Quand j’étais jeune, cela fait quand même un bon bout de temps, je faisais toujours des rêves magiques qui venaient émerveiller mes nuits ou les agiter quelque peu. Aujourd’hui, mes rêves m’accompagnent encore et ne cessent de me guider tout au long de ma quête.

Étant donné que mon cœur conserve son imaginaire enfantin, il m’est facile de me glisser dans mes rêveries. Mais celles-ci sont un peu différentes de celles de la nuit, et n’ont pas le même but. À l’état d’éveil, je peux imaginer de belles choses pour mon avenir et, pendant la nuit, mes rêves m’indiquent comment m’y rendre.

Voilà où je veux en venir… Je sais que nos rêves sont une grande source d’inspiration et je dirais même qu’ils sont indispensables à un être en cheminement. Ils m’ont guidé sur ma route de façon inimaginable. À certains moments de ma vie où je me sentais un peu perdu, cherchant ma route, les informations m’arrivaient comme cela en pleine nuit et m’indiquaient quelle voie je devais prendre, et ça, le matin même.

Bien sûr, il n’est pas donné à tout le monde d’avoir une grande facilité à se rappeler de ses rêves le matin venu, mais avec de la pratique et un désir de souvenance, cela fonctionne. Pour y parvenir avec plus de facilitée, il serait opportun, le soir, avant de vous endormir, de faire une demande à vos Guides et aux Maîtres de vous aider à vous en souvenir. Chaque rêve appartient au rêveur et leurs symboles également. À chacun d’en faire ses références dans le but d’en accroître la guidance.

Les rêves nous indiquent aussi des aspects précis de guérison, face aux expériences que nous sommes en train de traverser. Cela demande un peu de transparence, car ces derniers sont un peu moins plaisants à décortiquer ! Comme je le disais plus tôt, c’est un outil d’ajustement et de guidance très précis si nous faisons le choix d’utiliser cette force d’autoguérison qui nous miroite l’autre côté du voile, cette réalité quelque peu difficile à percer qui nous apporte de moult explications sur notre vécu !

Il y a aussi les rêves qui n’en sont pas… Il y a d’autres où on a l’impression que c’est la réalité, et où l’on ressent les odeurs, les couleurs ; c’est comme si on était là. Cela m’amène à vous en raconter un dont j’ai gardé le plus merveilleux des souvenirs.

Je rêvais « éveillé » d’aller dans les étoiles, sans toutefois y arriver, il va s’en dire ! Mais voilà qu’une nuit, je fis un rêve quelque peu étrange. Je me retrouvais dans un lit, à l’hôpital, quelque peu malade, où je recevais, en présence de ma mère, un diagnostic de spécialistes dont la vibration était celle des Anges Xédah.

Ceux-ci me dirent en me regardant, que je ferais le passage dans dix jours, et se tournant vers ma mère, Ils lui dirent : « Ne vous inquiétez pas, la Source ne le rappelle pas maintenant »… J’avais l’impression que tout cela était vrai. Je ressentais leur présence à mes côtés, tremblant de peur de mourir, ne sachant trop ce qui m’arriverait. Un instant si réel, qu’il vous colle à la peau comme une bruine matinale humectant légèrement les pétales d’une rose au lever du soleil.

Lorsque je me suis réveillé, j’avais de la difficulté à reprendre mon souffle ; je me demandais si j’avais bien rêvé. Qu’est-ce qui m’arrivait encore ? Vous pouvez vous demander comment j’ai passé les dix jours qui suivirent… Pour calmer mes angoisses et mes peurs, car j’étais en présence de mes « thèmes d’apprentissages », j’ai dû faire appel à mes Amis d’en-haut.

Une amie m’avait donné, à son retour de l’Inde, de la cendre provenant du centre de Sathya Sai Baba. Je prie cette cendre dans mes mains et dis : « Maître, je ne vous connais pas, mais la peur me paralyse ! J’ai besoin d’aide ! ». J’ai mis un peu de cette cendre sur ma langue, espérant que mes peurs s’apaisent. Eh oui ! j’ai osé…, car j’avais tellement peur ! Un peu plus tard, croyez le ou non, mon angoisse s’est dissoute et j’ai oublié les dix jours à venir…! Je peux vous affirmer que cet événement m’a profondément touché.

