Nous sommes de l’anti-monde, mais qui n’est pas ce que certains appellent l’anti-matière ou même l’un des univers dits parallèles, comme si un univers était le seul à être parallèle au vôtre. Nous sommes un peu l’équivalent des points zéro de votre physique, ce qui est tout un programme, n’est-ce pas ? (Rires).

VOUS NE POUVEZ PLUS COMPRENDRE AVEC VOS CONCEPTS CAR VOUS ETES VOTRE PROPRE MIROIR

Déjà que l’univers connu de vous est comme un millefeuille qui se replie sur lui-même en des points de passage que sont les trous noirs et bien d’autres choses encore (pour l’instant invisibles à vos yeux et à votre ignorance). Trous noirs qui ne sont qu’une version de ce qu’ils sont réellement, comme il en est ainsi pour vos étoiles, vos planètes et même pour les espaces interstellaires. Vos amis Ummites ont essayé de vous enseigner une réalité de ce qui est appelée parfois le multivers.

Vous avez essayé de comprendre avec vos concepts anciens qui ne seront plus et qui ne pourront tout simplement plus être valables pour le monde qui vient et qui est déjà là. Certes, ils vous ont permis d’aller derrière le miroir, non pas un miroir extérieur à vous mais le miroir que l’Univers vous envoie instantanément de qui vous êtes, de ce que vous êtes et de là où vous en êtes.

Vous êtes vous-même votre propre miroir et ce faisant, vous avez donc la possibilité de passer à travers lui en une seule pensée. Une seule pensée de votre Présence, dans l’humilité la plus immédiate de votre foi en vous.

Vous ne pouvez plus perdre de temps à comprendre avec les mêmes méthodes qui vous ont emmenés jusqu’à ce point précis de l’aventure humaine, de l’aventure de l’Adam Cosmique essaimé de par les univers. Vous êtes votre propre compréhension.

Croire encore que vous avez l’intention de comprendre est une prétention que vous avez le choix non seulement de remercier mais aussi de vous en détacher.

NE RESISTEZ PLUS A VOTRE TRANSFORMATION CAR VOUS ETES VOTRE PROPRE COMPREHENSION

Vous ne pourrez plus comprendre si vous résistez encore à votre propre transformation, qui n’est que le retour chez vous, telle que vous l’avez si fortement demandée et tel que la Source des Sources avec les Elohim de votre univers local l’ont également décidé par amour… un amour dont vous n’avez même pas idée.

Le concept même de transformation est perverti par votre idée que vous devez devenir ce que vous n’êtes pas, alors que vous l’êtes déjà.

Bien entendu, il y a des phénomènes de temporisation, de décalage dans la manière dont vous vous percevez en train de créer ce que vous êtes actuellement, mais cela est bien accessoire. Alors, ne vous laissez plus leurrer par ces concepts gentillets de transformation et de transmutation bien à la mode dans certains milieux. Comme s’il y avait un nouveau vocabulaire et une nouvelle manière plus spirituellement corrects qu’avant, plus dans le vent d’une actualité que vous avez vous-même créée ! (Sourire).

Vos instincts de regroupement ou d’affiliation à tel ou tel groupe vous jouent encore des tours. Votre besoin d’appartenance vous joue encore des tours et vous êtes à nouveau prêt à faire votre révérence devant qui sera plus lumineux que vous, plus grand, plus éveillé que vous.

Des êtres se présenteront au monde comme les sauveurs bienveillants de l’humanité. Des êtres pourront se présenter à vous comme venant d’ailleurs et vous proposeront leur aide. Vous aurez à choisir !

Vous appelez ce que vous êtes mais comme vous ne savez pas complètement ce que vous êtes, vous ne pouvez que vous en remettre à votre propre vérité dans la justesse de votre centrage.

VOTRE RETOUR CHEZ VOUS EST VOTRE COMPREHENSION

Ces concepts de transformation, de transmutation ont eu leur fonction un certain temps. Mais ils n’ont été utiles que pour vous permettre de franchir un niveau de conscience, une étape, un palier que vous avez aujourd’hui la possibilité de dépasser. Ce qui ne veut pas dire que ces concepts soient faux mais qu’une fois qu’ils ont achevé leur œuvre à travers vous, vous avez à les remettre dans les mains de l’Univers.

N’oubliez jamais que ce qui vous est donné doit être abandonné dès que vous l’avez intégré et compris par votre propre retour chez vous. Rien ne vous appartient. Tout peut vous être repris. En théorie, vous le savez. Mais combien d’entre vous le comprennent concrètement ? Votre transformation est en elle-même votre compréhension.

