans culpabiliser et sans ostentation, alors vous passerez à une autre qualité d’échange et vous n’en aurez plus besoin. Mais encore une fois, ne brûlez pas d’étape!

Pas plus l’éloge de la pauvreté matérielle n’a jamais fait grandir qui que ce soit comme l’éloge de l’argent n’a jamais fait prospérer le cœur.

Nous avons donné cet exemple de l’argent qui vous parle à tous d’une manière ou d’une autre, mais cela vaut pour tout. Toujours la juste mesure en tout. Trop d’amour humain étouffe et pourtant sans amour, vous ne pouvez survivre. Trop de manifestations directes de l’amour divin (à votre niveau bien sûr) consument et pourtant sans cet amour, votre âme périclite. Trop d’informations tuent l’information et pourtant sans enseignement, votre entendement se sclérose. Trop de ceci ou de cela voile votre vérité mais trop peu dilue votre conscience.

Aimez-vous les uns les autres comme vous vous aimez mais ne demandez plus aux autres de vous aimer à votre place.

Nous vous bénissons, chères âmes, chers frères et sœurs en incarnation. Nous attendons avec impatience/ patience votre retour chez vous parmi nous, où vous êtes déjà les bienvenus.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à notre site la-vie-providence.com

source: la-vie-providence.com

Publié par elisabeth