Notre Mère, la Nature, ne peut pas accepter indéfiniment que des êtres vivants, fussent-ils des animaux, soient considérés uniquement comme des "produits" et élevés dans des conditions de souffrance abominables avant d’être massacrés pour être dévorés.

La totalité des animaux dits "de ferme" devraient depuis longtemps être élevés uniquement pour les produits que la Nature leur permet d’offrir à l’humanité, qu’il s’agisse de leur lait, de leur laine, ou de leurs œufs, mais en aucun cas de leur chair.

Aucun animal n’a jamais consenti librement à donner sa vie en pâture à l’homme. Par conséquent, l’homme n’a aucun droit sur cette vie ; il n’a aucun droit de transformer les animaux en cadavres et de s’en nourrir. Tous les animaux, sans exception, devraient pouvoir continuer à vivre et à évoluer librement. En les privant injustement des bonnes conditions d’évolution mises généreusement à leur disposition par la Nature, l’homme se retrouve aujourd’hui confronté à un inéluctable choc en retour.

Au contraire, en décidant de devenir végétarien, chacun participe consciemment à la transformation de la Terre et apporte sa contribution à la réussite du grand Plan divin en vue de l’Ascension.

Quelques raisons concrètes de devenir végétarien

Malgré toutes les récentes études démontrant les bienfaits que chacun pourrait retirer d’une alimentation saine, équilibrée et respectueuse de la vie, le végétarisme continue aujourd’hui à faire peur à bon nombre de personnes.

Il est en premier lieu présenté par ses détracteurs comme une source de carence alimentaire et donc de maladie. C’est pourquoi il est temps d’en terminer une bonne fois pour toutes avec ce préjugé tenace qui tend à confondre protéines et viande.

Le règne végétal est tout aussi capable d'apporter, en qualité comme en quantité, les protéines et acides aminés nécessaires à notre organisme que le règne animal. Aujourd’hui, les consommateurs de viande absorbent en moyenne le double de la ration protéinique nécessaire à leur équilibre nutritionnel !

La production de viande entraîne le gaspillage des céréales. Un animal qui consomme sept calories végétales (céréales) n'en restitue qu'une seule sous forme de viande. Il est ainsi facile de mesurer le gâchis engendré par cette consommation indirecte de céréales. (Cf. Alliance Végétarienne)

Les pays du tiers-monde fournissent de plus en plus de calories et de protéines pour l'alimentation animale (manioc, soja, arachides...). Plus du tiers des céréales produites dans le monde servent à nourrir le bétail des pays riches, ce qui est vraiment paradoxal lorsque l'on sait que la famine sévit dans ces pays! À titre d'exemple, au plus fort de la sécheresse, le Sahel a exporté plus de protéines qu'il n'en a reçues au titre de l'aide alimentaire ! Changer notre manière de produire et de consommer les protéines est donc un acte solidaire vis-à-vis des peuples les plus démunis !

La "fabrication" d’un steak nécessite en moyenne 60 fois plus d'eau que celle d’une galette de blé, de riz ou de soja, puisqu’il faut 100 000 litres d'eau pour produire 1 kg de viande de bœuf, alors que 1 000 à 2 000 litres suffisent pour produire 1 kg de blé, de riz ou de soja. À cela s'ajoute la pollution des nappes phréatiques et des rivières par les lisiers.

Pour nourrir une personne pendant 1 an uniquement par des protéines animales, 2 hectares de terre seraient nécessaires. Pour la nourrir exclusivement de protéines végétales, une surface de 0,16 hectare suffit !

Par ailleurs, l'anatomie comparée montre que l'homme ressemble aux animaux frugivores, mais en rien aux carnivores. La denture, l'estomac et l'intestin de l'homme sont très différents de ceux des carnivores. L'intestin en particulier ne mesure que quatre à cinq fois la longueur du corps chez ces derniers, contre dix à douze fois chez l'homme. Ce parcours est trop long pour la viande qui a ainsi le temps de libérer ses toxines qui sont absorbées par la muqueuse intestinale avant de passer dans le sang. Ces déchets toxiques (urates, acide lactique, corps gras saturés, albumine) et les purines de la viande sont très difficiles à éliminer par le foie et les reins. Ce surcroît de travail fatigue et encrasse à la longue ces organes.

