L’énergie mentale négative (la violence, les peurs, les colères etc…) projette une énergie dense, chargée de vibrations lourdes, qui perturbe à la fois l’entourage et la planète.

A l’inverse on peut utiliser la pensée positive, pour pacifier la conscience d’une personne, lors d’un contact qui pourrait s’avérer agressif, violent ou déstabilisant.

Le docteur Thérèse BROSSE, relate dans son livre « Conscience énergie, structure de l’homme et de l’univers Editions PRESENCE» son expérience personnelle, racontant comment elle avait réussi à modifier la conscience de ses tortionnaires, lorsqu’elle fut arrêtée et torturée par la Gestapo lors de la seconde guerre mondiale. Elle avait en effet demandé à ses compagnes de cellule d’envoyer des pensées d’amour à leurs bourreaux, pour modifier une situation qui était apparemment sans espoir. Un changement radical de comportement s’était effectué dès l’instant où cette pratique fut mise en oeuvre. Elle explique que les interrogatoires cessèrent et que quelques jours après, les occupantes du cachot furent transférées dans une prison plus supportable et malmenées de façon moins tragique. Apprenant ce transfert, un de leur gardien leur aurait même avoué : « Je suis content pour vous car je vous aimais bien ».

Ce qui s’est passé pour le docteur Thérèse BROSSE et ses compagnes peut s’expliquer par le fait que les énergies de haine de ses tortionnaires n’étant plus alimentées par les pensées de rancoeurs des prisonnières, en envoyant au contraire des pensées de sympathie, sous forme d’ondes bénéfiques, elles ont contrecarré la volonté de haine des bourreaux.

Il faut que les êtres humains pensent plus sereinement pour ne plus alimenter les cataclysmes et les séismes. La date de 2012 est proche et en attendant cet avènement, nous devons nous connecter sur les forces cosmiques pour aider les hautes vibrations à s’installer.

source: la-therapie-consciente.com

Publié par cydonia