Une de ses déclarations étonnantes en vidéo ci-dessous:

ADAMSKI DÉCLARATIONS : dailymotion.com

George Adamski est né le 17 avril 1891 en Pologne, il émigre aux Etats-Unis avec ses parents à l'âge d'un un et demi.

Après une vie errante incluant un service militaire près de la frontière Mexicaine, il se range et devient professeur de métaphysique et de philosophie. En 1936 il fonde en Californie un Ordre Royal du Tibet, qui restera relativement confidentiel. En1944 , il va sur les pentes du Mont Palomar en Californie : à côté du plus grand télescope du monde, il passe beaucoup de temps en astronome amateur à étudier le ciel à l'aide d'un réflecteur de 6 pouces.

Il a passé des nuits blanches au Mont Palomar durant des mois et des années avec des appareils photos à chercher des OVNI. Il dormait le jour, et la nuit il cherchait des OVNI avec son télescope. Au début des années cinquante il a commencé à voir des lumières mystérieuses qui au fil des mois grandissaient et s'approchaient de plus en plus, jusqu'à ce qu'Adamski prenne en fait des photos d'OVNI qui étaient si bonne qu'elles ont alarmé le Pentagone. Des prises de vues nettes et rapprochées en lumière diurne de vaisseaux métalliques en forme de soucoupe avec des dômes, des hublots, des systèmes d'atterrissages, et toutes prises bien cadrées ! Des vaisseaux mères en forme de long cigares larguant des vaisseaux éclaireurs...

toutes trop nettes et trop proches pour pouvoir être appelées ballons météorologiques, météores, oiseaux, gaz des marais, etc., par le Project Bluebook - l'investigation publique des OVNI de l'Air Force - qui était en fait une agence de désinformation publique selon son ancien directeur scientifique le Dr J. Allen Hyneck.

Ces photos étaient si bonnes que l'agence Air Force n'a pas réussi à trouver une explication vraisemblable pour elles.

Adamski a alors déclaré qu'il était contacté télépathiquement par les pilotes qui lui ont donné comme mission de prouver la présence vénusienne et de transmettre le message au monde. Il aurait rassemblé cinq témoins, dont le Dr George Hunt Williamson (listé dans Who's Who In America), et ils sont allés vers le Mojave Desert pour la preuve. Le groupe a vu un vaisseau mère au loin près de Desert Center (Californie), ils se sont alors engagés dans un chemin où un vaisseau éclaireur est arrivé et a atterri à proximité. Adamski a été abordé par un Vénusien jeune et beau d'apparence, portant des cheveux blonds mi-longs, qu'il a décrit en ces termes : "La beauté de sa personne dépassait tout ce que j'avais jamais vu. L'affabilité de son visage m'a libéré de toutes pensées de mon moi personnel. Je me suis senti comme un petit enfant en face d'un être d'une grande sagesse dont émanait un grand amour. Une sensation de bonté et de compréhension infinie rayonnait de sa personne avec une humilité suprême".

Ne serait-ce pas là l'archétype opposé d'un directeur de la CIA ou d'un général du Pentagone ? Et que ne ferait pas ces gens pour faire croire que cette divine mission est un canular ? Soyons logique ! Pour essayer de discerner le vrai du faux j'ai visité personnellement la demeure où vivait George Adamski à Valley Center en Californie et j'ai interviewé Alice Wells l'un des témoins. D'autres dans notre département ont interviewé Adamski lui-même, chose que les sceptiques ont ignoré. Les experts en photographies truquées de chez KODAK ont conclu dans leur laboratoire de Washington DC, après analyse par des spécialistes des truquages, que les photos montraient un vrai vaisseau matériel en sustentation à la distance et avec les dimensions qu'Adamski avait décrit. Ils n'ont pu trouver aucun indice de fraude ! Bien sûr, le CFR/MJ-12 a exercé son contrôle sur les agences de presses nationales qui ont supprimé cette découverte. Adamski a aussi filmé les soucoupes volantes en 16 mm et suffisamment proche qu'on peut voir que ce sont des vaisseaux spatiaux. Les experts nationaux en photographie truquée, Walt Disney Studios, qui ont produit "Fantasia" et d'autres films sur l'espace, ont été incapables de détecter le moindre indice de fraude !

Comme preuve supplémentaire, Adamski et les témoins (qui ont tous faits des déclarations écrites légales sous serment que tout cela avait bien eu lieu) ont reçu un morceau de métal inconnu des scientifiques terrestres (lequel malheureusement a été volé par les analystes militaires sans qu'aucune conclusion n'ait été publiée). Et que dire de ceci, des avions à réaction de l'U.S. Air Force ont été vu tournant au-dessus de leurs têtes et observant ce contact !

