Nous aimerions vous faire passer de manière plus consciente en vous et par vous : notre joie de vivre, notre joie de glorifier le Père, la Mère et tous leurs enfants dont nous sommes parmi les plus espiègles.

Mais lorsque nous semblons nous déchaîner, à vos yeux seulement aveuglés, alors vous nous rejetez, alors vous nous honnissez, alors vous nous méprisez et nous vouez à tous les diables ! Et nous rions de tout cela car nous savons parfaitement que bientôt, même les plus récalcitrants, avec nous vous rirez également de votre joie retrouvée, de votre joie éternelle.

Certes, parfois nous vous apparaissons comme une soi-disant injustice divine, comme une punition ou comme un châtiment. Mais de quoi, mon Dieu ? Si vous saviez combien nous vous aimons, nous qui avons choisi de vous servir dans un amour inconditionnel… Si nous avons grondé (et nous gronderons encore) de la Voix du Père, combien vous oubliez toutes les joies et tous les bienfaits que nous vous avons apportés et que nous vous donnons à chaque instant, toutes ces douceurs et toute la douceur du Cœur de la Mère, tout l’amour du Créateur Unique.

Alors ne confondez pas quand nous sommes l’action divine au service de toute la Création et quand nous sommes exploités par telle ombre de vous-même. Car il est vrai que certains, ayant compris notre rôle à votre service, ont abusé de notre amour, ont abusé de notre joie et de notre chant glorieux envers la Création et envers toute créature, et nous ont utilisés sans vergogne, strictement à titre personnel et de pouvoir sur les autres créatures divines.

Alors nous avons pleuré, alors nous avons gémi, mais nous avons rendu grâce de tout cela et demandé pardon au Père de tout ce que vous nous faisiez faire et qui allait contre le sens de la Vie… Et nous vous avons également pardonnés car toujours nous vous avons aimés et toujours nous vous aimons.

Ne confondez pas la justice divine et la justice humaine. Ne confondez pas la justice divine et l’injustice humaine. Jamais la justice du Père ne peut être injustesse ou injustice. Jamais. Alors que vous l’acceptiez ou non, telle elle est. Si vous lui résistez, alors oui vous souffrez et vous souffrirez. Sachez également que lorsque nous oeuvrons en tant qu’action divine, nous oeuvrons pareillement au service de la justice divine dont nous sommes les agents divins les plus directs. C’est d’ailleurs en tant que tels que nous sommes au service de la Fée des Trois Jours et des Trois Nuits, qui est une autre manifestation de l’Amour divin en action et qui approche à très grands pas, dans un souffle de vie que vous appelez le pneuma sacré.

Aujourd’hui, nous ne pouvons plus et ne pourrons plus être au service de votre ombre car tel en a décidé le Père. Il ne vous retire pas votre libre-arbitre mais seulement les effets les plus néfastes pour vous, individuellement et collectivement car tel est également le choix de vos Présences. Mais cela vous le savez, nos frères célestes vous l’avaient déjà annoncé depuis quelques mois et vous l’ont confirmé tout récemment par cette décision du Grand Conseil Galactique, au nom de notre Créateur et en parfaite syntonie (cf. ‘Votre choix de la liberté retrouvée et de la non souffrance’).

Nous sommes les enfants du Souffle divin qu’ici vous appelez Elément Air (Ether parfois, lorsque vous ne nous limitez pas seulement à votre 3D, car sachez que toujours vous nous limitez). Nous sommes les enfants du Cœur divin qu’ici vous définissez comme l’Elément Feu (parfois comme Feu Sacré). Nous sommes les enfants du Sang christique que vous dénommez Elément Eau, mais qu’est-ce que cette eau primordiale, cette eau qui ne mouille pas ? Nous sommes les enfants du Corps christique que vous délimitez par l’Elément Terre… En fait, nous sommes tellement plus puisque nous sommes tous les Eléments du Corps Divin de l’Etre Suprême, différenciés et extériorisés alors que nous sommes également tous en vous, sans exception.