Il est tout à fait essentiel qu’il n’y ait plus de séparation entre ces deux aspects : compréhension et retour chez vous. Le but est le chemin, le chemin est le but, la compréhension est votre retour chez vous, votre retour chez vous est votre compréhension… en un même souffle, en un même mouvement d’inspiration et d’expiration simultanées puisque vous savez désormais que vous êtes à la fois et l’une et l’autre dans un en deçà des origines divines de vous-même.

Et il y aurait encore tellement à dire sur la notion même de "vous-même"… Sachez cependant que le concept d’atteindre un quelque part ou un lieu qui serait vous-même est mensonger et ne peut que vous détourner, paradoxalement, de là où vous êtes déjà.

Comprendre par vos méthodes actuelles revient exactement au même que lorsque la pensée concrète de votre mental cérébral crée du temps psychique 3D. Ce temps crée un décalage (entre des parties de vous-même) que vous avez souvent confondu avec cette notion de multidimensionnalité que vous commencez à retrouver en incarnation et en unification mais aussi tout juste à comprendre.

LES FAUX MIROIRS DES COULOIRS DU TEMPS

Personne ne supporte le vide, dans aucun monde. Alors, vous avez créé des passages par des explications rocambolesques ou par tout autre moyen afin que vous n’ayez pas la sensation de vous couper de Vous-Même. Vous vous êtes créé des extensions artificielles de vous-même afin de combler ce manque. Vous avez créé artificiellement des ombres de vous-même se déplaçant sur votre propre flèche du temps, et vous les avez confondues avec votre nature réelle et originelle. Certains êtres en ont profité, en accomplissant pleinement leur rôle.

Alors, nous disons présentement à tous ceux qui voguent à travers les couloirs du temps pour continuer à leurrer les âmes perdues mais aussi celles qui sont sur le point de trouver : cessez vos turpitudes car votre rôle est terminé. Les anges et les archanges s’occupent désormais de vous et coupent tous liens, pactes et faux miroirs qui ne facilitent pas le retour chez elles des âmes en peine dans leur désir de retrouver enfin leur unité originelle.

Nous disons à certains chamans de cesser leurs guerres de pouvoir dans les couloirs du temps. Et nous pensons notamment à l’Asie du Sud-Est. Cela est assez. Cela suffit ! Ils savent que plus rien ne sera comme avant. Et certains d’entre eux ont déjà perdu de leurs prétendus pouvoirs qui leur avaient été donnés. Ils savent tout cela… Mais nous leurs disons ouvertement et nous vous en faisons part.

Personne, dans n’importe quel monde, ne supporte cette multiplicité de faux miroirs reproduits dans les couloirs du temps par vos propres créations. Tout le reste est aménagement dans des rapports de donnant/donnant ou des contrats explicites, sur lesquels nombre d’entre vous s’étaient endormis. Vous vous êtes réveillés et vous avez coupé d’une manière ou d’une autre. Et pas seulement par des protocoles qui vous ont été donnés il y a déjà longtemps de cela. La rupture des boucles spatio-temporelles concerne également ces choses-là.

Vous avez créé des monticules de formes-pensées afin de combler le vide que vous aviez vous-même créé.

Ces protocoles ont été comme des aides d’un moment. Les faire perdurer est tout aussi inutile que la transfusion de sérum dans vos veines, alors même que vous êtes sorti de l’hôpital. Cela vous encombre par son inutilité. A moins que vous ne soyez assez fier et orgueilleux pour oser encore vous exhiber avec de telles excroissances aux yeux de tous…

VOTRE PASSAGE DECISIF EST IMMINENT

Le temps se rapproche de lui-même comme manifestation instantanée de vous-même en ce point précis de là où vous êtes. Ce rapprochement a pour effet de vous renvoyer tout ce que vous avez pu mettre, uniquement de votre propre chef, dans ces interstices. Et vous avez désormais le choix d’en faire le deuil, ce deuil qui n’est qu’une partie non pas de ces transformations ni même de ces transmutations mais bien du processus même de ce qu’il convient désormais de nommer votre passage décisif imminent.

Les âmes des morts se sont réveillées à entendre les Trompettes du Salut et beaucoup ont à faire pour libérer ce qu’elles ont aussi créé de leur vivant, si nous osons dire…

Car vous savez que la vie perdure. Mais en sachant cela, ne créez pas de pensées ou de rituels basés sur l’astral ou sur n’importe quel autre modèle explicatif. Ce ne sont que des modèles tout comme la Terre est modelée par vos pensées, vos actes et votre Présence.