Naturellement, ils n'allaient pas dire cela au public. Le pilote de la soucoupe Orthon avait également des chaussures étranges. Ses semelles ont laissé des hiéroglyphes clairement indentés dans le sable du désert, le docteur George Hunt Williamson en a réalisé des moulages de plâtre (nous avons ces glyphes). Évidemment, l'U.S. Air Force a essayé de dire au public que Mr Williamson avait inventé ces glyphes. Cette possibilité s'est évanouie dans les années soixante-dix lorsque des explorateurs ont découverts des glyphes IDENTIQUES sur une très ancienne ruine dans les profondeurs de la jungle amazonienne, exprimant un langage inconnu à notre science. Les hiéroglyphes étaient parait-ils les "clefs du cosmos" et indiquait, dans les grandes lignes, comment construire un système électromagnétique de propulsion par anti-gravité pour un vaisseau interplanétaire, basé sur les Quatre Forces Primaires de l'Univers qui sont à la base de toute matière et énergie. Et la THÉORIE DES CHAMPS UNIFIES d'Einstein s'est trouvée complétée. Il a été dit que les glyphes se trouvent dans des diagrammes quadri-dimensionnels dans le Temple du plus haut savoir dans la capitale de Vénus.

Le Vénusien Orthon

Chaussure gauche d' Orthon

Chaussure droite d' Orthon

Le Vénusien aurait dit à Adamski d'avertir le public que l'énergie atomique était beaucoup plus dangereuse que ce qu'on avait amené le public à croire et tous les essais nucléaires devraient être bannis... suivi de messages pour la paix sur Terre et pour l'Amour universel, etc.

Dessin étrange trouvé sur la pellicule photo qu'un extraterrestre avait empruntée à George Adamski.

En novembre 1952 ce contact constituait des nouvelles phénoménales dans les médias internationaux et une grande partie du public a cru qu'un contact historique avait réellement été réalisé avec une autre planète. Des photos nettes ont été publiées dans de nombreux journaux et magazines, et Adamski a été traité comme un héros lors de ses voyages dans les capitales étrangères où de nombreux leaders mondiaux l'ont accueilli. Tel n'a pas été le cas dans la capitale des États-Unis et aux Nations unies.

Une des photos qu'Adamski aurait prise le 13 Décembre 1952 à 9 h Palomar Gardens (Californie) à travers un téléscope de 6 pouces.

Navette à bord de laquelle George Adamski embarqua le 20 novembre 1952 pour une « mini-croisière » à travers le système solaire.

Ci-dessous une image trouvée par la fondation Adamski ressemblant beaucoup à la photo ci-dessus.

Incapable d'apporter les preuves d'un canular, le Pentagone a simplement manié le discours facile en traitant Adamski de menteur sans aucun élément pour justifier cette accusation. Plus d'un mandataire ont certifié qu'avec un peu de chance, Adamski pourrait rétablir lui-même la vérité auprès de la Cour Suprême. Par la suite, dans les années soixante-dix, l'Air Force a déclaré à la presse qu'Adamski avait photographié et filmé le couvercle d'un refroidisseur de bouteille de fabrication anglaise. Cela a fait les nouvelles du monde entier. Cependant, l'homme qui a INVENTE CE DIT REFROIDISSEUR DE BOUTEILLES A INDIQUER QUE CELUI-CI N'EXISTAIT PAS EN 1952 ! Puisqu'il n'avait été inventé qu'en 1959. Cependant les principaux services de presse ont publié cette précision dans un petit article dissimulé en dernière page entre des publicités où bien peu de gens l'ont vue.

Adamski a affirmé que plus tard le Vénusien est revenu et l'a emmené en excursion dans un vaisseau voir l'arrière de la Lune et Mars, etc. Un livre a été écrit par Desmond Leslie, complété par des photos de soucoupes planant au dessus de la Lune et d'Adamski regardant par un hublot depuis l'INTÉRIEUR d'une soucoupe. Dans un livre, Adamski décrit en grands détails les choses qu'il a vu dans l'espace et sur la face cachée de la Lune que personne n'avait la possibilité de savoir dans la période 1952-1956, puisque les premiers satellites terrestres se sont satellisés autour de la Lune et se sont approchés de cet astre seulement dans les années soixante ! Les photos et les observations des astronautes ont permis de vérifier que les informations d'Adamski étaient précises. Adamski a également décrit des lacs, de la végétation verte, des nuages sur la face cachée de la Lune ainsi que des habitants. Des photos officielles de la NASA prises par la sonde Lunar Orbiter I et par les astronautes d'Apollo ont prouvé que ces choses sont vraies.

