P.44 - §5 " Je suis un Dieu à portée de la main, et aussi très lointain, dit le Seigneur. Est-ce que je ne remplis pas les cieux et la terre ? " Le Père Universel est constamment présent dans toutes les fractions et dans tous les coeurs de sa vaste création. Il est " la plénitude de celui qui remplit tout et en tous ", et " opère tout en tous ".

De plus, le concept de sa personnalité est tel que " le ciel (l'univers) et le ciel des cieux (l'univers des univers) ne peuvent le contenir ". Il est littéralement vrai que Dieu est tout et en tous, mais même cela n'est pas la totalité de Dieu.

L'infini ne peut être définitivement révélé que dans l'infinité; la cause ne peut jamais être pleinement comprise par l'analyse des effets; le Dieu vivant est incommensurablement plus grand que le total de la création venue à l'existence du fait des actes créateurs de son libre arbitre sans entraves. Dieu est révélé dans tout le cosmos, mais le cosmos ne saurait jamais contenir ni englober l'infinité de Dieu dans son intégralité.

P.47 - §5 Il se produit des circonstances dans lesquelles il semble que des règles d'urgence aient été établies, des lois naturelles suspendues, des inadaptations reconnues et un effort fait pour rectifier la situation, mais tel n'est pas le cas. Ces concepts de Dieu ont pris naissance dans l'horizon limité de votre point de vue, dans le caractère fini de votre compréhension et dans la portée restreinte de votre vue d'ensemble.

Une telle méconnaissance de Dieu est due à la profonde ignorance où vous vous trouvez de l'existence des lois supérieures du royaume, de la grandeur du caractère du Père, de l'infinité de ses attributs et du fait de son libre arbitre.

P.49 - §3 Nous ne savons pas avec une certitude complète si Dieu choisit ou non de connaître d'avance les cas de péché. Mais, même si Dieu connaissait d'avance les actes de libre arbitre de ses enfants, sa prescience n'abrogerait nullement leur liberté. Une chose est certaine: Dieu n'est jamais pris au dépourvu.

P.58 - §2 Dieu ne se repent jamais de ce qu'il a fait, de ce qu'il fait maintenant, ni de ce qu'il fera dans l'avenir. Il est infiniment sage aussi bien que tout puissant. La sagesse de l'homme naît et croit des épreuves et des erreurs de l'expérience humaine.

La sagesse de Dieu réside dans la perfection non qualifiée de son infinie perspicacité universelle, et cette divine préconnaissance dirige effectivement le libre arbitre créateur.

source: urantia.org

Publié par sabrina