Vous ne savez pas que le cadeau du Temps est de ne plus être. Pourtant, vous vous rendez bien compte que le temps n’est plus celui que vous connaissiez ou que vous croyiez connaître. Temps dans tous les sens du terme. Alors, est-il encore temps d’arrêter le temps (qui va trop vite), est-il encore temps de jouer avec le temps tel que vous le faîtes ? Jouer, mais que veut donc dire jouer ?

Tous vos mots ne veulent plus rien dire et vous-même ne savez plus que dire ou comment le dire, quels mots employer pour vous faire vraiment comprendre. Voyez ! (et vous voyez)… Sentez (et vous sentez)… Entendez (et vous entendez)… combien vous ne parvenez même plus à vous faire comprendre de vos frères et sœurs humains, voyez comme vous-même ne les comprenez plus.

Et pourtant, vous qui nous lisez, n’êtes-vous pas TOUS en voie d’éveil... Alors nous vous en conjurons, ne cherchez plus ce qui vous différencie, ce qui semble parfois vous opposer, ne cherchez plus la "petite bête" car elle va tellement vous trouver que vous ne pourrez plus vous en débarasser. Qu’importe que dans votre réalité 3D vous soyez ceci ou cela, qu’importe votre expérience, qu’importe même qui vous croyez être ou ne pas être !

N’avez-vous pas encore compris que plus rien ni personne (dans le sens persona personae de masque ou de personnage) n’a d’importance si ce n’est CE QUI ou QUI vous unit.

Tout ou presque, beaucoup en tout cas vous a été dit… de ce que votre mental soit capable d’intégrer. Alors, que voulez-vous : que nous continuions à nourrir ce que vous croyez être, que nous continuions à vous abreuver du rêve de nos mondes ?

Tout cela n’est que chimère si vous persistez à vouloir, si vous persistez à croire, si vous persistez à vouloir croire. Tous ces beaux rêves que vous faites, tous ces mirages que vous voulez créer, à quoi cela vous sert-il ? Certes, l’on vous a dit (et galvanisé avec) : "espérer, c’est vivre" ou bien alors "il vaut mieux vivre son rêve que de rêver sa vie". De bien belles phrases, en vérité. Mais quelle vérité ? La vôtre ou celle des autres ? La vôtre ou bien celle d’un mental malade de ne pas avoir su jouer son rôle, celle d’un ego perverti par sa propre incompréhension du système ? Mental ou ego, qu’importe en vérité cette différence (et pourtant, il y en a bien une) si vous ne savez pas aimer !

En effet, qu’importe la différence si la différence vous oppose, si elle vous fait vous comparer, vous fait croire que vous êtes plus ceci ou moins cela, si la différence vous dit que vous êtes plus ou moins Dieu. N’avez-vous pas encore compris qu'elle est richesse et force ?

Pourquoi persister encore à faire de la différence une faiblesse en l’autre ou en vous, alors que vous êtes tous complémentaires, alors que vous êtes chacun la pièce essentielle du puzzle divin.

Et nous sommes quelque peu attristés lorsque nous vous voyons si désemparés à ne plus savoir que faire, quoi faire, qui ou quoi être ! Ne comprenez-vous pas que la vie, telle que vous la rêvez, ne sera pas plus belle si vous ne l’acceptez déjà telle qu’elle est ici-bas et maintenant. Que la vie dont vous rêvez, dans votre course incessante d’un futur meilleur, n’est qu'une réponse chimérique et vaine à l’angoisse de votre ego. N'avez-vous donc que si peu compris que cette vie ne sera jamais plus belle que celle que vous vivez aujourd’hui, si vous pensez encore que : "demain, il fera beau".

Comment ne comprenez-vous pas que la plus grande preuve d’Amour de la Vie pour vous est de vous avoir donné et de vous donner encore et encore tout ce que vous lui avez demandé. Croyez-vous vraiment que tous vos défis, toutes vos épreuves, tous ces cailloux sur le chemin de votre manifestation soient une punition ? Ah, bien sûr, vous allez nous parler de vos souffrances. Mais qui ou quoi en vous souffre réellement, qui ou quoi s’oppose et résiste aux choix que vous avez pourtant faits et décidez de faire de toute éternité ?

Comment ne comprenez-vous pas que votre vérité d’aujourd’hui n’est pas celle de demain et que pourtant, dans un même temps (mais quel temps ?) elle soit éternelle ! Ne comprenez-vous pas que nous ne pouvons tout vous dire ? Le peu (si l’on pouvait comparer avec notre propre vision plus expansée que la vôtre, mais là encore est une illusion de croire que vous êtes moins éveillés que nous), donc ce très peu que nous vous disons, déjà vous le transformez, déjà vous le faussez, déjà vous le déviez. Quel vous ? Posez-vous la question et trouvez seul votre réponse.