La NASA n'a pas fourni ces photos à la presse, cependant des chercheurs, présentant les qualifications exigées, peuvent les obtenir de la NASA. Des photos montrant des grands lacs et des étangs sur la Lune ont été prises par Lunar Orbiter 4 (photo numéro HR128, HR151-3, et des nuages sur HR161-3 ainsi que des tas de nuages blancs clairs sur la photo MR81 de Lunar Orbiter 5). Des plaques de brouillard peuvent être vues sur la photo 16-758 de la mission Apollo 16. De nombreux astronomes amateurs et professionnels ont rapporté avoir vu des flashs lumineux, des luminosités en forme de croix ou de triangles, des lumières mobiles et d'étranges murs ou passerelles sur la Lune durant les 150 dernières années, tout cela a été rapporté dans les journaux et les magazines scientifiques. Soit qu'ils n'ont jamais été lus, soit qu'ils ont été oubliés par le public, mais ils sont toujours dans les cartons de la bibliothèque du Congrès disponible pour n'importe quel chercheur. Les photos des sondes Lunar Orbiter et Ranger montrent également clairement des dômes, des spirales, des routes, et des murs sur la Lune lorsqu'elles sont agrandies en taille ! La NASA nous dit officiellement que la Lune est un monde mort sans vie d'aucune sorte et sans météorologie... ni nuages, ni brouillards, ni eau de surface. Les photos nous montre le contraire et Adamski avait raison.

Un autre problème avec le discrédit jeté sur Adamski est : pourquoi d'autres soucoupes ressemblant exactement à celles de ses photos ont été photographiées par d'autres civils ne se connaissant pas les uns les autres, dans d'autres états ou nations et à différentes époques, et souvent accompagnés de leurs propres témoins. Des OVNI semblables aux photos d'Adamski ont été vus au-dessus de Maui dans les années soixante-dix par de nombreux témoins. Un type de vaisseau mère en forme de cigare a été vu par une foule nombreuse à Lahaina en 1970 et photographié. Il ressemblait à l’un de ceux photographiés par Adamski dans les années cinquante. L'Air Force a essayer de l'expliquer comme étant un missile guidé lancé de Kaui. Cependant les missiles ne sont pas supposés volés au dessus de Lahaina, de plus ils n'ont jamais ressemblé aux vaisseaux mères de ces photos. Un de ces OVNI de type vaisseau mère a été filmé à Maui en 1970 par un producteur de cinéma d'Hollywood, Chuck Wein. Un autre de ces soi-disant missiles de l'Air Force a été vu en train de larguer un vaisseau exploreur plus petit au dessus de Haleakala Crater à Maui en 1972, par Marama B. et son amie Ruth qui faisaient des recherches pour notre département. Une soucoupe de type vénusienne en forme de cloche est descendue à basse altitude sur Lahaina en Mai 1972 avec de nombreux témoins. Madellein Kodeffer a pris une photo nette d'un vaisseau exploreur vénusien identique à celui d'Adamski à Silver Springs dans le Maryland en 1965 (NOUS L'AVONS EN DOSSIER). Tom O'Bannon a photographié un de ces vaisseaux-cloches en 1957 près de Winona dans le Missouri.

Photo de Tom O'Bannon près de Winona dans le Missouri, 1957

ovni007.com

De son côté monsieur Bill Clenderson a été témoin d'un vaisseau similaire. De nombreux témoins dans différents endroits du monde - et les enquêteurs ont prouvé qu'ils ne se connaissaient pas entre eux - ont dessiné ces vaisseaux-cloches de manière précise après les avoir vus de façon rapprochée. Le 15 février 1954, deux jeunes anglais ont photographié un de ces vaisseaux-cloches (Stephen Darbisher était l'un d'eux).

Photos prises par Stephen Darbishire à Corniston en Angleterre, le 15 février 1954.

Croquis établit par Stephen Darbishire juste avant de développer les deux photos.

ovni007.com

On pourrait continuer ainsi indéfiniment. Il y a tout simplement de trop nombreuses photos du même type de vaisseau, de trop d'observateurs différents, dans trop d'endroits différents, durant trop d'années, pour pouvoir les ignorer... Tout ce que l'Air Force peut faire c'est de tout ignorer en espérant que vous êtes trop occupé pour faire votre propre recherche et votre propre opinion.

