Je suis ton cœur et en moi il y a un brasier incandescent, brasier dans lequel tu vas pouvoir jeter tous tes soucis, toutes tes difficultés.

Je suis ton cœur et dans ce brasier incandescent jette tout ce qui t'entrave, tout ce qui t'alourdit, tout ce qui crée des émotions en toi.

Ceci est un feu de joie, un feu de transformation, jette tes caisses et tes cartons dessus. Jette ce passé fait d'erreurs, fait de remords, fait de culpabilités.

C'est le moment, fait le grand nettoyage, jette tout cela au feu de joie sacré.

...

Tu ne peux pas jeter dans ce feu les personnes avec qui tu as eu des différents, des problèmes relationnels, des difficultés, toutefois tu peux jeter dans ce feu la relation. Ce feu va transcender, jette sans aucune hésitation.

Et je vais te dire, jette aussi tous tes bons souvenirs dans ce feu sacré, car même les bons souvenirs peuvent être des attaches, même ces bons souvenirs peuvent tourner ton regard vers le passé et peuvent t'empêcher de vivre le présent.

Je suis ton cœur et je brûle dans ce feu sacré ce que tu as été, ce que tu as été il y a quelques secondes, il y a quelques heures, ce que tu as été hier, avant-hier, il y a quelques mois, il y a quelques années.

Libère-toi sans aucun remord.

...

Je vais te donner une image :

Lorsque tu construis, par exemple une maquette, avec des allumettes.

Ainsi ta main va prendre une allumette, puis deux, puis trois. Et ta main va assembler petit à petit ces allumettes afin qu'elles donnent une forme. Ces allumettes sont collées les unes aux autres pour tenir.

Vois que lorsque ta main dépose l'allumette la main se retire, il n'y a pas une main placée derrière chaque allumette pour que l'édifice puisse tenir, c'est la colle qui fait tenir l'édifice, tes mains se retirent.

Tu es aujourd'hui, l'édifice de ton passé, tu es tel que tu es parce que ta vie a été ce qu'elle a été, cela est bien cela est mal, il n'y a pas de jugement. Toutefois tes attaches au passé sont les mains qui pourraient tenir encore les allumettes. Tu peux être debout, aimant, sans aucune attache, sans aucun support, et cela va faire toute la différence.

La différence va être que tu es libre, libre de te transformer encore. Lorsqu'il y a une attache, cette attache retient la transformation, elle l'empêche de se faire de manière complète, totale.

Aujourd'hui dans cette séance, en cet instant même, tu vis une libération. Cela est une allumette de plus que tu viens d'ajouter à l'édifice. Une fois cette séance achevée, une fois la libération vécue, laisse s'évanouir cette séance, elle ne t'appartient plus, elle ne fait plus partie de toi, elle a été, elle a joué son rôle, elle ne sera plus dans quelques instants.

Vis cette libération pleinement, mets toute ton attention, toute ta concentration, toute ton énergie dans cette libération, c'est à dire en l'occurrence, dans tout ce que tu jettes dans ce feu sacré, mets toute ton énergie dans ce feu de joie, dans ce dépouillage.

...

Je suis ton cœur et je me réjouis de ce que tu brûles.

...

Il serait juste que tu franchisses cette porte en partant en te disant :

« Je suis un homme, je suis une femme du présent. Je n'ai ni passé, ni futur. »

Il serait juste que tu prononces cette phrase lorsque tu partiras, que tu la poses comme un acte, un acte de Foi, un acte d'Amour.

Je suis ton cœur et je sens tes résistances à te libérer totalement .

Et je te dis : « Je t'aime »

Et je te dis : « Aie confiance en ce Feu Sacré »

Et je te dis : « N'aie pas peur de te libérer »"

Car en te libérant tu t'aimeras, en te libérant tu aimeras encore plus, mieux, plus puissamment, tu aimeras encore plus tes proches, tu aimeras encore plus tes amis, tu aimeras encore plus l'humanité.

Et tu aimeras encore plus ta vie, plus, et mieux, plus intensément.

...

Je suis ton cœur et je te remercie pour le cadeau que tu me fais, car en m'offrant ton passé, tu m'offres la liberté.

Libère-toi encore et encore.

...

Je suis ton cœur et je t'invite à installer en moi la conscience du présent, de l'instant, instant même. Et pour cela aide-toi de ta respiration, concentre-toi sur ta respiration.

...

Concentre-toi parfaitement sur ta respiration, ne laisse pas tes pensées t'entraîner dans un vagabondage.

Respire, respire en conscience.

Je suis ton cœur et je respire avec toi.

...

Respire le présent, respire dans ta présence.

... Enfant de la Vie, être du présent, je suis ton cœur et je libère mon Amour en toi.

Je déverse ce nectar, nectar Divin. Je le répands en toi.

...

Je suis le nectar Divin et j'envahis ton corps.

...

Je suis le nectar Divin et je t'apporte la nourriture vitale, la nourriture indispensable à ton corps. Je t'apporte le sel de la vie, je t'apporte le sucre du plaisir, je t'apporte le goût du bonheur, et je t'apporte la couleur de l'harmonie.

...

J'ai rempli chacune de tes cellules, je les nourris.

Je me suis fondu en toi, j'ai fait corps avec toi, je suis toi.

Nous sommes ensemble, unis, pour l'éternité.

Nous sommes ensemble unis pour vivre cette vie, pour la réparer, pour l'embellir.

Nous sommes ensemble unis et nous aimons à l'unisson.

Va dans ta vie avec cette conscience, cette conscience d'être uni à moi, Dieu.

Tu as savouré mon nectar d'Amour, à présent je te dis :

Va, va et pose tes pas Divins dans ta vie, dans ton quartier, dans ta ville, dans ce monde.

Pose tes pas d'Amour, pose tes pas en conscience et sois béni.

Transmission canalisée par Isabelle Daré le 16 octobre 2007

par Karen