"Le fait que nous avons, depuis des années, mis en place des procédures concernant les personnes responsables de terrorisme ou soupçonnées d'activités terroristes, ce n'est pas quelque chose de nouveau ou d'inconnu de nos amis européens, et ceux-ci ne peuvent pas être choqués que ce genre de chose ait lieu", a-t-il déclaré.

A Varsovie, l'ancien président polonais Aleksander Kwasniewski a implicitement confirmé ces propos, indiquant que la lutte contre le terrorisme demandait une coopération des services spéciaux. "Il y a probablement eu des vols" de la CIA, a-t-il dit, tout en assurant qu'il n'y a "ni prisons ni prisonniers" de la CIA en Pologne.

AFP