En 1951, il présente une série de 4 autres photos, qu'il aurait prises le 5 Mars, avec télescope 6". Adamski les présente comme des soucoupes sortant d'un "vaisseau-mère" : sur la première une seule soucoupe est visible, et sur chaque image successive plus de soucoupes ont quitté le vaisseau-mère, jusqu'à 6 soucoupes sur la dernière photo ci-dessous.

Vaisseau-mère de type cigare photographié par George Adamski le 5 mars 1951 à Palomar Gardens (Californie) à l’aide du de son télescope 6 ”, alors qu’il vient de larguer 5 soucoupes-navettes dans l’espace.

Diagramme de la structure interne d'un "vaisseau mère" vénusien selon Adamski

(Dessin de Glenn Passmore, 1952)


Photo prise à Tientsien en Chine, 1942

Gros plan de la photo précédente L'OVNI est authentique !

Il est du même type que ceux d'Adamski


Photo prise par Guy Marquand à Riverside en Californie, USA, le 23 novembre 1951.


Photo prise en 1965 par Madeleine Rodeffer au Maryland, USA.


Un engin de source inconnue ressemblant beaucoup au plan donné par Georges Adamski...


Un autre engin du genre "Adamski"

Source: ufoonline.altervista.org

L’une des dernières révélations de l’agent de renseignements Milton W. Cooper, peu de temps avant sa propre élimination en 2001, est qu’Adamski partageait avec le président Kennedy un extraordinaire secret. Ils étaient, selon lui, tous deux très préoccupés par les activités secrètes des ET Gris aux États-Unis et sur notre planète.


DEUX PREUVES SCIENTIFIQUES:

Par le hublot de l'OVNI, Adamski voit des étincelles.

1. Seulement 10 ans plus tard, John Glenn, premier astronaute américain, confirmera la même observation en orbite :

"I see fireflyes outside"

"Je vois des lucioles à l'extérieur"

Selon Orthon, ces « lucioles » sont en réalité des particules naturelles de matière et d’énergie voyageant à travers les univers et appelées ultérieurement à fusionner pour donner naissance à de nouvelles planètes.

2. Adamski remarque une nervosité chez les extraterrestres dans l'ovni. Un signal lumineux avise ces extraterrestres qu'ils traversent des zones magnétiques. Les couches VAN ALLEN ont été découvertes que quelques années après, grâce aux satellites.

L'OVNI pénètre dans un "cigare" - porte-soucoupes volantes- en orbite terrestre.

C'est là qu'Adamski est informé des projets que ces "nouveaux amis" ont préparé face à l'avenir de l'humanité.

Il a révélé les plus secrets au pape Jean-XXIII, en personne, quelques années plus tard. en audience privée, juste avant le Concile Vatican II.

Après son extraordinaire rencontre avec Orthon et le survol éthérique de plusieurs planètes de notre système solaire, George Adamski commença à donner des conférences et à rendre visite à de hautes personnalités dans le monde entier pour leur transmettre le message de paix des Frères et Sœurs de l’espace. Parmi ces personnalités ont figuré le pape Jean XXIII, la reine Juliana des Pays-Bas et surtout le président américain John F. Kennedy.

Auteur de :

  • La possibilité de vie sur d'autres planètes, 1946

Flying saucers have landed co-écrit avec Desmond Leslie, 1953

  • traduit Les soucoupes volantes ont atterri

Inside the space ships par Charlotte Blodget (1955) - D'après les propos d'Adamski. Récit de sa visite d'ovnis en provenance de Saturne et Vénus. Ramu de Mars y regrette d'avoir entraîné l'accident de Mantell.

  • traduit A bord des soucoupes volantes
  • Cosmic philosophy, 1961
  • Behind the flying saucer mystery (Flying saucer farewell) (New York: Abelard, 1961. OCLC 964949, 4020003, 2903347) (Londres: Abelard-Schuman, 1961).
  • Telepathy - The cosmic or universal language

Adamski posant à côté d'une illustration de son émissaire Vénusien.

Dialogue avec Orthon

Orthon : « Il pourrait vous intéresser d’apprendre qu’un basculement de votre Terre sur son axe se prépare actuellement . S’il était total, afin de compléter le cycle, une grande partie des terres qui à présent sont submergées émergeraient. Durant une longue période, l’eau saturant le sol s’évaporerait et provoquerait une formation constante de nuages autour de votre Terre. En cas de basculement complet, les conditions seraient à nouveau réunies pour un allongement de la durée de votre espérance de vie; si les habitants de votre planète apprenaient à vivre en accord avec les Lois du Créateur, vous pourriez facilement vivre plus de 1000 ans dans le même corps.

