Les Leaders de l’UE appellent à une devise mondiale

Kurt Nimmo de Infowars traduit par We Are Change Paris

infowars.com

Si on en croit le Washington Post, le Président français et chef actuel de l’UE a promis de nous sauver des invisibles « banquiers et traders insouciants » qui sont à blâmer pour cette crise économique.

Sarkozy, Gordon Brown, et le chef de l’UE Barroso, sont en train de parler des avantages d’une réunion internationale pour discuter d’un « bouleversement drastique de l’architecture financière du monde », c’est-à-dire un nouveau Bretton Woods pour établir un nouvel ordre économique mondial. Sarkozy a réussi à parler à George Bush, et il voyagera à Washington samedi pour préparer une conférence sur le sujet.

En 1944, 44 nations alliées se sont réunis à un centre de villégiature à Bretton Woods, New Hampshire, pour élaborer des standards monétaires, fixer les taux de change, et créer le FMI et la Banque Mondiale.

Sarkozy et les leaders de l’UE veulent nous faire croire que ce nouveau Bretton Woods demanderait « une régulation calée mondialement de l’industrie financière, une élimination des paradis fiscaux et un système de compensation dans lequel les traders ne sont pas compensés de prendre des risques dangereux », parmi d’autres choses.

C’était la mort de Bretton Woods en 1971, insiste le Président de la BCE Jean-Claude Trichet, qui menait à l’abandon de régulation et le désarroi de marché après.

« L’explosion du premier Bretton Woods pourrait être interprété, d’une certaine façon, comme un rejet de la discipline », dit Trichet, selon Bloomberg.

Gordon Brown, anciennement ministre des finances, veut fixer ce désarroi avec une nouvelle série de régulations ciblées à la finance internationale. Le 13 Octobre à Londres, Brown a dit « Il faut concevoir de nouvelles règles pour un monde de flux de capitaux globaux, exactement comme les fondateurs de Bretton Woods « ont conçu des règles pour un monde de flux de capitaux limités. »

« Nous avons maintenant des marchés financiers mais ce que nous n’avons pas est rien d’autre qu’un règlement de surveillance national et régional », a lamenté Brown de Bruxelles.

Tout ça c’est du blabla. Il devrait être manifeste maintenant que les banquiers ont manipulé la crise actuelle pour consolider leur prise sur l’économie globale, et tout le discours sur les traders, les paradis fiscaux, et des cadres sur-compensés

ne sont que des discours, ou plus précisément un baratin publicitaire.

Ignoré dans les médias de masse, c’est la demande par l’élite globale qu’on établit une devise globale. « L’Europe veut présenter un plan pour un système de devise mondiale », selon Agence France Presse.

« Une autre sujet dans le monde de demain est celui des grandes devises » a dit Sarkozy le 16 Octobre selon Reuters. Toute discussion ne serait qu’académique, vu que l’élite régnante a décidée il y a longtemps de forcer l’arrivée d’une devise mondiale. En fait, une devise mondiale est le noyau de leur plan pour dominer le monde. Maîtriser la monnaie, et vous maîtriserez le destin des états, vous élimineriez la souveraineté nationale.

« La maîtrise de l’argent et du crédit frappe au cœur même de la souveraineté nationale » a observé AW Clausen, l’ancien président de Bank of America.

En tant que professeur à l’université de Georgetown, et historien du CFR, Carroll Quigley a dit que le but des familles des banquiers et de leurs subordonnés consiste a « créer un système de contrôle financier dans des mains privées, qui peuvent dominer le système politique de chaque pays et l’économie mondiale. En gros… contrôler les banques centrales du monde d’une façon synchronisée par des accords secrets au terme de reunions privées et de conferences fréquentes. »

Il reste à voir si l’UE réalisera sa « solution » à la crise économique du monde. En 2007, Robert Mundell, « le père de l’euro » a noté que « la réforme monétaire internationale ne deviendrait possible qu’en réponse à la menace d’une crise globale. » Certainement, l’élite réelle mondiale a commanditée une crise globale appropriée et maintenant ils s’engageront pour établir une devise globale et par la suite un gouvernement global.