Une fois ces dix jours écoulés, une voix me dit de me rendre à la montagne qui était tout près du lieu où j’habitais. C’est que je fis. À mon arrivée là-haut, cette même voix me dit de méditer. C’était facile pour moi, car j’aime méditer ! Jusque-là, tout se passait bien pour moi. Je m’assis et chantai un mentra rendant hommages à mes Guides et aux Maîtres, et ce, sans conscientiser que les dix jours annoncés dans mon rêve étaient écoulés.

Vous vous souvenez de mon désir de voir les étoiles et le passage à venir… Vous y êtes. En vous le racontant, les larmes coulent à nouveau sur mes joues, libérant une odeur mystique de joie et de bonheur. Pendant le rêve, on passe dans la réalité d’une autre dimension. Comment expliquer un voyage vers les étoiles, en compagnie des Anges et de ses Guides, pour y vivre quelques instants de bénédictions et de grâces, sans se dire qu’on a sûrement rêvé. Oui, je fis le passage, mais bien différemment de ce que mes peurs présageaient.

Ayant élevé, en méditation, mon taux vibratoire, mes cellules sans crier gare se sont mises à vibrer d’une telle intensité que j’ai quitté mon corps physique pour entreprendre le fameux passage. Je suis passé à un autre plan, à la vitesse de la lumière, trajet digne d’une étoile filante ! Quelle envolée ! Il n’y a pas de mots pour traduire la magie de l’instant dont jouissait l’enfant en moi lors de ce voyage interstellaire.

Je traversai la porte du temps pour entrer dans un espace où il n’a plus d’emprise. Ces Êtres angéliques me déposèrent sur un grand disque transparent d’où émanait un courant d’amour d’une telle intensité que nul dictionnaire, sur notre plan, n’a assez de mots pour décrire cette majestueuse et incommensurable vibration d’amour. J’ai peine à arrêter ce flot de larmes de joie et de bonheur qui montent encore en vous racontant ce voyage qui m’avait été annoncé dix jours auparavant. J’ai souvent prié pour revivre ce moment, mais il semble que j’avais déjà reçu amplement… Nul blanc de mémoire ne peut effacer cette extraordinaire expérience d’amour vécue à la porte même des étoiles.

À mon retour sur terre, j’ai pleuré, pendant des heures, cette séparation avec ma Source. L ‘amie présente à mes côtés m’enveloppa alors dans une couverture comme si je venais de naître une seconde fois. De nouveau, j’entendis la voix me dire: « Darta, prends un bain de sel de mer et couche-toi. »… J’ai dormi presque vingt-quatre heures… Ensuite, j’ai pu raconter à cette bonne fée ce qui s’était passé mais avec des mots bien terrestres… Merci, tendre amie d’avoir été là pour m’accueillir.

Quelque temps après cette expérience, les Anges Xédah me confirmaient que j’étais allé recevoir l’amour dont j’avais besoin pour mon action mission dans ma vie actuelle. Merci encore à vous, précieux Êtres de Lumière, pour votre support jusque-là méconnu, mais qui, depuis, brille tel un phare me guidant à bon port.

Vous voyez comme les rêves parlent ! Et se réalisent ! Mais je dois dire que j’ai longuement hésité avant de vous raconter ce moment unique, et ce, avec la pauvreté du langage humain. Si cela peut aider certains d’entre vous à comprendre et à accueillir la véracité de leurs expériences qui, parfois, semblent hors du commun, alors, cela me confirmera dans mon rôle de messager auprès des rêveurs que vous êtes. Si vous êtes prêts à recevoir un bassin d’amour qui vous transforme au plus profond de votre être, alors, faites-en la demande. Votre Source répondra, soyez-en sûr, et ce, d’une manière unique à chacun. Ces rencontres béniront vos cœurs et vos vies d’une telle façon que vous pourrez, à votre tour, accompagner ceux qui doutent de la vraisemblance de leur voyage onirique.

Comme l’expérience vécue appartient à son créateur, alors à ceux et celles qui savent que l’invisible n’est visible qu’avec le cœur, et bien, je vous dis : « Ayez confiance à votre bonne étoile et faites de beaux rêves ! ». Voilà, je vous ai raconté une autre page d’histoire de mon livre de vie. Puisse celle-ci vous soutenir dans l’expérimentation de vos rêves à l’état d’éveil ou non…

À toujours,

Darta, le rêveur xxx

source: maitreyalove.com
Publié par joss