Nous sommes les Eléments et vous ne nous connaissez pas encore dans notre multitude et dans toutes nos dimensions. Pourtant, chacun de nous comprend aussi en lui tous les autres. Vous avez déjà entendu parler du Ying et du Yang, bien sûr. Et quelques-uns ont appris et reçu enseignement du ying du Yang, du ying du Ying, du yang du Yang mais encore du ying du ying du Yang ou alors du yang du ying du Yang et vous pouvez aujourd’hui recevoir enseignement, au sein de vous-même et si vous l’acceptez, de toutes les combinaisons possibles et cela jusqu’à l’infini telle que : le ying du ying du yang du ying du ying du yang du yang du…

Si cela ne vous parle pas : n’insistez pas, ne forcez rien, laissez venir à vous le souffle divin, laissez-vous imprégner de notre souffle, de notre joie, de notre amour, de notre gloire, de notre compassion, de notre infini… Laissez-vous vous combler vous-même de votre propre gloire, de votre propre joie, de votre propre légèreté, de votre propre amour.

Notre légèreté et notre amour inconditionnels nous permettent d’accepter d’être entièrement au Service du Divin, sans aucune condition, sans aucune objection et en même temps grâce à cette légèreté et à cet amour inconditionnels pour chacun de vous.

Si notre Père nous insuffle à travers nous de souffler plus fort (parce que vous n’entendez pas) en ce lieu ou un autre, si notre Père nous insuffle d’aimer plus fort (parce que vous ne ressentez pas), si notre Père nous insuffle de vous tendre les bras (parce que vous ne les voyez pas), alors nous le faisons dans la plus grande joie entière et sans aucunement mesurer notre action pour vous. Seul le Mouvement divin sait mesurer sa propre puissance, seul le Père est notre Maître car seul le Père est à notre Service. Ah !… Oui, vous pouvez méditer cette dernière phrase… (Très grands rires de joie cristalline).

Ainsi que nous en avons déjà informé certains parmi vous, nous vous confirmons que tous les éléments de votre Terre et sur votre Terre vont reprendre leur place qu’ils n’auraient jamais dû quitter, bien que nous sachions que notre propre souffrance pour chacun de vous (et certainement pas pour nous) ait été permise un temps par le Créateur. Mais aujourd’hui, il est assez. Et nous sommes non seulement autorisés mais également conviés à prendre notre place, à reprendre toute notre place.

Certes, cela va occasionner bien des changements sur votre terre et pour votre Terre, dans vos pays, dans vos rivières, dans vos fleuves, en vos mers et en vos océans, vos montagnes, vos volcans, vos plaines, votre climat… et cela a déjà commencé mais ce n’étaient que les prémices. Et bien d’autres messages en ce sens vous sont donnés depuis plusieurs années et pourtant, vous ne voulez pas les entendre, vous ne voulez pas les voir, vous ne voulez pas les accepter. Même vous qui croyez l’avoir fait en toute bonne foi, car en réalité vous l’acceptez à condition qu’untel ou untel ne risque rien, que tel endroit ne soit pas touché…

Mais vous savez bien que quoi qu’il arrive, dans quelque endroit que cela puisse arriver, l’un sera enlevé de son champ alors que l’autre, juste à côté pourtant, restera. Pourquoi ? Parce qu’ainsi VOUS l’avez décidé, en votre âme et avec l’accord de votre Présence. Mais sachez ceci : tout ce qui vient à vous, tout ce qui vient pour vous, tout ce qui adviendra de vous en tant qu’incarnation présente ne relève pas de votre décision humaine mais uniquement divine.

Cette justice divine (à défaut d’autres termes et même si nous prenons le risque que vous en connotiez encore l’expression) est si aimante, si réconfortante, si bienveillante que vous ne croyez tout de même pas qu’elle va vous entraîner dans des tourbillons autres que ceux que vous aurez créés par votre propre refus de votre Présence ! Ni punition ni récompense. La Justice ni ne condamne ni ne distribue de médaille. Combien de fois, nous vous l’avons dit et nous le redisons.