Le vice-président d’Obama doit tout confesser sur le financement de Mahmoud Ahmed

Kurt Nimmo de www.infowars.com, traduit par WeAreChange Paris

Maintenant que Joe Biden est le co-candidat de Barack Obama, et qu’il pourrait bien être le vice-président des Etats-Unis, il faut qu’il réponde à quelques questions.

Comme a noté Jon Gold, membre du Mouvement pour la vérité du 11 septembre, les questions suivantes étaient posées par le « 9/11 Comité Familiale d’Orientation », un groupe indépendant et impartial d’individus qui ont perdu des membres de leurs familles dans les attentats :

Pourquoi Mahmood Ahmed, chef du ISI (les services secrets du Pakistan), donne l’ordre à Saeed Sheikh de virer $100 000 au « pirate de l’air » Mohamme Atta ?

Quel était la rapport entre Mahmoud Ahmed et Al Qaeda ?

D’où est venu l’argent ?

Est-ce que des officiers pakistanais savaient à l’avance des détails sur les attentats ?

Le 11 septembre 2001, Mahmood Ahmed avait une réunion de petit déjeuner à Washington DC avec les chefs de l”intelligency de la Maison Blanche et Sénat, Porter Goss et Bob Graham. De quoi discutaient ils ?

La Commission 9/11 aussi sait sans doute des détails sur le Général Ahmed, grâce à Sibel Edmonds, l’informatrice du FBI, pendant ses 3 heures de témoignage suite à la pression de la part des familles des victimes. La Commission 9/11 n’a pas répondu aux questions des familles, et n’a pas fait mention du Général Mahmood Ahmed dans leur rapport, bien qu’ils soient mandaté de donner un « rapport plein et complet » des attentats.

Comme a rapporté le New York Times, le 13 septembre 2001, Joe Biden, en tant que chef du comité des relations extérieures du Sénat, s’est réuni avec Mahmood Ahmed. Ahmed s’est réuni aussi avec George Tenet, chef de la CIA, les sénateurs John Kyl et Bob Graham, le député Porter Goss, le vice secrétaire d’État Dick Armitage et le secrétaire de l’Etat Colin Powell.

Il est connu partout que Ahmed Omar Saeed Sheikh, sous le nom de Mustafa Muhammed Ahmed a viré environ $100 000 des Emirats à Mohammed Atta, ce qui était confirmé par Dennis Lormel, le chef du département des crimes financiers du FBI. L’ancien président de Pakistan, Perez Musharraf a raconté au London Times que Sheikh était embauché par le MI6, qu’il a était actif dans les manifestations contre les Serbes par rapport à leurs actions en Bosnie, qu’il a était envoyé au Kosovo pour joindre le Djihad avec Harkat Ul Unsar, puis plus tard Harkat Ul Mujahedeen, et qu’il assistait aux camps d’entrainements pour le ISI. Le converti musulman Aukai Collins, qui luttait avec les Tchétchènes, dit que Harkat Ul Ansar recevait du soutien d’Osama Bin Laden, auparavant membre actif de la CIA.

Il est peu probable que Biden, en tant que chef du Comité des Relations Extérieures, ignorait ces faits. Biden doit tout confesser concernant ses réunions avec Mahmood Ahmed. Compte tenu de la réticence de Biden, ses mots durs pour le Pakistan semblent sonner faux, et son échange sur le sujet avec l’activiste Luke Rukowski relèvent plus de questions que de réponses.

Les Néo-Conservateurs font monter les enjeux nucléaires suite à un accord militaire avec la Pologne

Traduit de Kurt Nimmo, www.infowars.com par We Are Change Paris

15 Août 2008.

Selon CBC : Un général russe dit que l’accord négocié récemment, qui permettra aux Etats-Unis de mettre une base d’intercepteurs de missiles en Pologne « ne peut pas passer sans être puni ». Le Général Anatoly Nogovitsyn, le vice-chef du personnel général russe, a fait ce commentaire aux rapporteurs vendredi.

Nogovitsyn était cité par l’agence d’actualités Interfax, en disant que la Pologne risquait d’être attaquée suite à l’acceptation de cet accord.

Il devrait être une évidence maintenant que la Russie ne va pas supporter que les Etats-Unis mettent leur système de « défense » contre les missiles sur leur frontière, et si les néo-conservateurs continuent à le faire, la Russie attaquera les états clients de l’OTAN.