Il est facile d'objecter à tous ces arguments que des milliers de gens mangent de la viande, ne semblant en ressentir aucun dommage! Le corps humain est certes capable de s'adapter, mais à quel prix ? L'addition est plus ou moins lourde selon le potentiel vital et l'état des organes de chacun.

Propos de Gilles Chatras et Carole Morel extraits du site Alliance Végétarienne

Voilà en tout cas quelques raisons concrètes de devenir végétarien ! Mais les principales sont bien évidemment d’ordre éthique et spirituel.

Le végétarisme reste en effet aujourd’hui assimilé par beaucoup de personnes à un phénomène sectaire. Il est souvent considéré comme une menace pour les valeurs morales et identitaires de notre civilisation. Les végétariens sont en effet souvent présentés non seulement comme des utopistes, mais comme des parasites incapables de s’intégrer activement à notre société de consommation.

Pourtant, devenir végétarien est réellement devenu aujourd’hui pour notre humanité une simple question de survie, ni plus ni moins.

Les arguments d'ordre moral et spirituel

(par Françoise Brousse)

Rien ne vous empêche de continuer à manger des cadavres d’animaux, car vous êtes sur une planète de libre-arbitre, mais personne ne peut échapper aux Lois cosmiques.

Tôt ou tard, elles vous rattraperont avec une précision absolue…..

Si vous êtes carnivore, vous portez sur vous le karma des animaux, ce qui est triste et inutile. De plus, vous brutalisez votre corps. Il n’est pas fait pour ingérer les cadavres et vous lui imposez des aliments incompatibles avec son essence spirituelle. Il se révolte, et c’est de là que proviennent la plupart des maladies. Comme, par ailleurs, les animaux que vous mangez ont été immolés dans le désespoir, vous créez une barrière karmique qui vous empêche de vibrer en harmonie avec votre Moi profond.

Les animaux que vous mangez ont été immolés dans le désespoir.

Certains se demandent si Jésus était végétarien, et répondent négativement, mais ils se trompent. D’après les Évangiles apocryphes issus des traditions gnostique et essénienne, Jésus n’a jamais consommé de viande. L’Évangile Secret de Saint-Jean, notamment, affirme qu’il existe deux tables : la table du Démon et la table de Dieu.

La table du Démon est couverte d’animaux massacrés : poulets, cochons, bœufs, moutons et gibiers de toutes sortes. Le sang ruisselle des mâchoires des carnivores et ils communient avec "le Diable" - entre guillemets, bien entendu - c’est-à-dire avec les Forces inférieures et rétrogrades de l’Univers.

La table de Dieu croule, au contraire, sous les fruits, les céréales et les légumes. Elle est aérée et baignée par les rayons du Soleil. C’est là que viennent s’attabler "les enfants de Dieu" qui aspirent à la véritable Liberté.

La nourriture pure donne énormément de forces magnétiques. Le tout est de diriger ces énergies vers une étoile vivante, brasillante et bénéfique comme notre Soleil et de les appliquer à quelque chose de supérieur. Tout est là ! Le végétarisme purifie le corps et c’est par cette purification que commence la véritable Initiation.

L’animal possède une âme dite "âme astrale". Lorsqu’il meurt, son âme astrale s’en va, mais ses rayonnements demeurent dans la chair. C’est comme une sorte de relique et quand vous ingurgitez un peu de son cadavre, vous absorbez les sentiments qui restent enfermés dans ses molécules. Ces sentiments, surtout ceux du dernier moment, celui où il est tué ou massacré, se nomment la peur, la violence, et l’angoisse.

Vous dévorez tout cela, en même temps que sa viande. Et, un beau jour sans trop savoir comment ni pourquoi, vous avez des accès de colère, vous avez des accès de terreur, et vous sombrez dans l’angoisse et la dépression : c’est tout simplement l’animal que vous avez mangé qui revient réclamer réparation !

