Masdar city, première ville 100% verte de cette taille, accueillera à terme près de cinquante mille habitants. Elle est construite sous l’impulsion du gouvernement d’Abu Dhabi qui veut en faire une vitrine mondiale des technologies propres. L’ensemble de la cité a été imaginée pour être la plus économe possible en eau et en énergie, le tout avec un impact environnemental minimal. La ville est conçue de manière compacte, avec des ruelles étroites et fraîches, selon un plan carré et entourée de murs destinés à la protéger des vents chauds du désert. Les moyens de transports doux comme la marche à pied et le vélo seront privilégiés, et pour les plus longues distances un système de transport automatisé doit permettre de se passer de voitures.

Le recyclage sera également en pointe dans cette ville nouvelle, avec notamment pour objectif de réduire la consommation d'eau de mer dessalée de 80 %, et la réutilisation des eaux usées pour irriguer des cultures destinées à l'alimentation et à la production de biocarburants. L'énergie solaire sera exploitée au maximum pour approvisionner la ville en énergie.

Masdar, le consortium qui dirige les travaux, a annoncé ce matin son intention de faire construire l’immeuble qui abritera ses instances dirigeantes par une société américaine, Adrian Smith+Gordon Gill Architecture, dont les bureaux sont à Chicago. Le futur bâtiment sera le premier immeuble de grande hauteur à énergie positive jamais construit. Que signifie cette nouvelle expression ? En clair, il s’agit d’un building qui produira autant d’énergie (voire un peu plus) que ce qu’il en consomme. Pour arriver à ce ratio, le bâti inclura de nombreux systèmes permettant réduire la consommation en eau et en énergie, d’éliminer le CO2 rejeté et de diminuer la quantité de déchets solides et liquides. Côté énergie, les parois seront tapissées de cellules photovoltaïques et un système fonctionnant aussi au solaire régulera la température du bâtiment.

Le projet étant maintenant adopté, les premières fondations ne devraient pas tarder à poindre du sol. Masdar city devrait accueillir ses premiers habitants ans un peu plus de cinq ans.

J.I. Sciences et avenir.com

22/02/2008

source: tempsreel.nouvelobs.com

Publié par stella