Nos frères et sœurs se sont déjà exprimés sur cette notion d’astral. Nous n’y reviendrons pas.

Ceux qui passeront dans l’après-vie pourraient se retrouver devant leurs attentes et leurs besoins. L’allègement que nous vous avons tous demandé n’a pour but que de vous faciliter la transition majeure actuelle, quelle que soit la manière dont votre âme l’a choisie, pour le meilleur de vous-même et du monde de la Nouvelle Terre, s’il fallait encore un mot pour désigner cette Terre.

Beaucoup d’âmes sont en partance et l’amour qui a frappé à leur porte les a emmenées dans des lieux qui ne sont pas seulement les sphères d’Anubis, même si ces dernières sont très largement majoritaires sur cette planète. Eh oui, Anubis est présent aussi dans d’autres mondes et sous d’autres auspices… Certains départs rapides sont incompréhensibles aux yeux de leur entourage. Et pourtant cela est. Alors, pacifiez vos relations avec vos proches ou moins proches. Votre voisin que vous croisez tous les jours pourrait ne plus être là demain ou même tout à l’heure.

LA TRANSITION NE SUPPORTE PAS LA TIEDEUR

La Transition ne supporte pas la tiédeur. Ce n’est pas un jugement moral ou une exigence éthique, ou encore une injonction philosophique ni même un dogme religieux.

La tiédeur est le fait très simple de ne pas assumer ses choix d’âme. Cette tiédeur n’a rien à voir avec l’injonction de faire ceci ou cela et encore moins d’être ceci ou cela. C’est pourquoi il ne peut y avoir d’angélisme dans sa propre vérité incarnée et donc assumée. Voyez comme les choses sont d’une extrême logique et d’une grande simplicité.

Alors ne jugez plus ceux qui, à vos yeux, passent pour des tièdes. Laissez aux chœurs angéliques et archangéliques ainsi qu’à vos frères invisibles le soin de les guider. Ne vous époumonez pas à vouloir ceci ou cela pour eux et surtout pas sous prétexte de vouloir faire le bien et encore moins sous prétexte d’apporter la Lumière.

La volonté propre des sphères de Lumière (de la Source même) n’a que faire de ce volontarisme outrancier de la part de tous ceux aux yeux aveuglés de leur propre suffisance.

Priez pour ces âmes, oui nous vous invitons à cela, mais faites-le complètement détaché de toute intention, paradoxalement encore une fois. L’Unité ne s’impose pas comme la Lumière ne s’impose pas, y compris par la Présence même de chacun.

REFLECHISSEZ AU-DELA DE VOTRE PROPRE MIROIR

Beaucoup d’enseignements circulent ou sont mis à disposition du public sur le pouvoir créateur de l’être humain. Sur son pouvoir d’être divin de pouvoir être enfin ceci ou cela et de réaliser ici bas, enfin, sa véritable nature divine.

Beaucoup d’enseignements circulent ou sont mis à disposition du public vantant la vulgarisation éclairée de ces révélations et alléguant que le temps est venu pour tout un chacun de réapprendre à créer selon des règles précises ou des processus bien achalandés (dans tous les sens du terme).

Beaucoup d’enseignements circulent ou sont mis à disposition du public, comme si le seul fait que ces informations soient là constituait en soi une caution qui vous prémunirait d’un quelconque biais ou d’une possible déviation. Comme si ces informations étaient la preuve par leur existence même de leur propre vérité, du fait qu’elles vous touchent émotionnellement. Voyez comment vous avez appelé ce que vous avez vous-même créé.

Réfléchissez avec un peu de recul et étonnez-vous comme le ferait un cœur d’enfant. Prenez du temps pour vous délier de cet émotionnel qui a créé cette attirance et cette assurance de vérité, du fait que cela vous touche. Mais vous vous êtes touché vous-même, comprenez-le. Vous vous mettez le doigt sur la joue et vous vous dites : « Ca y est, je sens quelque chose. C’est cela ! C’est la vérité, cela doit l’être »… alors qu’il ne s’agit que de votre propre doigt.

Nous vous avons enseignés sur les émotions, sur les affects, sur la distinction entre la pensée créatrice et les chimères de votre mental (qualifié à tort parfois d’inférieur).

Alors, que se passe-t-il donc si vous décidez de jouer le jeu de la vérité avec vous-même ?

