L’excitation de Bernard Kouchner, affirmant que Moscou pourrait avoir, après l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie en Géorgie, "d’autres objectifs" dont "la Crimée, l’Ukraine, la Moldavie", lui avait valu, jeudi 28 août, une réaction acide de la part de son homologue russe, Sergueï Lavrov, qui avait raillé son "imagination maladive".

source: agoravox.tv

Publié par veda