Nous ne pouvons et nous ne voulons tout le temps (encore ce temps, n’est-ce pas ?) vous apporter NOS réponses. Même si parfois nous témoignons de quelques bribes de notre savoir, nous sommes là pour vous guider uniquement vers VOS réponses. Et cela, combien parmi vous l’acceptez, combien parmi vous reconnaissez être des EDL au même titre que nous.

Vous décidez alors de dépendre de nous et ainsi vous dépendez de nous… TOUS SANS EXCEPTION, y compris Luce et Loriel, y compris vos plus grands sages. Vous dépendez de notre guidance (et pourtant, elle vous est d’une aide indéniable), vous dépendez de notre présence (et pourtant, elle est la confirmation de votre propre présence), vous dépendez de notre foi en vous (et pourtant, elle vous aide à re-connaître votre propre foi). Encore des paradoxes ! Mais comment voulez-vous qu’il en soit autrement quand tout est vrai et faux à la fois, vrai ou faux en fonction du regard que vous posez sur votre vision mais également suivant votre demande de l’instant.

Vous croyez être plus libres que certains de vos frères et sœurs en incarnation, vous croyez avoir davantage compris. Evidemment, l’on peut dire que vous avez déjà bien cheminé si l’on peut comparer en termes de "niveaux scolaires" avec l'évolution de beaucoup de vos frères qui eux vous apparaissent comme étant encore englués dans la 3D. Et vous ?

Pensez-vous, parce que vous auriez compris (tout de même !) certaines choses (en réalité que vous vous seriez davantage remémorées), que pour autant vous auriez tout compris. Avec votre petit mental ? Non, bien sûr ! Car vous pensez déjà savoir ce qu’est le mental, même ce qu’est l’ego, ce qu’est le sur-moi, ce qu’est aussi la Vie. Ah bon ! C’est cela que vous pensez avoir découvert ? Ou alors, à moins que vous ne soyez déjà dans le cœur, en tout cas davantage que ceux que vous considérez comme moins éveillés... Ah ! Qui a décrété que vous étiez plus ou moins dans le cœur que votre propre frère ? Qui a décidé que vous valiez plus la peine d’être "sauvé" que votre propre sœur ? Certainement pas nous et encore moins votre Père Eternel qui est également notre Père.

Certes, ces mots que vous lisez sont uniquement les mêmes petits mots que vous employez à qui mieux-mieux. Certes, ce que nous vous disons avec votre propre compréhension "mentale" nous limite et nous sclérose nous-mêmes tandis que nous tentons de communiquer avec vous. Alors, et cela combien nous vous l’avons déjà dit (mais parfois, on en viendrait presque à se demander ce que vous êtes capables de vraiment comprendre avec votre supra intelligence !), sachez être au-delà des mots, sachez DEVENIR au-delà du vrai et au-delà du faux.

Soyez en permanence celui qui devient celui que vous avez décidé de devenir à chaque nouvel instant d’éternité.

Mais arrêtez d’être ce que les autres attendent que vous soyez, cessez de vouloir être tel que vous pensez que nous-mêmes souhaiterions que vous soyez. Ne décidez pas d’être pour convenir ou être en adéquation avec ce que vous croyez être Dieu. Vous tous employez ce terme (ou similaires) pour définir ce que vous ne savez même pas. Nous vous rappelons qu’à partir du moment où l’on définit, alors on enferme, on paralyse, on rend stérile…

Certes, nos mots (même impuissants et pourtant si puissants, n’est-ce pas ?) peuvent vous apparaître blessants, injustes, limitatifs, péremptoires… Et ils le sont ! Pourtant, nous vous disons cela avec un amour (et ce terme, même avec un grand A, ne signifie pas grand chose à notre niveau de conscience) que vous ne pouvez même seulement concevoir avec votre pensée imaginative la plus délirante.

Alors, admettez puis acceptez que votre regard se pose encore très souvent dans la réalité 3D. Mais ne vous dénigrez pas, ne vous flagellez pas, ne vous jugez pas. Pacification et acceptation sont des maîtres-mots. Pourquoi vouloir à tout prix ne plus être dans cette expérience de dimension 3 ou autre numéro que vous voudrez bien lui attribuer ? Ne vous rendez-vous pas compte que VOULOIR en sortir (par quelques moyens ou thérapies "miraculeux" que cela soit) vous y agglutine encore davantage ? Tout cela relève uniquement de votre mental et de votre ego (pour faire simpliste, évidemment !).

