Leah: Bien-aime(e), vous êtes loin d’être seul(e) dans cette fâcheuse situation. Vous avez probablement tous posé cette question - ou une semblable - à un stade ou l’autre de votre développement spirituel. Ceux qui, depuis un certain temps, suivent mes enseignements, savent que je ne prends pas de gants blancs pour vous livrer mes messages et je ne commencerai pas à le faire maintenant. Venons-en donc tout de suite à l’essentiel du message : pour la plupart des âmes, les difficultés sont inhérentes à l’existence terrestre. Vous avez déjà entendu cela, je le sais, que l’information provienne de ce Canal-ci et de tout autre source. Très peu d’âmes expérimentent ce que le Canal appelle une "existence de plateau", laquelle consiste à traverser une existence sans trop de défis. C’est comme une vacance qui dure une vie entière, durant laquelle les choses vous tombent dessus quand vous en avez besoin et ou tout coule simplement en un flot continuel.

Est-ce l’expérience de ceux qui lisent ce message ? Je ne le crois pas, pas cette fois-ci. Vous faites maintenant partie d’un cours plus avance et il semble que les devoirs à faire soient quotidiens. Oui, bien-aimés, les vacances sont terminées. C’est le temps de remettre le nez dans vos livres, comme on le dit au collège. C’est le temps de "bûcher" - pour être plus précis - en vue des examens finals. Non, Dieu n’est pas en train de vous éprouver ou de vous donner un dernier examen pour voir si vous pouvez vous montrer à la hauteur. Vous êtes tous à la hauteur, aux yeux de Dieu. Cependant, votre âme attachée à la Terre attend impatiemment le jour de sa graduation du monde de la douleur et de la misère. Et pour ce faire, vous devez vous confronter à TOUS vos démons intérieurs. Vous les connaissez bien et voici leurs noms: culpabilité, honte, manque d’estime de soi, sentiment d’absence et de manque, peur, colère, apathie, désespoir, ennui, manque de direction, etc.

Il se peut que vous me disiez : "Mais Leah, je travaille sur moi depuis déjà plus de 20 ans. Je dois certainement avoir fait QUELQUE progrès." Vous avez effectivement avancé ! Combien de milliers d’années avez-vous passé à sympathiser avec les ténèbres, la souffrance et la mort ? Qu’est-ce qui vous fait penser que vous puissiez défaire de multiples existences de karma en seulement quelques années ? En fait, vous POUVEZ en défaire beaucoup très rapidement, et C’EST CE QUE VOUS AVEZ FAIT ! Bien-aimés, à quoi ressemblait votre existence, il y a 20 ans ? Soyez tout à fait honnêtes ici : êtes-vous la même personne que vous étiez il y a 20 ans ? J’en doute. Vous avez fait UN BON BOUT de chemin et êtes parvenus plus loin que vous ne le réalisez.

Chers amis, vous vivez dans un monde amnésique. En dépit des innombrables ateliers, séminaires, canalisations privées, cours, guérisons, livres et cassettes consacrés au développement personnel et spirituel, vous vous surprenez continuellement à oublier de méditer, à oublier de mettre vos techniques et exercices en pratique, et à oublier d’appeler votre radieuse divine présence dorée. Puis, vous vous fustigez à cause de l’oubli et ajoutez ainsi un autre clou à vos mains déjà ensanglantées. Oui, vous vous crucifiez vous-même chaque fois que vous vous dépréciez par suite d’oubli.

Afin de vaincre l’amnésie de ce monde, vous devez vous engager très fermement à découvrir la vérité et à entreprendre le processus de réveil. Vous devez souhaiter votre réveil plus que tout autre chose dans votre vie. Tant que vous aurez des objectifs contradictoires, vous ne pourrez pas maintenir la lucidité nécessaire à votre cheminement. L’avancement spirituel requiert un engagement. Oui, c’est un bien ennuyeux mot que celui-la, n’est-ce pas ? L’engagement est devenu un vilain mot pour plusieurs d’entre vous : mot impliquant une sorte d’esclavage ou de corvée, mot impliquant une existence sans joie passée à travailler sans répit.