Il faut donc remplacer les cadavres d’animaux par des aliments purs, notamment par la béatitude calme des plantes. Elles n’ont pas d’âme astrale mais seulement un corps éthérique ou vital. Par les végétaux, vous n’absorbez que la vie, sans agitation, sans bouleversements, sans conflits.

Le mieux serait évidemment de ne pas manger du tout et de nous nourrir seulement du prâna atmosphérique. Certains êtres y parviennent. Une grande yoghini indienne a pu ainsi vivre 70 ans sans absorber aucun aliment. Et Thérèse Neumann a vécu plusieurs dizaines d’années en se nourrissant uniquement d’une hostie chaque jour.

Nous n’avons pas encore atteint ce haut niveau de développement et, puisque nous sommes obligés de vivre et, donc, de manger, il est préférable de choisir des aliments beaucoup moins chargés d’énergie négative que la nourriture carnée, l’ultime objectif étant d’accéder au végétalisme.

Extraits d’un article de Françoise Brousse

Les éleveurs industriels considèrent les animaux comme de la marchandise, des produits de consommation, et se révèlent imperméables à la souffrance animale. Pourtant, comment peut-on rester insensible devant des veaux attachés à vie dans l'obscurité, dans des boxes exigus, où il leur est impossible de se retourner et de se coucher, et d'où ils ne sortiront que pour être menés à l'abattoir ? Les exemples ne manquent pas, tous plus révoltants les uns que les autres : batteries de poules pondeuses, élevages intensifs de porcs, gavage des oies et des canards...

Il est temps donc de prendre conscience que la cruauté dont l’homme fait preuve envers le peuple animal est la principale cause de la décadence de nos sociétés et de la violence qui y règne. Car comment ceux qui restent insensibles devant la souffrance animale pourraient-ils être touchés par la misère humaine, et échapper au choc en retour de la Mère Nature ?

Voici quelques témoignages des grands Guides spirituels de notre humanité. Ils sont plus qu’édifiants…

Messages des Guides spirituels de l’humanité à propos du végétarisme

- Message d'Orthon

NOTA : Orthon (dont on ignore s’il s’agit du même être que celui qui contacta George Adamski en 1952 (Cf. nos pages L’enseignement d’Orthon et L’héritage spirituel de George Adamski) pourrait être un autre nom désignant Sananda. Il affirme en tous cas avoir été Jésus de Nazareth il y a 2.000 ans et être le Représentant suprême du Très-Haut dans notre système solaire. En Scandinavie, ses messages font l’objet d’une grande dévotion et d’un enseignement complet et détaillé.

« Le problème de l'alimentation carnée est un sujet auquel les hommes ne comprennent pas grand chose, d’autant qu'ils ne veulent pas comprendre ! Je l’ai déjà dit et je le répéterai encore ici : quand on mange de la viande, on attire sur soi un karma incalculable et la Loi Divine intervient avec toute sa logique.

Laissez-moi vous expliquer…

Quand un homme a peur et qu'il devient agressif à cause de cette peur, cette excitation déclenche certains processus chimiques dans le corps humain. La fonction du coeur est changée, la circulation est modifiée et le métabolisme accéléré. L’organisme secrète alors une substance secondaire appelée adrénaline. Cette adrénaline provoque de l’agressivité qui peut aller jusqu'à la fureur. Le cerveau est influencé par cette substance toxique et émet de mauvaises impulsions, ce qui se traduit par de mauvaises réactions.

Quand un animal est mené à l'abattoir, il a également peur. Il produit lui aussi de l'adrénaline. L'adrénaline s'infiltre dans le sang, ce qui est un processus chimique instantané. Tous les tissus nerveux sont imprégnés d'adrénaline et lorsque un homme mange de la viande de cet animal, il absorbe lui-même cette adrénaline. C'est une substance toxique, un poison qui, logiquement, engendre la haine, l'agressivité, l'hostilité envers les autres et qui, dans sa conséquence extrême, conduit à la guerre. Il devient ainsi ce que j'ai appelé un "homme-animal" et se conduit en conséquence.

