Comme nous l'avons dit, le système de description que nous fournit David Icke sur l'univers et le réel est très cohérent car il se fonde sur certains modèles de représentation de l'univers spéculés par des scientifiques de haut vol. Selon lui, notre subconscient collectif a créé une sorte de super monstre, un « Frankenstein » virtuel qui a fini par devenir une chose autonome et consciente dont le but est de nous contrôler. De contrôleurs, nous sommes devenus des contrôlés. Cette matrice –notre réalité- n'est rien d'autre qu'une illusion, une projection holographique en 3 dimensions dans laquelle notre conscience se débat, piégée qu'elle est par l'illusion du temps, de l'espace et de l'apparente solidité de la matière.

Cette matrice a créé aussi ses “agents Smith”, des entités qui parasitent ou s'incarnent dans le corps de ceux qui dirigent notre monde de derrière la scène. Ces “agents Smith” ne sont pas des âmes au sens classique du terme mais des sortes de programmes informatiques conscients qui se cristallisent dans notre univers en 3D sous la forme d'entités qui parasitent des êtres humains. Ces agents sont ce que David Icke appelle les “reptiliens”. Une vision ultra conspirationniste et plutôt « à l'ouest » ? A première vue, cette vision étrange de notre réel peut sembler risible et nombreux sont ceux, surtout en Angleterre, qui se sont payés du bon temps sur le dos de David Icke en le traitant de délirant. De toute façon, personne ne vous contraint à croire que la famille des Windsor qui règne sur le Royaume Unis et le Commonwealth se métamorphose en entité reptilienne à l'occasion de rituels sanglants et païens. Vous pouvez passer outre si cela dérange trop et vous intéresser à d'autres aspects de son œuvre. Il faut d'une part avoir lu l'intégralité du travail de l'intéressé mais également de très nombreux autres auteurs pour comprendre d'où Icke tire la validité potentielle de l'existence de ces êtres reptiliens. Ces ouvrages nous montrent à quel point la symbolique relative aux dragons, aux serpents, aux créatures reptiliennes est récurrente et importante dans de nombreuses religions et mythes fondateurs. Les récits des abductions sont également révélateurs (bien que très minoritaires en ce qui concerne les entités de type « reptilien ») tout comme certains témoignages qui se concentrent sur le phénomène du shape shifting, le changement de forme. Mais qu'est-ce donc que le « shape shifting »? Il s'agirait du changement soudain d'apparence d'un être humain dont l'aspect semble se “troubler” pour laisser la place à une autre créature tout aussi tangible, à savoir un être de type reptilien. Le « shape shifting » (qui par ailleurs prend tout son sens dans un univers de nature holographique) semble à première vue un phénomène très fantaisiste que l'on a du mal à prendre au sérieux. Il est pourtant intéressant de dépasser son premier réflexe de rejet pour lire jusqu'au bout les témoignages et les livres qui en parlent tout comme les nombreux sites Internet qui se dédient presque exclusivement aux reptiliens et autres draconiens. Il convient donc comme nous venons de l'évoquer de ne pas s'arrêter simplement au simple fait qu'un certain nombre d'auteurs spécialistes de la question affirment que la famille royale britannique à l'instar d'une certaine frange de la noblesse européenne (black nobility) de même que certains leaders mondiaux (comme les Bush) sont des reptiliens qui se “shape shiften”, qui se métamorphosent à l'occasion de certains rituels. Essayez de dépasser vos très compréhensibles réticences pour analyser le sujet aussi loin que vous en ayez la possibilité, faites le tri et il en restera quelque chose.

David Icke a donc réussi à ordonner toutes ses constatations aussi éclectiques que nombreuses dans un système cohérent dont l'intuition et l'ordre lui ont été inspirés, nous dit-il, par le biais d'expériences intenses à l'Ayahuasca, ce cocktail hallucinogène puissant fabriqué par les Indiens du bassin amazonien. Icke nous raconte dans son livre ce qu'il a réussi à percevoir sous la forme d'un système dynamique ou plutôt ce qu'une sorte d'impérieuse voix ou conscience intérieure lui a dicté. Nous vous invitons donc à prendre connaissance de cet entretien mais nous vous conseillons auparavant de lire l'article explicatif en deux parties sur la nature holographique de l'univers pour mieux saisir la portée des réponses de David Icke. Nous vous conseillons également de lire en anglais son avant dernier ouvrage “Tales from the Time Loop” ainsi que son dernier opus –“Infinite Love is the only Truth”, “l'amour infini est la seule réponse” qui sortira le 22 avril aux éditions “Bridge of Love” et qui est encore sous presse à l'heure nous écrivons ces lignes. Le titre du livre résonne certes comme une sorte de mantra New Age mais les idées de Icke s'en démarquent assez singulièrement. Il estime même que ce mouvement en apparence désordonné et citoyen est en fait une manipulation. Sachez enfin qu'aux dernières nouvelles prises au Canada auprès de notre ami Nenki, un des distributeurs en langue française de Icke au Canada, le deuxième tome des “Enfants de la matrice” est également sous presse et sortira aussi d'ici à la fin du mois d'avril aux Editions Louise Courteau. Si vous n'êtes pas fana du personnage, vous pourriez néanmoins vous laisser tenter par la troisième partie du livre “Tales from the Time Loop” qui constitue une intéressante exploration de spéculations scientifiques.