Le mot "discipline" est le petit cousin du mot "engagement" et c’en est un autre qui entre dans la catégorie des "vilains" mots. L’on vous a peut-être demandé, alors que vous étiez jeune étudiant, d’être plus discipliné à l’école et, pour vous, cela équivalait à ne pas pouvoir aller dehors et jouer jusqu’à ce que vos devoirs soient terminés. Nous n’aborderons pas en détail, dans cette leçon-ci, la nature de l’apprentissage et de la discipline, mais nous allons parler de priorités.

Ce Canal donne, à travers le monde, des ateliers sur le développement personnel et spirituel. Quand il annonce un de ces ateliers, beaucoup s’y intéressent et veulent s’enregistrer. Quand vient le temps de l’évènement en question, moins de la moitié de ceux-la se présentent la plupart du temps. Pourquoi un tel état de choses? Parce qu’il est plus facile de parler d’engagement que de remplir les promesses que vous vous êtes faites à vous-même. C’est une question de priorités. Bien-aimés, si l’avancement personnel et spirituel n’est pas la principale priorité dans votre existence, vous trouverez alors des excuses pour éviter de participer à un évènement ou de pratiquer une technique, même si vous SAVEZ que c’est pour votre plus grand bien.

Ce Canal a souvent déclaré que les choses qui sont les plus importantes dans votre vie sont celles auxquelles vous consacrez du temps. Dire que vous n’avez pas le temps de travailler sur vous-même signifie que cela n’a pas l’importance suffisante pour l’emporter sur vos autres priorités. Les deux excuses les plus courantes sont: "Je n’ai pas le temps", et "Je n’ai pas l’argent". Cependant, il y a 168 heures dans une semaine sur votre terre, et même si vous travaillez à temps plein 40 heures par semaine, cela vous laisse 128 heures. Si vous dormez 6 heures par nuit, cela fait 42 heures ; ce qui vous laisse encore 86 heures. Nous savons que certains d’entre vous ont des enfants et qu’il est effectivement difficile de méditer et de passer du temps seul(e) lorsque vous êtes entoure(e) d’une nombreuse famille. Ou nous avez-vous entendu dire que cela allait être facile ? Toutefois, lorsque vous vous êtes VRAIMENT engagés à faire quelque chose, vous trouvez du temps pour le faire. Même si ce n’est qu’une heure par semaine, c’est mieux que de reporter cette démarche à plus tard.

L’autre excuse, "Je n’ai pas l’argent", peut vous empêcher temporairement de participer à des colloques dispendieux nécessitant de nombreux voyages. Cependant, il en coûte combien de méditer, de respirer ou d’utiliser la technique de lumière dorée ? Un colloque coûte peut-être un couple de centaines de dollars. Combien d’entre vous ont dépensé cette somme à manger au restaurant ? Nous ne suggérons pas que vous abandonniez vos plaisirs terrestres pour économiser tous vos sous afin d’assister aux ateliers que donne ce Canal ou à tout autre atelier. Si toutefois vous revoyez votre vie, vous réaliserez que lorsque vous désiriez ardemment quelque chose, vous trouviez le moyen d’amasser l’argent. Rappelez-vous cette bicyclette que vous aviez toujours voulue étant enfant ? Rappelez-vous l’argent que vous mettiez de coté dans votre petite tirelire, chaque semaine ? Plusieurs d’entre vous avez manifeste cette bicyclette plus vite que vous ne le pensiez.