Ne lisez pas les lignes qui suivent tant que vous n’avez pas répondu, en prenant le temps de répondre par vous-même à notre proposition de réflexion. Si vous lisez ces lignes avant d’avoir joué le jeu, vous introduisez un biais qui ne peut, en tous les cas, être à votre avantage, cela est certain et nous vous demandons pour cette circonstance précise de nous croire. Alors, apprenez encore et encore à vous faire confiance même si vous vous trompez car vous savez que vous ne pouvez vous tromper.

Ainsi, si vous avez terminé avec ce temps de pause, voici notre avis.

LA CAPACITE DE CREER ET LE POUVOIR CREATEUR

Le pouvoir créateur existe depuis l’aube des temps et votre âme sait cela.

Le pouvoir créateur n’est pas vôtre mais est une qualité même de votre nature originelle d’être divin, même si vous nous semblez parfois un peu présomptueux en croyant avoir compris votre véritable nature en vous disant "être divin" ou "être de lumière". Ce n’est pas par ce revers de main, ce n’est pas par une pirouette de rhétorique que vous vous éviterez votre propre vérité que constitue également ce qui a été désigné comme les Trois Jours et la Transition imminente.

Souvenez-vous à propos de la compréhension : votre nature même constitue l’essence originelle de votre compréhension dans un seul et même mouvement, dans un seul et même état d’être. Si être dans un état signifie vraiment quelque chose…

Les âmes humaines ont créé par ce pouvoir depuis l’aube des temps à travers la volonté directe de leur Etre Divin et de leur Présence. Ces âmes ont par la suite abusé et mésusé de leurs pouvoirs d’être divin en s’appropriant ce pouvoir créateur pour leur propre compte. Cela a été une partie de l’expérience désignée de manière un peu théâtrale par le terme de chute, terme que nous récusons d’emblée.

La capacité de créer est votre attribut inaliénable de droit divin mais sûrement pas d’être divin. Vous n’avez aucune prérogative en ce sens et vous n’avez plus à vous mettre à la place de votre Créateur.

Il ne peut être là si vous avez décidé vous-même d’occuper sa place. Il ne s’impose pas et vous aime d’un amour tellement infini qu’il vous respecte totalement dans tous les aspects de votre propre nature. Après tout, il a tout le temps et ce temps ne compte pas. Il sait, c’est tout… Votre Créateur, le nôtre, la Source des Sources de toutes choses, qui est à la fois vous-même et un autre Parfait (dans la langue de votre pays d’Oc) dans l’ordre divin de l’amour dont vous ne connaissez encore que le mot.

VOTRE CAPACITE DE CREER EST UNIQUEMENT UN ATTRIBUT DU POUVOIR CREATEUR DIVIN

La lumière de votre expérience est la clarté de cet ordre. Ordre et clarté, ordre de la lumière de l’amour conscient manifesté à travers la conscience de sa propre conscience, dans la clarté de la révélation de vous-même à travers vous–même. L’amour parfait est ordre sans ordre. La conscience au-delà de la conscience est lumière parfaite, clarté qui illumine l’ordre de l’amour universel. Voilà quelques autres de vos mots sur les notions d’ordre et de clarté, à toutes fins utiles… (Rires).

Si vous vous attribuez cet attribut du pouvoir créateur de la lumière et de l’amour divins, alors vous continuez de faire le jeu des anges rebelles et déchus qui continuent de croire que tout leur appartient parce qu’ils sont des êtres divins. L’état d’être divin n’a rien à voir avec la notion d’attribut inaliénable de droit divin. Ces notions sont tout à fait capitales à entendre, maintenant ! Si vous êtes cet attribut en son essence, le fait de dire que vous êtes des créateurs divins vous coupe instantanément de votre propre source de création.

Alors ces enseignements et tous ces livres que nous voyons sur vos étalages, à propos de ce pouvoir d’être créateur, doivent être soumis à votre discernement et aux fourches caudines de votre propre vérité.

Chacun fait ses choix de manière parfaite et la compréhension que vous avez de notre texte est parfaite, que vous soyez d’accord ou pas, cela n’a strictement aucune importance.

Si vous souhaitez retrouver de manière consciente vos pouvoirs d’apprentis sorciers et refaire le jeu de la séparation en confondant volontairement ou pas ces deux notions d’attribut de droit divin et d’appropriation de cet attribut du fait de votre nature d’être divin, eh bien… libre à vous, cela va de soi.

Mais nous avons souhaité partager notre point de vue afin de réveiller encore les consciences endormies devant ce qu’il convient bien de nommer des tentations. Qui pourrait résister à un manuel qui expliquerait par le détail comment utiliser ce pouvoir créateur selon sa propre volonté ? N’avez-vous pas déjà entendu ou lu quelque chose de semblable ?