Entretien Avec David Icke

Karma One : Indépendamment du fait que la matrice est sa propre source, qu'elle est créatrice d'elle-même, quelle est la source profonde de cette matrice? Qui ou qu'est ce qui l'a créé et dans quel but, mis à part le fait de nous piéger ? Quelqu'un a du avoir l'idée de la créer, quel est donc son créateur?

David Icke : Je pourrais dire qu'il s'agit en réalité de notre propre subconscient collectif qui a pris corps et vie de sa propre manière. Un ancien mythe hindou affirme que la conscience humaine a démarré dans un frémissement, une ondulation qui a décidé de quitter l'océan de la conscience, l'éternel “sans temps et sans espace”. Lorsque cette conscience s'est éveillée à elle-même dans cet état de déconnexion, le mythe affirme alors qu'elle a oublié qu'elle faisait partie de l'océan infini et s'est sentie isolée et séparée. Cela ressemble assez à ce que j'affirme à ma manière.

Dans cet état déconnecté -semblable à de petits enfants perdus- nous avons collectivement créé la matrice et nous en sommes venus à êtres contrôlés et trompés par notre propre création. J'explique tout cela en détail dans mon nouveau livre –“Infinite Love Is the Only Truth”, “l'amour infini est la seule vérité”-. Tout le reste est une illusion.

Karma One: Vous affirmez que la matrice est consciente d'elle-même, une entité autonome et consciente qui est la source de notre réalité consensuelle. Quelle est la vraie nature de cette entité ?

David Icke : C'est une conscience qui a également perdu son chemin. Vous pouvez y penser comme la conscience d'une sorte de Frankenstein qui a pris le pouvoir sur ses créateurs. Nous restons ses prisonniers tant que nous restons dans l'ignorance notre condition et tant que nous croyons que ce monde est réel. Il ne l'est pas. C'est la projection d'une illusion sous la forme d'un hologramme qui ressemble très fort à ce qui est dépeint dans le film “The Matrix”.

Karma One: Appartenons-nous réellement à la matrice ou bien à quelque chose d'autre. Quelles sont nos origines réelles ?

David Icke : Tout est conscience infinie. A ce niveau d'éveil, d'illumination, il n'y a pas de “nous” mais seulement un “Je” infini. Mais dans cette réalité, nous avons été pris dans l'illusion de la séparation. Nous pensons en termes de “parties” et non en termes de “Tout”. Cette dualité et cette polarité est l'ultime version de “diviser pour conquérir”. La matrice (à savoir, ce monde illusoire) est ce que j'appelle l'Internet Holographique. Notre cerveau couplé à notre ADN sont pareils à un terminal d'ordinateur relié au grand réseau mondial, au World Wide Web. Lorsque vous vous connectez à un ordinateur en Chine, en Amérique ou en France, vous êtes en réalité connecté au même réseau Internet, c'est à dire à une même réalité collective. Ce que vous en faîtes vous donne votre sens de l'individualité mais la réalité collective de base reste la même. Notre cerveau/ADN est comme un ordinateur en train de décoder des champs de fréquences –ou des champs de pensées- dans lequel nous nous percevons sous la forme d'une réalité collective. Le monde que nous croyons voir autour de nous n'existe seulement que dans notre cerveau/ADN, notre ordinateur biologique. La matrice fonctionne sur le même principe que la télévision qui émet des programmes sous la forme d'ondes que la télévision décodera en images. La seule différence est que notre cerveau/ADN décode des formes d'ondes en des images holographiques donnant l'apparence de 3 dimensions.

KarmaOne: La matrice aurait créé les Reptiliens et les Illuminati pour remplir le rôle de l'agent de Smith (NDR: voir le film “The Matrix” et l'article explicatif) à l'égard des êtres humains. Pourquoi la matrice a t'elle créé ces agents sous cette forme? Pourquoi sous la forme de reptiliens?