Aujourd’hui, commençons par nous ENGAGER à dépasser les pensées limitées concernant le temps et l’argent. Si vous faites ce que vous souhaitez VRAIMENT faire, vous aurez suffisamment de temps et d’argent. Si vous pensez ne pas avoir assez de temps et d’argent, c’est que vous êtes confus par rapport à ce que vous voulez vraiment faire. Oui, nous réalisons que plusieurs d’entre vous ont accepté de se limiter en croyant qu’il n’y a pas assez de temps ni d’argent. Cependant, le premier pas pour vous consiste à vous engager à guérir ces croyances. Prenez le temps et dépensez l’argent nécessaire pour sortir ces croyances de votre conscience. Passez du temps avec des gens qui n’entretiennent plus de telles croyances. Apprenez d’eux. Plusieurs d’entre eux consacreront leur temps et leur argent pour vous aider. Demandez et vous recevrez. Cette expression veut vraiment dire "Si vous demandez sincèrement et de tout votre être, vous recevrez EFFECTIVEMENT ce que vous avez demandé." Il se peut que cela n’arrive pas instantanément, non ; mais cela viendra.

Quelles sont les choses les plus importantes dans votre vie ? Allez-y, prenez une feuille de papier et faites-en une liste. Ensuite, demandez-vous quelles sont les trois choses les plus importantes sur cette liste ? Puis, demandez-vous de quelle façon, dès aujourd’hui, en ce moment même, vous pouvez commencer à accomplir ou à réaliser ces choses. Ne vous souciez pas du coté pratique à ce stade-ci ; cela viendra plus tard. Premièrement, vous devez réaliser que vous POUVEZ avoir ce que vous désirez vraiment.

Jésus avait-il tort ? Avons-nous eu tort ? Tous les grands enseignants et maîtres spirituels de votre monde ont dit la même chose, depuis le début des temps : demandez et vous recevrez. Cela peut-il être plus simple et plus direct que cela ? Si vous n’obtenez pas ce que vous pensez vouloir dans votre vie, il est évident que quelque chose y fait entrave. Vous engager à votre avancement spirituel signifie analyser en profondeur la nature de ces obstacles, les découvrir et les guérir. Oui, cela requiert du temps et de l’énergie dans votre monde. N’existe-t-il pas vraiment de meilleure façon de passer votre temps que de découvrir et d’enlever ce qui entrave votre réveil ? Nous ne le pensons pas.

Certains d’entre vous se soucient davantage des autres qu’ils ne le font d’eux-mêmes. Vous vous demandez ensuite pourquoi vous n’avez pas de temps pour votre avancement spirituel. C’est vraiment très simple : si vous ne prenez pas soin de vous, comment pouvez-vous donner aux autres ? Vous passez EFFECTIVEMENT en premier – et ce n’est pas être égoïstes, mais réalistes. En vous concentrant d’abord sur votre énergie et vos priorités, vous en aurez davantage à donner aux autres. Le bonheur se trouve au-dedans de vous. Si vous n’êtes pas heureux, il est temps d’entrer à l’intérieur de vous ou se trouve la source du bonheur. Vous ne le trouverez jamais à l’extérieur, à moins de ne l’avoir trouvé d’abord à l’intérieur. D’accord, Leah en revient aux principes de base, mais certains d’entre vous ont besoin de se faire rafraîchir la mémoire. Répétez : le bonheur commence à l’intérieur de vous et se répand à l’extérieur. Vous ne pouvez pas trouver le bonheur dans le monde sans d’abord le trouver en vous. Avez-vous saisi ? Bien !

En résumé, ce sur quoi vous consacrez habituellement le plus de temps et d’argent est ordinairement ce qui vous intéresse le plus. Ce que vous considérez comme une priorité dans votre vie, vous TROUVEZ le temps et vous dépensez l’argent pour le faire. Par conséquent, ou sont vos priorités?

Je suis Leah, je viens du coeur et de l’amour divin et vous bénis sans cesse.

Canalisé par Sal Rachele
Traduit par Diane Deziel - diffusion: amourdelumiere.com

Merci de garder le texte entier, y compris la source et cette ligne.