Les guerres sont liées au meurtre des animaux. On ne peut séparer les deux.

Quand l'homme a commencé jadis à tuer les animaux pour manger leur chair, il s'est engagé sur le chemin conduisant au meurtre de ses semblables, déclenchant ainsi une Loi de Dieu qui agit de manière inexorable.

Du fait de l'évolution, nous en sommes aujourd'hui arrivés au point où nous pouvons dire que les hommes ne supportent plus, moralement, de voir tuer les animaux à l'abattoir. Mais quand ils sont à table, ils ne réfléchissent plus, car la viande a bon goût ! C'est peut-être un délice pour le palais de certains, mais une charge terrible au niveau de leur âme. Les céréales, les fruits et les légumes avec leurs graines sont au contraire pour elle une bénédiction.

J'ai promis qu’un jour l'homme ne connaîtrait plus la mort. Beaucoup d'entre vous diront que cela est impossible, car ils sont persuadés que le corps humain ne peut vivre éternellement. Je vous demande de suivre ma pensée et vous comprendrez que cela est en réalité tout à fait possible.

Le corps humain se renouvelle en permanence au cours de la vie. Des cellules sont continuellement crées et d'autres meurent. Le sang ainsi renouvelé, on se crée soi-même un nouveau corps qui cependant vieillit, car on n'a pas compris le fonctionnement et les lois de la vie. Les cellules que l'on crée au cours de sa vie sont influencées directement par nos actes, à commencer par les actions que l'on commet envers le règne animal. C'est surtout ici que quelque chose ne va pas, c'est dans ce domaine que l'homme de la Terre commet la violation la plus flagrante de la Loi.

Quand l'homme s'arrêtera de manger de la viande, ses cellules se renouvelleront d'une autre façon. S’il acquiert simultanément des connaissances nouvelles sur la structure de ses cellules et leur composition et sur la manière dont tout est transformé chimiquement, il sera capable de renouveler tout simplement ses cellules, de façon à ce qu'elles restent toujours jeunes et pures. Et c'est pourquoi je vous l'affirme : on peut avoir l’apparence d’un homme de 30 ans, alors qu'en réalité on en a 8 ou 900, ou même davantage.

Ainsi, je peux vous assurer que dorénavant la mort physique n'existera plus. Vous êtes capables de comprendre cela et c'est pourquoi je vous le dis. »

Orthon (Extrait des cahiers de l'école spirituelle de Borup, Danemark)

- Message d'Hilarion : L'Alimentation et la Santé.

« Tu sais que tu as un corps physique et un corps éthérique. Le premier est le siège des sensations physiques et le second répond essentiellement à la pensée, elle continue de former l'éther en lui transmettant son propre modèle. Cependant il existe pour les émotions elles-mêmes un corps distinct qui réagit très fortement : c'est le corps astral. Toute émotion qui n'est pas "Amour" ou "amitié" l'affaiblit. Ceux qui vivent des émotions comme la haine, le ressentiment, l'angoisse ou la peur endommagent leur corps astral.

Après la mort, tu retrouveras et occuperas le corps astral que tu as toi-même formé. Si tu nourris sans cesse des émotions nocives, ton corps astral sera affaibli ou infirme. Tu devras néanmoins continuer à l'habiter. Il est donc important d'agir en conséquence.

Pour s’alimenter, les hommes utilisent tantôt la source animale et tantôt la source végétale. Le premier groupe comprend la viande, les oeufs, le lait et ses dérivés; le second, tous les fruits, les légumes et les céréales connus.

Un corps astral se forme autour du fruit ou du légume, comme autour de ton propre corps. Quand on les cueille, ils résistent. Cette légère résistance contamine le corps astral du fruit ou du légume, mais ne nuit pas vraiment au corps astral de celui qui l'absorbe, car l’énergie et la vibration de ces aliments sont différentes des émotions humaines.