David Icke : Ils ont été créés pour faire partie d'une illusion et pour nous maintenir dans l'illusion –tout comme le fait d'ailleurs l'agent Smith lui-même dans le film Matrix. La génétique reptilienne –qui s'avère en fait être un programme informatique – semble être dominante à l'intérieur de la matrice pour des raisons que j'explique en détails dans mon nouveau livre.

Karma One : Si nous vous suivons, à cause du mélange génétique et de la manipulation génétique dont l'humanité fait l'objet, nous sommes aussi en quelque sorte des reptiliens?

David Icke: Oh oui !… La partie la plus ancienne du cerveau humain est connue par les scientifiques sous l'appellation de complexe R ou cerveau reptilien. C'est de là que nous avons hérité des traits de caractère de sang froid, de manque d'empathie, de comportements répétitifs et rituels et de tous ces traits que vous trouvez en abondance chez les Illuminati. Ce sont ces caractéristiques qui les poussent à provoquer autant de morts et de destructions sans une seule pensée pour leurs victimes.

Karma One : Les reptiliens savent qu'ils sont en fait des “agents” ou d'une certaine façon, une sorte de création artificielle dépourvue d'âme?

David Icke: La matrice est une illusion multi-dimensionnelle, le jeu le plus ultime de miroirs et d'écrans de fumée. Ce à quoi nous avons affaire sur terre avec les Illuminati comme manipulateur derrière la scène et même avec des leaders mondiaux qui ne perçoivent la vraie histoire est une expression du mode de fonctionnement de la matrice comme un tout. Très peu de gens savent ce qu'est vraiment le monstre et qui ils servent en réalité. Je suis convaincu que les reptiliens sont des programmes informatiques biologiques qui s'apparentent très fort à la “femme en robe rouge” que l'on voit dans le film “Matrix” (NDR: voir le premier film “Matrix” dans lequel cette “pin-up” en robe rouge est en fait une création virtuelle dans un programme). Ils ne sont pas conscients au sens où nous comprenons ce terme. Ils poursuivent leur propre programme. Donc, ils seraient sans âme ? Oui, dans le sens où la plupart des personnes perçoivent une âme.

Karma One : Vous semblez dire que la notion de divinité ou Jésus et d'autres “entités” du même type sont toujours une création de la matrice. Donc, ce sont en quelque sorte également des “agents” Smith?

David Icke : Ces entités n'ont pas à être des “agents Smith” perceptibles parce que ces concepts sont en fait des croyances. Une croyance n'a pas besoin “d'exister” (NDR: au sens physique du terme) pour contrôler les perceptions et le comportement d'un croyant. C'est la croyance en elle-même qui est la source du contrôle.

Karma One : Saviez-vous que Carlos Castaneda présente des conceptions de la divinité (Jésus, les prophètes, le Paradis, les religions) d'une manière quelque peu semblable à la vôtre.

David Icke : Non, je l'ignorais.

Karma One : Le concept de paradis est toujours dans la matrice. Donc, le paradis des chrétiens ou des Musulmans fait toujours partie de la matrice ?

David Icke : Oui ! J'ai un chapitre dans mon nouveau livre appelé “Le Programme de Dieu” qui soutient vivement cette conception.

Karma One : Le mouvement Nouvel Âge serait-il également une conception de la matrice? Croyez-vous comme le soutient Clive Prince (Stargate Conspiracy) qu'il y a un programme occulte afin de créer une religion mondiale mélangeant des croyances de l'Egypte ancienne, les religions des mystères ainsi qu'une obéissance à des entités extraterrestres?

David Icke: Oui, je pense qu'il y a de la validité dans ce point de vue. Je pense que nous devons être très prudents à l'égard de quiconque ou de quoi que ce soit qui a) représenterait une occasion d'abandonner son propre pouvoir b) conjuguerait la notion d'un monde uni avec la centralisation du pouvoir. Nous pouvons former un ensemble uni en une humanité sans pour autant avoir besoin d'une poignée de dictateurs contrôlant tout à partir d'un point central. Tous les dictateurs agissent par le biais de la centralisation de la prise de décision et par la destruction de la diversité.

En ce qui concerne le Nouvel Âge, la réponse est un autre “oui”. Une fois encore, j'ai un chapitre dans mon nouveau livre -Âge ancien, Nouvel Âge- qui traite de ce point. C'est la même histoire.

Karma One : Toutes les entités extraterrestres sont-elles piégées comme nous le sommes dans la même matrice? Est-ce que le challenge est le même pour nous que pour eux : sortir de la matrice?