Ce basculement de l’axe de votre Terre est l’une des raisons pour laquelle nous la surveillons, car sa relation avec les autres planètes de la galaxie est très étroite. Son renversement complet affecterait toutes les autres planètes et altèrerait les voies par lesquelles nous voyageons dans l’espace.

- George Adamski : « Un renversement brutal n’entraînerait-il pas une catastrophe planétaire ? »

- Orthon : « C’est probablement ce qui arriverait, bien que vous n’ayez pas encore compris les lois qui gouvernent les rapports de votre humanité avec cette planète que vous habitez. Je veux dire que les voies erratiques que les humains ont choisi de suivre sont la véritable raison de leur ignorance de l’instabilité de leur planète. À travers les âges, il y a eu bien des signes et des présages dont vous avez refusé de tenir compte. La plupart ont été signalés dans vos Écritures saintes sous forme de prophéties. Mais vos peuples n’y ont pas prêté attention. Bien que quelques unes aient déjà été accomplies, la leçon n’a pas été profitable. Il n’est pas sage de vouloir devenir indépendant du Créateur de l’Univers. L’humanité aurait dû comprendre qu’elle avait tout à gagner en se laissant guider par la main de Celui qui lui a donné la Vie.

Si l’homme veut vivre sans catastrophe, il doit considérer son prochain comme lui-même, l’un étant le reflet de l’autre. Le désir du Créateur n’est pas de voir l’humanité se détruire elle-même. »

- George Adamski : « Je crois savoir que nous sommes sur le point d’entrer dans un nouveau cycle. Certains de mes frères terriens l’appellent « Âge d’Or », d’autres « Verseau ». Pouvez-vous m’éclairer à ce sujet ? »

- Orthon : « Sur notre planète, nous n’appelons pas les changements de cette façon, car nous ne connaissons que le progrès. Mais pour répondre à votre question, pour votre compréhension, nous dirons que vous approchez de l’Âge Cosmique, pour peu que vous puissiez comprendre cela. Vous êtes déjà dans votre « âge d’or », puisque la plupart d’entre vous adorent l’or plus que Dieu. Et vous êtes déjà dans votre « âge du verseau » (Verseur d’Eau), puisque la Terre a déjà commencé à vous affliger par excès ou par manque d’eau. L’appellation de vos périodes de changements contribue en elle-même à bloquer votre compréhension. Les Terriens doivent apprendre à vivre et à progresser au rythme de ces changements naturels au lieu de se préoccuper des noms qu’il convient de leur donner. »

- George Adamski : « Comment définiriez-vous l’Âge Cosmique ? »

- Orthon : « En fait, nous le considérons comme un âge de « compréhension cosmique ». C’est la première fois que vous êtes, dans le sens large du mot, devenus conscients de la probabilité de mondes habités autres que le vôtre. En apparaissant dans nos vaisseaux de l’espace, comme nous l’avons fait à maintes reprises, nous avons obtenu que, même ceux qui ne voulaient pas croire à notre existence, n’ont à présent plus guère le choix. Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, il y a une évidence écrasante que la vie n’est pas née par accident sur votre planète, comme quelques-uns de vos plus grands astronomes l’ont affirmé. L’humanité se manifeste dans votre monde parce que cette planète n’est qu’un petit élément d’une vaste et infinie Création ordonnée par l’Unique et que la Terre est assujettie, comme toutes les autres planètes, aux Lois Divines.

Nos vaisseaux se livrent dans vos cieux à des performances qu’aucun avion terrestre ne pourrait accomplir. Partout dans le monde, les pilotes de vos avions nous ont vus et se sont émerveillés. Des milliers de personnes nous ont contemplés et ont été étonnées. Des milliers d’autres observent les cieux en espérant nous apercevoir.

Tout cela a été prédit par des hommes autrefois. Ils ont écrit dans les prophéties que le monde entier serait troublé et que les signes seraient que les Fils de Dieu viendraient du Ciel sur la Terre pour délivrer les peuples. Les conditions de votre monde aujourd’hui vous ont placés, comme ce fut votre volonté, sous l’ombre de la mort. Votre monde est troublé. Et puisque le mot que vous utilisez pour désigner l’espace est « ciel », et puisque nous aussi sommes Fils et Filles de Dieu, ne se pourrait-il pas que ce soit maintenant, précisément, que l’ancien oracle s’accomplisse ?