L'animal par contre, ressemble davantage à l'homme. Certains croient que la vache ou l'agneau ignorent qu'on les mène à l'abattoir. C'est faux. Les animaux sont très instinctifs, ils savent parfaitement qu'on veut les tuer. Cette sensation provoque chez eux la panique et un immense désespoir. Le corps astral de l'animal abattu dégage une très grande quantité d'émotions négatives qui l'empoisonnent.

L'homme qui mange cette chair absorbe aussi le poison qui a contaminé le corps astral de la bête.

Le corps humain commence à se détériorer après avoir longtemps consommé des aliments ainsi empoisonnés. Cette déchéance est le résultat de la dégénération du corps astral.

À la longue, le corps physique épouse les faiblesses du corps astral. C'est alors le vieillissement et la mort prématurés. La vie physique pourrait être prolongée si l’on n'absorbait pas de poison.

Une expression populaire dit que l'homme est fait de ce qu'il mange. Si tu observes bien, c'est exactement ce qui se passe autour de toi. On mange la mort par la chair des bêtes: on se rapproche ainsi de la mort.

Nous avons déjà parlé du karma. Tu conçois sans doute que l'humanité accumule une grande quantité de karma par la douleur et la peur infligées aux animaux abattus pour satisfaire son appétit. Ce karma est partagé, à des degrés divers, par tous les humains. Les éleveurs d'animaux de boucherie auront un énorme fardeau de dette karmique à acquitter, contrairement aux végétariens. Le fardeau karmique de celui qui consomme la viande sans participer au carnage est habituellement puni par les maladies les plus courantes. Cette faiblesse provient du poison astral qui contamine la viande.

Les éleveurs d'animaux de boucherie, ainsi que les bouchers eux-mêmes, auront un énorme fardeau de dette karmique à acquitter, contrairement aux végétariens.

On rencontre bien sûr des "carnivores" que la maladie semble épargner. Leur héritage génétique les a dotés d'un puissant métabolisme qui les protège pendant un certain temps, mais le karma entraîné par leur consommation de viande se manifestera inévitablement par une mort prématurée. »

Hilarion (Extrait du livre "Chère Michelle", Éd. Louise Courteau)

- Message des "Fils du Soleil" à Paulette Mercier

Question de Paulette lors d'un contact cosmique : Avez vous des animaux sur votre planète ?

- Certainement. La vie serait sans doute bien monotone sans eux. Ne sont-ils pas l'âme de la nature ? Aucun n'est malicieux.

- Tu veux dire que vous n'avez pas d'animaux qui sont dangereux comme les ours ou encore les tigres ?

- Vous êtes responsables de l'agressivité de vos animaux Vous êtes les êtres les plus intelligents de votre planète, et pourtant vous véhiculez des courants négatifs sur la Terre : la peur, la haine ; les animaux qui vivent par instinct captent ceux-ci et réagissent en conséquence. Vous n'aimez pas vraiment les animaux puisque vous les traitez en esclaves ou en bétail et que vous les exploitez pour vous en nourrir ou vous enrichir.

- Il faut bien manger et se vêtir chaudement.

- Le Père vous a donné en abondance, comme à nous, plantes et fruits divers pour nourriture ainsi que pour fabriquer des fibres pour vos vêtements.

- Mais as-tu pensé qu’il faudrait des étendues immenses pour semer notre nourriture, si nous ne mangions que céréales et légumes ? Et puis notre corps a besoin de protéines…

- La Terre est suffisamment grande pour nourrir tous ses fils. Les trois quarts de vos récoltes servent présentement à nourrir le bétail que vous engraissez pour le détruire par la suite. Dieu, dans Sa Sagesse, a déposé dans les plantes et les fruits tout ce qui est nécessaire à la santé parfaite du corps humain, et vous trouvez des protéines ne serait-ce que dans la joyeuse petite "vesce jargeau" que vous piétinez si dédaigneusement.

Aucun humain ne devrait consommer de la chair animale car elle se transforme en vous en fluide négatif ; elle vous apporte l’alourdissement de l’intelligence en plus de l’anéantissement de la valeur positive de l’alimentation saine pour votre évolution. Car manger de la chair animale est contraire à la Loi Cosmique. C’est pourquoi ce que vous appelez "viande" est source de cancer, de malaises d'estomac, de problèmes du foie, de dérèglement sanguin et de maladies de toutes sortes. Le fait de vous nourrir de "viande" est également un acte de haine envers la vie animale, donc envers votre propre vie.

