Plusieurs espèces portent ce terme dans leur nom vernaculaire, mais bon nombre d'espèces sont qualifiées d'aigle sans que leur nom vernaculaire inclue ce terme, comme le Pygargue à tête blanche.

Aigle féroce ou harpie féroce — Harpia harpyja Aigle de Nouvelle-Guinée — Harpyopsis novaeguineae Aigle des singes — Pithecophaga jefferyi Aigle blanchard — Stephanoaetus coronatus Aigle de Bonelli — Hieraaetus fasciatus Aigle chasseur - Accipiter gentilis Aigle géant de Haast — Harpagornis moorei † (éteint) Aigle impérial — Aquila heliaca Aigle martial — Polemaetus bellicosus Aigle pomarin — Aquila pomarina Aigle criard - Aquila clanga Aigle royal — Aquila chrysaetos Aigle ravisseur — Aquila rapax Aigle Jean-le-Blanc ou Circaète Jean-le-Blanc - Circaetus gallicus

L'étymologie du terme aigle est incertaine. Deux hypothèses sont proposées : soit le terme dérive de l'ancien provençal aigla, soit du latin populaire aquila, qui est d'ailleurs le nom du genre Aquila composé d'aigle. La morphologie de ce terme se retrouve dans les langues ouest européennes anglais eagle, Allemand adler, espagnol Aguila. Le terme grec est Αετός (aetos).

Cri de l'aigle: on dit qu'il trompette, glapit ou glatit.

La suite sur Wikipedia

source: lousonna.ch/999

Publié par les aigles