Tandis que nous vous entendons hurler : « Et puis quoi encore... Nous retrouvons notre pouvoir et notre conscience d’être divin et nous ne devrions pas l’utiliser pour notre propre compte, pour nous créer une vie parfaite tel que la Source l’a prévue pour nous ! N’est-ce pas notre héritage divin ? ». Nous vous répondons : oui bien sûr, mais qui a décidé que telle vie était à vos yeux parfaite ou devrait l’être selon ceci ou cela. Et selon quels critères, si ce ne sont les vôtres et certainement pas la volonté de votre propre Présence ?

VOUS AVEZ A DECIDER MAINTENANT

Vous avez à décider maintenant entre les mains de qui vous vous remettez et comment. Les événements qui s’en viennent à une allure vertigineuse ne supporteront pas les demi-mesures de vos indécisions qui ne sont que le refus ou les résistances des choix de votre âme.

Soit vous vous remettez en votre propre petite volonté, en argumentant que vous avez le contrôle de votre vie en qualité d’être divin créateur omnipotent et omniscient et en décidant (cela va de soi !) par vous-même, sachant que seul se réalisera ce qui est décidé par votre Présence. Mais n'est-ce pas oublier que, quoi que vous ayez décidé, cela sera bien évidemment de toutes les manières créé. Donc, cette notion même « que ce qui est créé » n’est pas valide en tant que preuve de la justesse de ce qui est pour vous.

Soit vous ouvrez la porte de votre Présence et vous vous en remettez totalement à elle. Car votre Présence ne souffre pas en quelque sorte les demi-mesures, ce qui rejoint par ailleurs la notion de tiédeur déjà évoquée. Votre Présence manifestant à chaque instant ses propres qualités par votre présence même en ce plan, vous vous permettez ainsi cet abandon actif dans les directives de votre Présence.

Dans les deux cas, vous aurez fait le bon choix et aucun n’est ni bon ni mauvais. Mais sachez qu’entre les deux, les tièdes n’ont pas leur place et seront automatiquement recalés pour un nouveau tour de manège et sans le pompon cette fois-ci… Nous plaisantons… (Rires).

Pourquoi croyez-vous que ces monticules de livres et de soi-disant enseignements vous soient offerts en ces temps ? Même si bien évidemment, nous ne « jetons pas le bébé avec l’eau du bain ». Pourquoi croyez-vous que ces millions de pages aient été permises d’être éditées, et par l’autorité de qui, sachant qui ou quoi semble gouverner votre monde ?

Pourquoi croyez-vous que l’on donne à croire que tout serait facile et qu’il suffirait d’accomplir quelques recettes magiques ou quelques rituels de saltimbanques de la spiritualité ? Et que vous pourriez enfin être ce que vous êtes, qui vous êtes et finalement n’en faire qu’à votre tête…

N’avez-vous pas déjà entendu tout cela ? Ne connaissez-vous pas déjà ce discours qui vous offre sur un plateau le pouvoir sur ce monde ?

Maintenant est l’heure d’assumer ses choix et chaque événement sur cette Terre est en lui-même l’accomplissement de la destinée collective de ce plan. Vous savez bien que l’Antéchrist est déjà parmi vous en pensée avant que d’être directement en action en foulant le sol de la Terre dans l’être incarné qui a reçu cette effusion/infusion.

Plus aucun combat ! Chacun est à sa place dans le plus strict respect de chacun. Les règles sont définitivement établies. Aucune connotation morale, religieuse, philosophique, métaphysique en tout cela. Ne faites pas de pensée de ce que vous ne connaissez pas a priori. Votre âme sait, votre Présence sait.

Sachez également que l’électromagnétisme non aligné avec la Lumière des Mondes Réels vit ses derniers instants. Mais ne vous demandez pas comment vous allez faire pour la suite car vous n’avez aucune idée des propriétés de la nouvelle Terre qui s’en vient.

A travers vous-même, en qui faites-vous confiance et remettez-vous votre vie ? Voilà une autre manière de concrétiser cette notion de foi dont nos frères et sœurs vous ont déjà parlé. En qui vous remettez-vous, si le terme même de se remettre en quelque chose ou en quelqu’un est, là aussi, juste et utile pour votre discernement dans votre choix ultime ?

Quel que soit ce qui arrivera ou pas, décidez-vous car c’est le temps du maintenant.

Paix sur vous et honneur à vous, âmes de la Terre.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à notre site la-vie-providence.com

pour ceux que cela interesse.

source: la-vie-providence.com

Publié par josette