Les parties de l’OTAN se sont mises d’accord qu’une attaque armée contre un ou plusieurs d’entre eux sera considéré comme une attaque contre tous.

A savoir, si la Russie élimine « la protection contre les missiles » en Pologne, il y aura la guerre en Europe. Et non pas une guerre comme toutes les autres. Une guerre nucléaire.

“ Le Président Poutine a averti les Etats-Unis qu’en déployant un nouveau réseau anti-missile à travers l’Europe de l’Est, la Russie serait obligée de cibler ses propres missiles vers des cibles Européennes, ce qui pourrait amener à une guerre nucléaire », selon le Times de Londres (juin 2008). « Nous avons rapporté toutes nos armes lourdes derrières l’Oural, et nous avons réduit nos forces militaires de 300 000. Mais qui a t’il eu en retour ? On voit que l’Europe de l’Est est en train d’être remplie de nouveaux équipements de guerre, deux nouvelles positions en Bulgarie et en Roumanie, ainsi qu’un système de radar en République Tchèque puis donc des systèmes de missiles en Pologne. Qu’est ce qui se passe ? C’est le désarmement unilatéral de la Russie qui se passe » dit Poutine.

La Pologne a énervé la Russie encore un peu plus quand leur Président Lech Kaczyski et ses homologues Baltes ont demandé un plan d’action par l’OTAN pour la Géorgie mercredi, en disant que l’adhésion était la seule manière de prévenir ‘l’agression et l’occupation dans l’avenir’ après le conflit récent entre la Russie et la Géorgie, selon Monster and Critics.

Comme a écrit F. William Engdahl, le soi-disant accord de défense missile avec la Pologne fait craindre à une guerre nucléaire mondiale.

La conclusion le 14 Aout d’un accord entre les gouvernements américains et polonais pour déployer sur le terrain polonais des « missiles intercepteurs » américains est l’action la plus dangereuse que le monde n’ait jamais vu depuis le Crise des missiles Cubain en 1962. Loin d’être une action défensive pour protéger les nations de l’OTAN contre une attaque nucléaire de la Russie, comme des stratèges militaires l’ont indiqué, les missiles américains en Pologne constituent une menace existentielle pour la Russie. Le gouvernement russe en a averti régulièrement le monde, depuis que la publication des plans américains en 2007. Maintenant, en dépit d’essais diplomatiques réguliers par la Russie de se mettre d’accord avec Washington, l’administration Bush, dans le sillage d’une défaite américaine embarrassante en Géorgie, a mis la pression sur le gouvernement Polonais afin de signer l’accord. Les conséquences pourrait être inimaginable pour l‘Europe et le monde.

Cependant, pour l’OTAN un tel cas n’est pas inimaginable. « L’Ouest doit être prêt à recourir à une attaque nucléaire préventive pour tenter d’arrêter la diffusion ‘imminente’ d’armes nucléaires, et d’autres armes de destruction massive », selon un programme radical pour un nouvel OTAN écrit par 5 des grands stratèges et officiers militaires de l’Ouest, selon le Guardian.

Appeler pour une réforme totale de l’OTAN avec un nouveau pacte qui tire ensemble les Etats Unis, l’OTAN, et l’UE dans une grande stratégie pour faire face aux nouveaux challenges d’un monde qui devient de plus en plus brutal. Les anciens chefs militaires des Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France et les Pays-Bas insistent pour que l’option de « première attaque » nucléaire reste « la condition principale », puisqu’il n’y a pas « de possibilités réalistes de voir le monde débarrassé de ses armes nucléaires. »

Nogovitsyn dit que la doctrine militaire de la Russie permet l’emploi des armes nucléaires « contre les alliés de pays nucléaires, s’ils les aident ». Selon Nogovitsyn, cela comprend les éléments des soi-disant systèmes stratégique de défense, selon Associated Press

Les néo-cons se satisfont de cette stratégie de la corde raide, en appelant « au retour officiel de l’histoire » comme Robert Kagan l’a nommé dans le Washington Post.

Kagan et les néo-cons, sans doute, ont déjà réservé une place dans le bunker. De Wise Up Journal, traduit par We Are Change Paris

infowars.com

Jeudi 30 Octobre 2008 wearechangeparis@gmail.com

wearechangeparis.wordpress.com wearechangeparis.wordpress.com

source: alterinfo.net

Publié par veda