Même dans l’extrême vigilance, vous ne pouvez rien pour les éviter si vous n’avez d’abord éliminer de vous tous les aspects qui vous y raccordent. Ces aspects étant attirés par tout ce qui, encore présent en vous, leur sert d’aimant, d’invite. Sans passage de ces seuils à dépasser pour pouvoir les éviter vous ne pouvez rien, la vigilance ne servant qu’à vous maintenir en état d’éveil, en spectateur que vous pouvez devenir, mais cette forme de vigilance, à ce stade, n’évitera pas la déviance probable qui vous fera glisser malgré vous sur des niveaux que vous pouvez même croire spirituels. Le remède est la modestie, l’humilité et la connaissance parfaite de vos propres travers, et cela peut prendre une à plusieurs vie (s)! dépendant de votre capacité à ne pas penser et ne plus fonctionner en termes de détenteurs de vérité, mais en tant que disciples en recherche constante. Ce que tous les initiés de haut degré ont la sagesse de faire, sachant qu’à chaque palier, l’annonce du suivant dépend de l’humilité qui préside, au sein du travail, à tous les stades rencontrés dans l’incarnation.

Il y a donc là une forte prise de conscience à faire. Elle est la base des pas à avancer sur le sentier, avant de devenir le sentier et de franchir les obstacles en les transformant en tremplins pour ensuite en transmuter les ombres en lumière. Ne vous "croyez" pas... Connaissez de vous les moindres pièges et des autres vos propres difficultés et faiblesses, ce n’est qu’ainsi que vous en oublierez votre nombril qui y est rattaché ou qui vous y rattache, c’est selon, afin d’avancer sans penser ni au stade initiatique, ni aux buts et à leurs fruits quant à ce que vous entreprenez. Ensuite, ensuite...et bien après, seulement, quand votre seule raison d’être et de vivre, d’oeuvrer et de servir, sera la Volonté Divine, et elle seule, la vigilance vous deviendra, sur terre, utile et effective. Pas avant. Avant, faites confiance, mais travaillez sur l’humilité. Elle est la soeur jumelle de la Sagesse.

Tout proche, je suis votre Frère Aîné dévoué

Sérapis Bey 26/3/99

par J.Omer