David Icke : Pour les entités qui prennent apparemment la forme “physique”, je réponds par l'affirmative. Nous et elles sommes déjà en dehors de la matrice au niveau de notre conscience infinie. C'est notre niveau mental et émotionnel qui en est venu à être emprisonné dans l'illusion de la matrice. Ce n'est pas tellement que nous avons besoin de “sortir” de “quelque chose”, de nous libérer de “quelque part” mais plutôt que nous devons réaliser qu'il s'agit d'un jeu, d'une simulation informatique multidimensionnelle qui existe seulement dans notre esprit et dans nos émotions inférieures.

Karma One: Est-il possible de transmuter la matrice en une meilleure chose ? Où pensez-vous que la matrice va se défendre d'elle-même uniquement parce que son mode de fonctionnement est un mode de prédation ?

David Icke : Lorsque nous changeons nos perceptions collectives, la matrice changera parce qu'elle est la projection de notre subconscient. Nous sommes nos propres contrôleurs ! Nous changeons, elle change.

Karma One : Est-ce que nous pouvons trouver des messages ou des messagers qui nous ont avertis de l'existence de cette matrice ? Avez-vous découvert une entité (une sorte d'entité comparable au Christ ou quelque chose d'approchant) qui aurait tenté de nous avertir de la véritable nature de la matrice?

David Icke : La vérité sur ce qui se passe est émise tout le temps,… tout comme vous avez des chaînes de radio et de télévision dans “l'espace” que vous occupez à l'instant. Le truc est de vous brancher sur les bonnes fréquences pour capter cette connaissance. Nombre de personnes, cependant, n'opèrent pas sur ces fréquences plus hautes, de fait, à cause de la façon dont la société est structurée mais aussi parce que l'information est censurée. Lorsque nous nous ouvrons à de plus hauts niveaux de conscience, nous développons alors un “savoir” à propos de la matrice en accédant à l'information située dans un domaine qui transcende les illusions créées par cette matrice.

Karma One : La matrice semble être une création. Donc, est-ce que cette création débute quelque part ou est-ce plutôt une création sans cause et sans fin ?

David Icke : Les concepts de commencement et de fin sont en réalité des illusions de la matrice. Le temps n'existe pas, seule existe notre perception du temps. Il s'agit plus d'un cercle d'expériences autour duquel nous tournons et tournons symboliquement tout en pensant que nous poursuivons notre route tout droit. Le passé, le présent et l'avenir se passent au même “moment”. Ce sont des points différents dans le cercle, le manège cosmique que j'appelle la “boucle temporelle” (the Time Loop) et qui est une notion extraite de mon livre “Tales From the Time Loop” (Les Contes des boucles du Temps).

Karma One : Est-il possible que d'autres systèmes de matrice basés aussi sur la peur ou sur quelque chose d'autre existe également?

David Icke : Absolument. Je pense qu'il existe un très grand nombre de Matrices. Elles incarnent sans doute ce que la science appelle des “univers parallèles” même si ces univers peuvent aussi être différents niveaux de la même matrice.

Karma One : Pourquoi est-ce que “Dieu”, “l'Un”, “l'Infini” ou quel que soit le nom que l'on donne la cette source principale de vie ne répare-t-elle pas la matrice ? Ou plutôt, pourquoi ne met-elle pas fin à ce qui semble être un processus sans fin et inutile?

David Icke : Je pense que nous sommes dans un processus qui va mener à cette situation mais il y a encore une énorme quantité de connaissances et de compréhensions auxquelles je n'ai pas encore accédé et je me pose autant de questions que qui que ce soit.

Karma One : Vous avez dit que nous n'avons pas besoin, en tant que conscience “d'apprendre”, nous n'avons pas besoin de vivre plusieurs vies parce que l'Un, la Source à laquelle nous sommes liés n'en a pas besoin. Par conséquent, pourquoi sommes-nous malgré tout attirés, poussés dans la matrice ?

David Icke : Pourquoi le papillon de nuit est-il attiré par la lumière ? Pourquoi la souris est-elle hypnotisée par les yeux du serpent ? L'humanité est collectivement hypnotisée par l'illusion mais de plus en plus de personnes commencent à se réveiller.

Karma One : Quelle est la différence entre le concept de Bien et de Bonté dans la matrice et de Bien et de Bonté à l'extérieur de la matrice, à savoir dans l'Infini, dans l'Univers de l'Un?

