Vous entrez dans cette émanation de vous-même en perdant simplement conscience de toutes les images, de toutes les enveloppes que vous avez créées pour vous représenter.

Être et non-être à la fois, créé et incréé à la fois.

Vous portez en vous profondément la peur du néant, la peur de l'anéantissement. C'est cela la plupart du temps qui vous amène à vous projeter à l'extérieur de vous-mêmes.

Être et non-être à la fois.

Être et non-être à la fois est le point d'équilibre, le point de présence, là où plus rien n'a d'importance, plus rien n'existe, mais où tout existe à la fois : le point d'équilibre où tous les possibles sont contenus, tous les possibles sont en devenir, mais sont aussi en passé.

Être et non-être, déterminé et indéterminé, créé-incréé, présence et néant.

La perception du néant est une énergie fondamentale pour vous. Vous pouvez exister en étant le néant, car votre conscience demeure, demeure comme une particule, comme une parcelle, une parcelle de la non-création, une parcelle qui, à un état donné, redeviendra matière.

Être et non-être.

Abandonner toute tentative de représentation de vous-mêmes. Acceptez simplement la Présence que vous portez. Acceptez aussi le corps que vous portez.

Être et non-être.

Simplement prendre l'évènement. Simplement prendre votre corps, dans la simple acceptation de ce qu'il est.

Être et non-être.

Ne plus vous considérer comme << le superman >>, << la superwoman >> pouvant tout intégrer, pouvant tout réaliser, cherchant l'ultime perfection.

Qu'est-ce que la perfection ? Être et non-être.

La perfection est l'ultime réalité. L'ultime réalité est la Vie. La Vie est-ce que vous êtes dans l'instant présent, Ici et Maintenant. Être et non-être.

Observez la puissance incommensurable de la Vie et la magnificence du néant dans lequel sont contenus toutes les potentialités, tous les possibles, tous les devenirs.

Être et non-être.

Alors du point où vous êtes, du point où vous demeurez, vous pouvez regarder tout ce que vous avez été, tout ce que vous serez, tout ce que vous ne serez pas également, car du point où vous êtes, vous pouvez tout regarder, car vous êtes tout et vous n'êtes rien.

Être et non-être.

Alors s'installe en vous la détente, la détente de celui qui, toujours, a voulu agir, toujours a voulu être.

Et si être était non-être ?

Magnifique paradoxe, ultime réalité, ultime vérité. Voilà encore un mot : vérité.

Vérité et non-vérité. Être et non-être.

Toute observation partant d'un autre point que l'être devient une non-vérité.

Observez combien vous véhiculez la non-vérité, mais observez aussi combien est contenu dans la non-vérité, la vérité.

Être et non-être.

Vous pouvez ressentir, lorsque vous relâchez cette impatience de faire, cette impatience de réaliser, cette idéation de vous accomplir, d'entrer dans la perfection, vous pouvez ressentir combien la détente, combien la paix s'installe dans votre corps, car votre corps souffre du faire, souffre de l'accomplir, souffre de l'objectif de l'accomplissement, de l'objectif de réalisation. Et lorsque vous me regardez, lorsque vous m'observez, vous projetez sur moi votre objectif de réalisation, votre objectif d'illumination. Lorsque vous projetez, vous n'êtes pas.

Être et non-être.

Et si l'ultime réalisation, et si l'illumination était simplement ce que vous êtes en Présence, dans l'instant.

Être et non-être. Là est la réalisation. Là est l'illumination. En fait, là est l'état ordinaire ... Et c'est là où réside l'ultime paradoxe : la Réalisation est l'ordinaire.

C'est dans votre vie, c'est dans votre corps, c'est dans votre incarnation que vous êtes réalisés.

Être et non-être.

Alors, vous pouvez, en cet instant, simplement déposer à l'intérieur de vous toutes ces formes d'idéations, toutes ces formes d'individualisations, toutes ces tentatives de démontrer. Simplement les laisser reposer à nouveau à l'intérieur de vous, les accueillir et les aimer comme étant autant de tentatives de vous exprimer, de créer, d'être et de ne plus être.

Être et non-être.


*********************

Enseignement du Maître Eveillé BOUDDHA,

extrait du livre " SHAMBALLA, Sur le chemin de l'Initiation " de Daniel Briez aux Editions Monique Ethier

Réécrit et publié par {{**ZasTaLa** }}

par {{{{ **zastala** }}}}