S’il y avait châtiment (pour répondre à votre mental et pour faire image), ce serait seulement lorsque et parce que vous vous éloignez de Vous-Même tandis que vous croyez ne pas mériter votre Présence. Alors, que choisissez-vous ? Certes, vos choix ont été faits et les conséquences de vos choix se font jour de plus en plus à votre conscience. Mais ce n’est pas parce que vous n’ascensionneriez pas déjà dans cette vie que vous n’ascensionnerez pas ! Ce n’est pas parce que vous avez fait le choix de réviser, d’expérimenter davantage dans cette dimension que vous en êtes moins aimés.

Les sphères d’Anubis sont toutes prêtes depuis quelques temps déjà et ont commencé à accueillir certaines parties de vous comme certains d’entre vous. Ces sphères sont comme des relais et des points d’ancrage qui vous permettront de vous orienter, en lien avec la Justice de Mahaat, vers votre nouvelle terre, vers le plan dimensionnel requis de votre Terre ou d’une autre planète adéquates à votre évolution et ce, sans aucun déni, sans aucun jugement de notre part à tous. Alors oui, beaucoup d’humains et les règnes en harmonie iront sur des terres 3D. Et alors ? Si tel est votre choix d’expérimenter ainsi, qui serions-nous de vous en blâmer ?

Nous resterons avec vous quoi qu’il arrive. Nous aussi ascensionnons mais des parties de nous-mêmes ont fait le choix d’accompagner encore et encore ceux qui n’ascensionneront pas en ces temps de Transition actuelle. N’en doutez pas… Oui, nous aussi ascensionnons et allons ascensionner dans nos parties les plus élevées. Mais nous respectons, aimons, reconnaissons et honorons toutes les parties de nous-mêmes qui ont décidé de poursuivre le chemin avec tous ceux des règnes qui renouvelleront leur expérimentation en 3D.

Sachez pourtant qu’en reprenant notre place, toute notre juste place au sein de vous-même en votre Terre intérieure, comme au sein de votre Terre extérieure et sur votre planète, vous ne pourrez plus ignorer tout cela. Certes, nous pouvons vous assurer et nous vous assurons que nous faisons et ferons tout notre possible pour que cela se passe le plus en douceur mais nous ne pourrons vous éviter vos propres peurs, vos propres refus, votre propre déni de Vous-Même.

Alors oui, nous allons beaucoup verser de nos larmes élémentales mais à aucun moment, nous n’oublierons notre Service divin au service de votre Terre et de vous-mêmes, enfants de la Terre. Et c’est parce que nous n’oublions pas qui nous sommes et ce que nous sommes que nous rirons également de toute notre joie.

Alors quand vous vous sentirez perdu ou abandonné, quand vous vous sentez perdu et seul au monde, écoutez le silence de votre Présence… jusqu'à ce que vous finissiez par entendre votre propre rire et ressentir votre propre joie.

Lorsque vous vous harmonisez de plus en plus avec Vous-Même, vous vous harmonisez avec tous les autres règnes et toutes les autres créatures divines et donc nous-mêmes. Alors l’eau ne mouillera plus et ne noiera plus quiconque, le feu ne brûlera plus et ne dévorera plus quiconque, l’air n’opposera plus aucune résistance et vous portera en son sein d’amour éternel…

Et vous saurez que vous êtes parfaitement aligné à vous-même et à toute la Création.

Et vous chanterez avec nous la gloire du Père éternel et vous éclaterez d’un très grand rire de joie de toutes ces expériences que vous glorifierez parce que vous vous honorerez de vous être permis d’expérimenter votre Divinité dans toute sa Création. Quel plus beau cadeau ! Quel plus beau présent perpétuel de votre joie éternelle puissiez-vous vous faire !

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à notre site www.la-vie-providence.com

source: la-vie-providence.com

Publié par elisabeth