Bien sûr parmi vous, certains se retrouvent, se re-connaissent, se re-unissent à nouveau et cela est magnifique. Pourtant, l’exclusion de tel ou telle est encore séparation dans la dualité, y compris l’exclusion par vous de ceux-là justement qui vous excluent. Voilà pourquoi vous ne "sortez" pas complètement (et seulement qu'occasionnellement) de cette réalité que vous refusez tant et que pourtant vous avez créée. Voilà pourquoi vous refusez encore votre complétude… Bien sûr, certains de vos corps ont déjà commencé l’ascension, comme vous dites ! car parmi vous, qui sait ce que ce concept recouvre réellement ? Et même si certains de vos corps ont déjà ascensionné d’une certaine manière, croyez-vous que tout soit déjà accompli dans votre réalité. Quid de votre corps physique, de votre mental, de vos émotions, de votre jugement sur l’autre et de votre jugement sur vous-même.

Pensez-vous, oui vous qui êtes thérapeute, enseignant ou channel reconnu sur la place publique (internet ou autre), oui vous qui dites être dans la Lumière, même vous qui canalisez depuis de si nombreuses années et avez aidé tant de gens, pensez-vous êtes arrivé pour autant au summum. Au sommet de quoi êtes-vous finalement parvenu ? Au firmament de quel piédestal de vérité vous êtes-vous vous-même intronisé ?

Comment pouvez-vous penser, alors que vous le savez si nettement pour ce qui concerne les autres, que le mouvement incessant et ininterrompu de l'impermanence de la Vie serait seulement valable pour ceux que vous éclairez (certes !) et que pour vous, il ne serait plus nécessaire de vous remettre en question.

Parce que les EDL vous honorent de leur enseignement, de leur conseil, de leur guidance, de leur confiance pour transmettre leurs messages, leurs initiations ou leurs soins, pensez-vous être supérieurs à tous vos autres frères et sœurs ? Non ? ! Alors, peut-être pensez-vous avoir mieux compris, croyez-vous être plus éveillé, être davantage sur le chemin de votre retour. Mais retour vers quoi ? Vers qui ?

La question appelle une réponse. La réponse appelle une question. La question est réponse. La réponse est question.

L’ordre et la clarté ne sont pas que des mots. Clarté et ordre. Pensez-vous avoir fait toute la lumière en vos "véhicules" terrestres ? Pensez-vous encore avoir tout discipliné en vous dans votre expérimentation conscientisée actuelle.

Car bien évidemment, à d’autres niveaux de matérialité, dans d’autres dimensions, dans d’autres mondes, dans d’autres réalités, dans d’autres sphères de manifestation, vous êtes DEJA ce que vous décidez de devenir. Est-il encore besoin de le préciser. Est-il encore nécessaire de vous dire que, pour les besoins mais surtout les choix que vous avez faits d’expérimenter AUSSI cette vie actuelle, la différenciation, l’individualisation que vous "savez" être une illusion, n’est qu’illusion. L’illusion de l’illusion.

Pensez-vous... ? Oui, justement !… Vous pensez. Sachez et entendez bien ceci : que vos réponses soit "oui" ou soit "non" à ces quelques questions que nous venons de vous poser, elles seront uniquement les réponses de QUI (ou de CE QUI) en vous a posé la question puis y répondu réellement.

La danse de la vie, la danse des mots, la danse des concepts, la danse des questions, la danse des réponses. Laissez danser votre mental, invitez également votre ego à entrer dans la danse de la Vie. Conviez-vous pour la danse éternelle et vous "verrez" combien tout cela, en réalité, n’a que si peu d’importance.

Vous savez déjà à l’intérieur de vous ce qui est l'important. Vous l’êtes déjà dans toutes vos réalités, dans toute votre Réalité.

Nous vous chérissons, nous vous aimons, nous vous reconnaissons comme nos frères et sœurs, en cet instant d’éternité où il n’y a ni grand ni petit, ni éveillé ni endormi, ni avancé ni retardataire… il n’y a que VOUS, il n’y a que NOUS car il n'est et n'existe que notre Divinité en perpétuel devenir.

La Lumière de nos mondes est la Lumière de vos mondes.

Que la Lumière soit et la Lumière fut.

Eternellement à votre disposition au sein de vous-même, l’Ordre des Chevaliers Bleus de Melchizedek.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition :

- qu'il ne soit pas coupé, - qu'il n'y ait aucune modification de contenu, - et que vous fassiez référence à notre site www.la-vie-providence.com

source: la-vie-providence.com
Publié par joss