- Mais les plantes ne font-elles pas partie, elles aussi, de la Création Divine ? Il faut les détruire pour les manger.

- C'est la Loi Cosmique ; elles ont été créées à cette fin et c'est une évolution pour elles de se transformer en cellules animales.

- N'en est-il pas de même pour l'animal ?

- Non, car pour lui ce n’est pas une évolution. Dans l’homme il continue à être cellules animales, puisque le corps physique de l’homme vit du règne animal ; seul son Être intérieur en fait un être humain...

Message des "Fils du Soleil" à Paulette Mercier (extrait du livre "Et si c'était vrai!" - Ed. de Mortagne)

- Pensée des Puissances ténébreuses captée par le contacté Appel Guéry

« Nous nous efforçons de développer de plus en plus le carnivorisme chez les humains, et nous luttons contre toutes les doctrines végétariennes, car si les humains ne mangeaient plus de viande, leur liaison avec l'animal s'estomperait. Nous perdrions alors le contrôle de leur esprit, et ils deviendraient psycho-mentalement plus puissants que nous. »

Extrait de "Voyage intemporel", de Sergio Macedo et Appel Guéry

- Pensée d’Omraam Mikhaël Aïvanhov : Le sens du végétarisme.

« Il faut arriver à se nourrir comme les abeilles. Il n’y a qu’elles qui ne produisent pas de déchets malpropres. Ce qu’elles mangent, c’est le nectar des fleurs et ce qu’elles rejettent, c’est le miel. Voilà pourquoi les abeilles sont le symbole de la sixième race. Elles absorbent la nourriture la plus sublime, la transforment en miel et ne produisent pas d’impuretés.

À l’origine, l’homme était semblable à l’abeille. C’est à partir du premier péché que ses excréments ont commencé à sentir mauvais. Auparavant, tout était parfumé. Vous l’ignoriez peut-être, mais chez les hommes très évolués, les sécrétions et les excrétions ne produisent aucune odeur désagréable. Les esprits parfaits ne produisent que de la Lumière et de la Vie.

Ceux qui tuent les animaux pour les manger ont ensuite une lourde dette à payer. Les âmes des animaux viendront en eux et elles diront : « Nous venons en vous car vous avez entravé notre évolution ; à présent, faites-nous évoluer ! » Ainsi, ces hommes seront intérieurement entourés d’âmes animales. Ils les porteront et les nourriront. Ces âmes animales pousseront des soupirs en eux, si bien qu’ils auront un terrible fardeau à porter.

Ne vous étonnez donc pas que certains de vos amis ou de vos ennemis aient parfois un comportement animal. Quand ils mangent de la viande, ils se retrouvent fatalement dans des tempêtes furieuses. À ce moment-là, ils sont animaux, ils ne sont pas humains.

L’homme de la Nouvelle Époque ne connaîtra pas tout cela. Rien de ce que vous dénommez "humain" ne l’est encore véritablement. En réalité, l’homme n’est pas encore venu sur cette Terre. C’est encore le royaume des animaux qui se manifeste à travers l’humanité.

Quand l’homme se manifestera, on verra qu’il est l’image de Dieu. Alors, des événements splendides se produiront. »

Extrait de "Le sens du végétarisme", d’Omraam Mikhaël Aïvanhov Éd. Prosveta - Collection Vidélina

__ - Message de l’Archange Uriel : L’Amour, première Loi à comprendre.__

« Dois-je rappeler au monde que demain, n’en doutez point, sera la conséquence d’aujourd’hui ? Cela est une certitude. Malheureusement, vos agissements ne donnent pas à penser que vous ayez appris ni compris ce qu’est le destin d’un être humain.

