Personne ne parle de celà, n'est-ce pas ? Réponse : les banques "centrales". Les gouvernements (Trésor) sont OBLIGES d'emprunter l'argent aux banques centrales (FED, BCE...) qui, contrairement à ce que leur nom veulent nous faire croire, ne sont pas gouvernementales (n'appartiennent pas à l'état), mais sont PRIVEES !!! Ces banques centrales ont réussi par machiéavélisme à s'imposer comme les seuls à pouvoir émettre l'argent et à pouvoir ainsi prêter aux gouvernements, qui doivent leur payer des intérêts. Vous pouvez vous imaginer ce que recoivent comme intérêts ces banques centrales vu l'énormité de la dette ??? Tous nos impôts y passent...Nous payons globalement environ 50% d'impôts, et quand on veut acheter avec le reste un bien, environ 20% TVA : l'état nous pompe 70% de nos revenus pour payer aux banques centrales les intérêts sur la dette que l'état est obligé de contracter avec ces "institutions privées" ! Et les états doivent continuellement emprunter...En fait, nous travaillons pour gonfler le pactole des propriétaires des banques centrales. Car voilà la question suivante dont personne ne parle : A QUI APPARTIENNENT LES BANQUES CENTRALES ? Autrement dit : qui profite de notre ignorance pour accumuler toutes les richesses du monde ? Réponses : ce sont des banques privées, dont les principales ont leur siège en Anglettre. Pourquoi ne parle-t-on jamais de ça ? Pourquoi ne connaît-on pas l'identité physique des personnes qui, via des banques, détiennent les banques centrales ? Que ces personnes, qui nous imposent les politiques monétaires sortent de l'ombre !!!! Ce sont elles qui organisent délibérément l'escalade de la dette, pour assouvir davantage leur cupidité : par des augmentations d'impôts, et la nationalisation de banques et de compagnies en difficulté, qui fatalement leur reviendront comme gage de remboursement des états.

Ne serait-il pas NORMAL que ce soient les états eux-mêmes qui émettent leur monnaie (contre valeur or), et n'aient donc plus de dettes (ni capital, ni intérêts) ???

Osons poser les bonnes questions. Deniz

par deniz