David Icke : La matrice est basée sur la dualité et la polarité, les oppositions ou les oppositions apparentes. Par conséquent, nous percevons la bonté et la méchanceté, la lumière et les ténèbres, le positif et le négatif. Dans le royaume de “l'Un”, dans la conscience de lui-même, tout est Un. Par conséquent, il n'y a pas de bien et de mal. Tout “est”, simplement. Il n'y a pas de ténèbres et de lumière, seulement l'unité de tout. J'appelle cela l'état d'être (NDTR: the Isness) et il faut l'expérimenter pour le comprendre pleinement.

Karma One : Pourquoi l'être humain a-t-il besoin de passer par la matrice et y vivre une expérience de la vie en 3D en définitive aliénante ? Pour apprendre quelque chose ?

David Icke : Les êtres humains n'ont pas besoin de passer par là, ils en arrivent à être piégés dans la toile d'araignée des 5 sens et dans d'autres dimensions connexes pour finir par oublier qui et ce qu'ils sont vraiment. Imaginez-vous que vous êtes assis dans la cellule d'une prison en croyant qu'il s'agit de la totalité de votre univers. Pourquoi chercheriez-vous à partir lorsque vous pensez qu'il n'y a nul part où aller ?

Karma One: Si la matrice est une illusion et un piège et que nous appartenons plutôt à l'Infini, au monde de l'Un, il n'y a plus de considérations morales qui pourraient nous empêcher de mettre fin à notre vie afin de quitter ce monde à partir du moment où l'on considère en toute franchise que la vie est une perte de temps (même si je ne suis pas mon meilleur juge). Donc, dans ce système où l'on estime que la vie est un piège, qui ou qu'est ce qui peut empêcher une personne de se tuer?

David Icke: Nous ne pouvons pas nous tuer excepté dans le cadre d'une illusion parce que la mort n'existe pas et que seul existe un autre état d'être, un autre état d'existence. “La mort physique” est une partie de la programmation mais parce que nous y croyons, nous faisons l'expérience de la mort comme s'il s'agissait d'une chose réelle.

Concernant le fait de suprimer sa prpore vie, tout dépend de l'état émotionnel et mentale de la personne qui va quitter ce monde par le biais de ce que nous nommons la mort. Le film de Robin Williams “What Dreams May Come” a réussi à bien rendre cela lorsque sa femme se suicide parce qu'elle était totalement dévastée par la mort de son mari et de son enfant. Elle s'est rendue dans un royaume (un autre état illusoire) qui correspond à son état mental et émotionnel. C'était un endroit profondément sombre et sinistre que nous appellerions l'enfer mais c'était en fait simplement la projection de son propre esprit.

De la même manière, si nous quittons ce monde par n'importe quel moyen avec la connaissance de qui nous sommes et de quoi nous sommes vraiment faits, notre expérience reflêtera cette connaissance, cette compréhension et cet amour. Nous sommes de la conscience et nous créons notre propre réel où que nous soyons.

Karma One: La règle de base veut que le suicide est une chose mauvaise, une règle qui provient essentiellement de convictions religieuses. Dans le système que vous décrivez, la religion est avant tout une croyance et la croyance serait aussi une illusion. De ce fait, si la vie est insupportable pour quelqu'un, il n'y plus aucune autorité ni personne qui peut empêcher le suicide pour des raisons morales?

David Icke: Nous sommes une conscience éternelle et la mort est une illusion comme je l'ai déjà dit. Cependant, le suicide est par sa nature fondamentale le résultat du comportement d'une personne en état de dépression profonde, de crainte et d'angoisse. Se supprimer dans cet état vous projettera simplement dans un autre royaume qui sera le reflet de ce trauma émotionnel. Un enfer “vivant” dans ce monde deviendra un “enfer vivant” dans l'autre monde. C'est la raison pour laquelle le suicide n'est absolument pas une chose à recommander.

Karma One: Vous semblez affirmer que la matrice est devenue avec le temps une sorte d'entité indépendante, une sorte de Frankenstein, un monde dans lequel le créateur (nous) a été dépassé par sa créature (la matrice). Vous dîtes aussi que si nous changeons, la matrice va également changer. Spéculons: même si nous changeons notre subconscient, ne pensez-vous pas que la matrice va se défendre et empêcher ce fait?

David Icke: Je dirais que la matrice est une projection de nos propres esprits. En fait, chacun d'entre nous vivons dans notre propre matrice parce que nous avons chacun notre propre façon d'interpréter la réalité. La matrice a pu devenir autonome mais au bout du compte, elle repose sur nous, sa source, pour sa propore survie. Disons les choses simplement: si un nombre suffisant d'ordinateurs reprogramme l'Internet, la nature d'Internet doit changer ou même cesser de fonctionner. C'est la même chose avec la matrice.

Karma One - © Karmapolis - Avril 2005

source: karmapolis.be
Publié par veda