Aussi faudra-il encore revenir dans cette roue d’incarnations où vous vous trouvez, pour comprendre la première des Lois enseignées, la Loi de l’Amour ! Qu’ils soient catholiques, musulmans, chiites, orthodoxes, bouddhistes, qu’ils soient spiritualistes ou athées, les humains n’ont toujours pas compris que la seule et unique clé qui devrait être enseignée est l’Amour envers chaque créature. L’Amour dans chaque pensée et dans chaque geste est la seule clé du monde de demain.

La seule et unique clé qui devrait être enseignée est l’Amour envers chaque créature.

Vous en êtes encore à l’âge de pierre ! Certains continuent à manger la chair des animaux avec leur sang. N’en doutez point : il vous sera fait ce que vous faites. Alors, changez ! Reprenez votre voie et écartez à jamais ce besoin de viande qui reste présent chez la plupart d’entre vous. Avez-vous pensé que cette attitude, qui est monnaie courante dans vos pays dits développés, vous prive d’emblée de l’Amour divin ?

Cela vient généralement d’une éducation qui néglige le cerveau droit et l’intuition. Votre côté divin n’a pas vraiment de valeur pour vous en comparaison du savoir intellectuel. Mais l’ignorance de l’appel du Divin, de Dieu qui pourtant vit en vous, fait de ce savoir un bêtisier !

Soyez certains que l’Amour divin ne se laissera plus enfermer dans les polémiques intellectuelles. Car peu de place sera faite à l’intellect dans le monde de demain. Nous accompagnons depuis longtemps certains d’entre vous, ceux que nous avons choisis pour transmettre le message de l’Univers aux enfants de la planète Terre. Voyez-les désormais comme des messagers et non comme des bouffons. Ils font ce que nous leur avons demandé, comme si leur propre vie en dépendait.

Je puis vous assurer que l’Ordre Divin empêchera que les enfants de la Terre périssent en confrontant leur savoir intellectuel. Reprenez-vous et faites abstraction de votre ego, et bien des misères s’enfuiront. Vous allez bientôt être témoins d’un temps de renaissance.

Sans attendre que cela s’accomplisse, réveillez-vous et prenez en main la ferme décision qui fera de vous tous des êtres d’Amour inconditionnel. Sans attendre demain, devenez des êtres éveillés.

J’accourrai vers vous pour vous aider et prendre soin de vous chaque fois que nécessaire.

Tel est mon message.

Je suis l’Archange Uriel. »

Extraits du message reçu par Chrystal le 7 février 2006

Conclusion

Chacun peut aisément comprendre les explications et avertissements qui viennent d’être présentés. Et chacun peut, s’il le souhaite, en tirer immédiatement les conséquences au niveau de sa vie quotidienne.

Les Guides spirituels ne comptent cependant pas sur les hommes pour décider eux-mêmes d’arrêter de chasser, de construire sans cesse, au nom de la rentabilité, de nouveaux camps de concentrations pour animaux. Ils ne comptent pas non plus sur eux pour abandonner volontairement leur alimentation carnivore au profit d’une alimentation végétarienne.

C’est sur les femmes qu’ils comptent pour les y aider. Chacun commence aujourd’hui à accepter l’idée que la Nouvelle Ère, l’Ère du Verseau sera l’Ère de la Femme. Seules, les femmes ont le pouvoir, la capacité naturelle de faire apprécier la cuisine végétarienne à leurs maris, à leurs compagnons, à leurs enfants et à l’ensemble de leur entourage.

La femme est bien plus fine, bien plus intuitive et bien plus magnétique que l’homme. Elle est capable d’amener l’homme au végétarisme avec subtilité et délicatesse.

Dès que l’homme renoncera à se nourrir de cadavres d’animaux, sa vibration s’élèvera, il se spiritualisera, cessera de se cramponner à des plaisirs barbares, cruels et archaïques tels que la chasse, les corridas ou même les courses de chevaux. Il peut se retrouver alors rapidement en harmonie avec notre Mère la Terre et éviter bien des malheurs et bien des cataclysmes.

La première et principale mission de la femme du Nouvel Âge, de la messagère de l’Âge d’Or, est d’amener l’homme à ce premier pas vers sa future libération.

source: erenouvelle.com
Publié par Osiris