Il a aussi été prédit que lorsque le temps viendrait, les races noires se lèveraient et demanderaient le droit au respect et le statut d’hommes libres si longtemps refusé par vous, les hommes à la peau claire. Cette prophétie n’est-elle pas en train de s’accomplir aujourd’hui sur la Terre ?

Vous voyez, nous connaissons bien l’histoire de votre monde. L’idée selon laquelle nous sommes vos Frères et les Gardiens de votre planète est juste. C’est en remplissant ce rôle que nous venons vers vous et vous disons : laissez le Créateur de l’Univers être Celui qui guidera votre monde, afin que vos troubles s’évanouissent comme les ténèbres devant la Lumière.

Que serait l’homme sans le souffle de la Vie ? Et Qui le donne ? Ne se trouve-t-il pas partout pour le bénéfice de tous ? Alors… que le Terrien apprenne que son Dieu n’est pas en quelque lieu éloigné, mais toujours près, dans toutes Ses manifestations et dans l’homme lui-même. »

Orthon cessa de parler et, pendant un moment, George Adamski demeura assis, la tête baissée, imprégné de l’énergie de ses paroles. Peu à peu, il prit conscience d’une chaleur qui semblait pénétrer dans son esprit. Levant les yeux, il vit, en regardant les visages de ceux qui l’entouraient, que cette chaleur qu’il ressentait était une bénédiction qui coulait à travers eux.

Alors le Maître vénusien qui se trouvait à bord du vaisseau et qui avait assisté à cet échange entre Orthon et George, se leva et s’approcha de ce dernier, plongeant son regard profondément dans ses yeux. Et il lui parla ainsi :

« Mon enfant, ce que notre Frère vient de vous dire semble en contradiction avec ce que votre peuple a appris à considérer comme la vérité. Cela, en soi, n’a que peu d’importance, puisque tout ce que l’on nous enseigne au fil des jours ne sert en définitive que de tremplin vers de plus grandes vérités auxquelles on n’accède que plus tard. C’est la loi du progrès. Une fois dans le droit chemin, il ne peut en être autrement. Il est essentiel que les hommes travaillent et luttent ensemble avec l’esprit ouvert, sachant bien que tout n’est jamais connu.

Il existe un guide infaillible pour déterminer si le chemin est droit ou non. C’est très simple. Si les résultats de vos pensées et de vos actions sont mauvais, alors le sentier que vous suivez vous éloigne de la Lumière. Si de bonnes choses marquent le chemin que vous prenez, alors votre vie, la vie de vos enfants et de leurs enfants seront joyeuses. Des bénédictions que ne rompront ni la maladie ni la discorde seront votre héritage éternel. »

Le Maître toucha la main de George en signe d’adieu et quitta la pièce dans un silence vibrant des paroles qu’il venait de prononcer.

George regarda alors longuement les visages de ses amis afin de les imprimer dans sa mémoire. Il n’y eut aucune parole d’adieu, mais chacun leva la main et il leva la sienne. Puis il laissa Orthon le conduire à travers le vaisseau jusqu’à la petite navette qui devait le ramener sur la Terre.

Rédigé en 1955 par C. Blodget d’après les propos de George Adamski réunis ensuite dans le livre « Inside the Space Ships »

À maintes reprises, il a pu vérifier le haut degré de leur niveau d’évolution. Il a rencontré d’authentiques Frères et Soeurs du Cosmos, dont le seul objectif est de partager dès que possible leurs connaissances avec nous et de contribuer au bonheur de l'humanité. À l’époque de George Adamski, ils n’étaient qu’une poignée à venir pacifiquement sur la Terre en éclaireurs.

Leur souci est aujourd’hui d’expliquer leur mission au secours d'une planète dont les habitants refusent encore d’accepter que l'Univers est infini, qu’il abrite de multiples civilisations et qu’il est gouverné par une Loi Unique et toute-puissante, celle de l’Amour et de la Fraternité entre les peuples.

Car ils semblent sur le point de revenir à la surface de la Terre, et cette fois, de s’y manifester en masse. C’est pourquoi il faut se préparer à les recevoir et à les accueillir dignement.

George Adamski est décédé le 23 avril 1965, il est enterrés dans le cimetière d'Arlington où reposent les plus grands hommes des États-Unis dont John F. Kennedy.... et plusieurs militaires américains.

source: ovni007.com

Publié par j a