Vous pouvez vous demander pourquoi ce dont vous vous inquiétez n’arrive pas, alors que la pensée est créatrice. Avez-vous remarqué que ce dont vous vous inquiétez est ce que vous ne voulez pas qu’il arrive ? La majorité de vos pensées est alors focalisée sur cet aspect de la situation.

Voici un exemple. Supposons que vous ayez toujours pu payer votre loyer, mais vous vous en inquiétez chaque mois. Dans un tel cas, vous pouvez aussi craindre de ne pas payer votre loyer dans dix-huit ans ! Autrement dit, vous inventez une histoire : "Et si je ne peux pas… " Et puis vous vous inquiétez. Pourtant, il y a une autre partie de votre esprit qui, à partir d’expériences passées, sait que ce dont vous vous inquiétez n’arrive que rarement, ou que vous vous inquiétez tout en ne voulant pas que l’événement arrive. Dans les deux cas, vous ne créez pas ce qui vous inquiète, alors pourquoi vous inquiéter ?

Et qu’en est-il si, dans le passé, vous avez été assez puissant pour effectivement créer ce que vous ne vouliez pas qu’il arrive, les 10% de ce qui se produit ? Par exemple, vous vous inquiétez de ne pas payer vos factures parce que vous avez toujours été alourdi par des dettes. Dans ce cas vous pensez qu’il est raisonnable de s’inquiéter ! Eh bien rappelez-vous que ce sur quoi vous vous focalisez arrive, si bien que si vous savez que vous allez avoir des problèmes, vous allez probablement reproduire la passé dans le futur, car non seulement vous vous inquiétez, mais en plus vous croyez que ça va arriver. Dans ce cas, il est particulièrement important de changer vos pensées afin de créer ce que vous voulez vraiment.

Lorsque vous en avez assez de ce que vous avez créé, vous passez à une autre manière de penser et vous créez ce que vous voulez vraiment.

Si vous en avez assez d’avoir des relations sans amour, imaginez que vous rencontrez quelqu’un d’une nature aussi aimante et généreuse que vous. Si vous en avez assez de vos dettes, imaginez que vous avez tout l’argent dont vous avez besoin. Si vous en avez assez d’être seul, imaginez que vous avez de multiples contacts avec de nombreuses personnes. Vous comprenez l’idée. Pourquoi utiliser toute cette énergie créatrice pour continuer à créer ce que vous ne voulez pas ?

Si vous êtes sur le point d’écrire une petite nouvelle, pourquoi ne pas lui donner une fin heureuse ?

Supposons que vous ayez une maladie grave. Pourquoi ne pas vous imaginer recouvrer la santé ? Si vos affaires ont des difficultés, pourquoi ne pas imaginer des manières de faire face à vos obligations financières ? Si vous avez peur dans votre relation, pourquoi ne pas imaginer que vous êtes le partenaire parfait pour la personne avec laquelle vous êtes ? Autrement dit, pourquoi ne pas imaginer qu’il arrive ce que vous voulez vraiment, sans vous inquiéter des histoires négatives que vous vous racontez à vous-même ?

Si votre voiture tombe en panne, pourquoi ne pas imaginer qu’il ne s’agit que d’une simple réparation peu coûteuse ? Si vous avez besoin d’argent, pourquoi ne pas voir des gens qui remplissent des chèques pour vous ? Pourquoi ne pas voir vos comptes bancaires grossir et non diminuer ? Pourquoi ne pas voir vos produits se vendre, votre partenaire être plus attentif ou votre santé s’améliorer ? Vous pensez peut-être qu’il s’agit là d’une attitude bêtement optimiste ou non réaliste. Mais pourquoi vous inquiéter si cela ne vous aide pas et que ce dont vous vous inquiétez n’arrive pratiquement jamais ?

C’est comme si votre réfrigérateur et les placards de votre cuisine débordaient de délicieux aliments, de fruits et de légumes frais, et que vous inquiétiez d’avoir quelque chose à manger pour le dîner ! Bien sûr, le dîner n’arrive pas sur la table comme par magie. Vous devez agir et faire la cuisine, vous ou quelqu’un d’autre. Si bien que la chanson : "Ne t’inquiète pas. Sois heureux." est une attitude sage à avoir. La vie est supposée être facile et créatrice. Alors pourquoi ne pas utiliser votre énergie créatrice pour des réalisations positives ?

Plus vous avez conscience que vos pensées sont votre baguette magique, plus vous êtes responsable des manifestations dans votre vie. Si vous savez que votre réalité se construit par les pensées que vous avez d’une manière générale, vous êtes un créateur conscient. Si vous ne le savez pas, il est tout de même évident que vous créez quand même votre réalité, mais vous ne savez pas comment vous le faites.

Observons un exemple d’inquiétude. Imaginons qu’une personne amie soit en retard ou qu’elle manque un rendez-vous avec vous.

1. Vous pouvez vous inquiéter en vous disant qu’elle a eu un accident, qu’elle gît au bord de la route en perdant son sang jusqu’à en mourir, qu’elle a été emmenée en ambulance et que sa vie ne tient qu’à un fil. Alors vous pouvez paniquer, commencer à téléphoner à tous vos amis et, au bout d’une demi-heure, vous mettre à appeler les hôpitaux. N’oubliez pas de demander les urgences ou les soins intensifs car, avec ses blessures, elle s’y trouve à coup sûr.

2. Vous pouvez AUSSI imaginez que cette personne a fait une rencontre heureuse et qu’elle a tout simplement oublié. Alors vous pouvez vous sentir libre de sortir, d’aller au restaurant italien au bout de la rue et de commander un verre de chianti en admirant le charme du personnel italien.

Quel scénario préférez-vous ? A ou B ? Vous avez le choix. Personnellement, nous préférons un peu de vieux parmesan sur nos pâtes. Et vous ? Voulez-vous vous joindre à nous pour un dîner aux chandelles, ou préférez-vous rester chez vous à vous inquiéter ?

Allez, qui d’entre vous opte pour le restaurant italien ?

par Phoebe Lauren