Tobias : En effet. Et de nouveau je vais le présenter à travers les yeux de Sam. Voici Sam, 8 ans; très, très ouvert intérieurement, ce qui signifie très ouvert à lui-même à l'intérieur, il peut voir l'énergie, il peut sentir l'énergie, d'une manière très, très parfaite. Et une autre chose aussi qui stupéfie Sam, c’est qu'il voit les entités tout autour – parfois il les voit en tant que couleurs ou formes, une fois de temps en temps il les voit en tant qu'illusions, revêtant un corps physique – mais cela étonne Sam que les êtres humains puissent parler les uns aux autres, ils peuvent faire des choses comme écouter la radio, bien qu'ils ne puissent pas voir les ondes radio qui arrivent ou même les ondes du son ; ils font toutes ces choses mais ils considèrent non naturel de parler à des entités non physiques. En fait, c'est la chose la plus naturelle. Vous avez tous – ce n'est même pas une capacité, cela est simplement – la possibilité de parler à tout ce qui est.

Cela nous a prit un an avec Cauldre pour obtenir qu'il s'ouvre, bien qu'il ait été un channel dans d'autres vies, la densité de la Terre est si épaisse que parfois vous oubliez. Nous avons dû l'amener au cours des premiers enseignements à parler à un panneau routier, parler au plancher, parler à une chaise. Cependant nous avons fait cela en privé de sorte que les autres gens ne le voient pas (rires) pour une question de bon sens, mais il s'agissait de comprendre que tout a une conscience et que l'on peut communiquer avec tout. Si vous vous attendez à entendre des mots, cela va être très difficile. Vous n'allez probablement pas entendre des mots. Vous n'allez probablement pas obtenir qu'un esprit fasse se mouvoir vos doigts sur le clavier. Cela vient du ressenti.

Et, faisons-le tout de suite. En dessous de chacun d'entre vous il y a un sol. Au-dessous de vous, ici à Coal Creek, il y a un plancher, il est fait de bois, il provient d'arbres. Permettez-vous de ressentir l'énergie du plancher. Cependant, si vous vous dites à ce stade : « Mais c'est simplement un plancher », prenez une profonde respiration. Expansez votre conscience. C'est plus qu'un plancher. C'est l'arbre. C'est l'énergie de Gaïa qui s'écoule à travers lui. C'est l'énergie de tous ceux qui ont manipulé ce bois, construit le plancher et marché sur ce plancher. Ce sont de nombreuses, nombreuses années d'énergie à différents niveaux.

Ainsi vous ne voulez pas essayer de découvrir simplement ou de communiquer à tous les niveaux. Sentir un niveau; sentir l'intérieur d'un niveau. C'est parfois aussi... vous devenez débordé. Vous essayez de trop ressentir au début. Ressentez une couche ou un niveau qui est dans le plancher, et il communiquera avec vous. Pas avec des mots anglais, pas à haute voix, pas en code Morse, mais cela va communiquer avec vous énergétiquement – par ressenti. Ne cherchez pas une sensation physique. Ne cherchez pas une définition. Voyez-vous, en ce moment vous essayez de mettre une définition autour de ça. Laissez aller le besoin de définition et ressentez simplement.

A mesure que vous faites cela avec des objets, et par la suite avec des gens, et finalement avec des êtres angéliques ou non physiques, vous allez apprendre qu'il y a un ressenti qui vient par dessus. Et il se peut que vous ne soyez pas capable de le comprendre directement dans votre mental, mais vous connaîtrez le ressenti, une sensation qui se produit. Plus tard votre mental sera capable de mettre son concept autour du ressenti que vous obtenez, et en finalité vous serez capable d'y associer des mots, mieux que Cauldre qui attribue des mots aux ressentis très forts que nous lui transmettons. Nous ne lui envoyons pas des mots, nous envoyons des ressentis. Nous lui envoyons l'essence – la conscience – et vous apprendrez à faire la même chose. Rendez-le très simple, parce que cela l'est. C'est une chose naturelle de communiquer avec n'importe quoi non verbalement, sans la tête, sans attendre de recevoir une sensation ou une réaction physique. Alors, ceci étant dit, essayez différents objets.

Et une autre chose, pour vous tous, c'est d'avoir confiance en ce que vous recevez. Cela peut ne pas être la réponse complète. En d'autres termes, quand vous communiquez avec le plancher en dessous de vos pieds, vous pouvez seulement recevoir une partie de la réponse. Vous pourriez ressentir, dans le plancher ici, vous pourriez ressentir quelqu'un qui a eu une mauvaise journée et qui est en colère, et vous pourriez prendre en compte cette couche de la conscience du plancher. Mais faite lui confiance. Si vous recevez en retour un sentiment de colère, comprenez qu'il y a quelque chose dans la conscience de ce que vous ressentez, qui voulait vous communiquer cela.

Et, c'est la même chose lorsque vous avez à faire aux êtres non physiques. Ils se composent de beaucoup de couches. Moi, Tobias, j'ai une couche Sam. J'ai la couche de Muir de l'Atlantide. J'en ai une myriade... J'ai la couche de Agos depuis ma dernière vie sur la Terre, et Tobias, et toutes ces autres. Donc, quand vous ressentez mon énergie, et désirez un certain type de communication, comprenez que cela peut se passer à plusieurs niveaux différents.

En ce moment je communique avec vous de manière appropriée sur quatre ou cinq niveaux, et parfois cela submerge le mental et correspond au fait d'abandonner en disant : « Je ne sais pas comment faire cela ». En fait vous savez vraiment comment le faire, et vous apprenez à traverser les diverses couches et niveaux des communications qui se déroulent. Faites-vous confiance sans cesse au sujet de ce que vous recevez, ce que vous obtenez de la communication. En comprenant qu'il se peut que ce ne soit qu'une couche ou un niveau, mais ne laissez pas votre mental le filtrer ou le déformer ou même essayer de le définir.

Les communications au travers de ce que nous appellerions la conscience ou l'essence sont très naturelles. Utiliser un langage parlé, avec un nombre limité de lettres dans l'alphabet et un nombre limité de mots dans le dictionnaire, est très anormal. Il est très difficile, pour nous êtres angéliques, de communiquer avec vous quand vous vous attendez à recevoir des mots, parce que c'est si... c'est si limité. Cela nous piège. Ainsi nous traitons avec vous au-delà des mots. Sans définition. Merci.

source: cerclecramoisi.com
Publié par Jeux