L'esprit limité peut se faire une idée de la totalité de l'existence universelle par les mathématiques ; c’est son meilleur outil. L'ENERGIE existe en cycles précis qu’on peut lire comme des équations mathématiques. Tous les morceaux du puzzle doivent s’agencer parfaitement pour assurer la continuité de l’existence universelle. Puisque l’expression de la vie n'est pas statique, le puzzle entier est constamment en remaniement. Les variations sont continuellement recalculées pour les inclure dans la totalité qui est tellement plus vaste que ce que les esprits finis peuvent imaginer. Alors, lorsque des événements catastrophiques causent du chaos, cela nécessite un nouveau calcul dans ses moindres détails intriqués. Les changements se propagent par ondulations vers l’extérieur et ils influencent la totalité universelle. Plus la catastrophe est considérable, plus le chaos déclenché pendant la période de restauration de l’intégrité est important. Sachant cela, une grande concentration est dirigée vers les régions concernées pour prévenir de tels événements si possible, ou tout au moins pour en amoindrir les facteurs causals. Cela n'est pas toujours possible car le facteur du “ libre arbitre ” de ceux qui causeraient de tels épisodes ne peut pas être dénié. Mais, si tous les individus vivant dans la région où se produit le désaccord ne sont pas alignés avec le foyer disruptif, alors il peut y avoir une action d’intervention pour contrebalancer l'action disruptive projetée, si ceux qui ne sont pas consentants demandent spécifiquement de l'aide pour rejeter les plans projetés. Mais attention : l'accord avec les plans disruptifs n'a pas besoin d'être un accord informé. Un consentement passif dû à l’ignorance est encore un accord. En d'autres termes, les plans n’ont pas à être connus ou compris du grand public pour que l’assentiment de ce dernier, même ignorant, soit considéré tout de même comme un accord.

C'est pourquoi de nombreux individus et organisations ont fait tant d'efforts pour alerter et informer les gens de cette planète qu'il existe bel et bien un plan subversif actuellement en cours d’achèvement. Ce plan, si on lui permet de s’achever, déniera l’évolution naturelle de la vie sur cette planète et permettra la survie et la mise en esclavage des candidats idéaux seulement. Ceux qui en deviennent conscients et qui choisissent de ne pas s’aligner avec ces plans doivent s’accorder et se concentrer sur un plan de leur cru pour créer un scénario différent pour la population ; ils doivent également demander ce qu’on appelle l’intervention divine. Cependant, une telle requête ne peut être adressée à un Dieu inconnaissable qui peut choisir capricieusement de répondre ou non à la demande, selon Son humeur du jour. Un tel Dieu n'existe pas. La potentialité pure existe et son expression possède de multiples niveaux de conscience sur toute l’échelle d’existence, jusqu’à la 3e dimension, et même plus bas que ce niveau. Tous ces multiples plans de conscience combinés peuvent en effet être considérés comme étant “ Dieu ”. Certains plans dans ce composite de “ conscience divine ” sont en effet très raffinés. Par conséquent, ils peuvent entendre et entendent les prières ; ils y répondent lorsque les requêtes leur sont adressées correctement, soit accidentellement, soit en comprenant et en appliquant les Lois de base qui encadrent l’existence de toute conscience manifestée.

La première étape, celle de demander, revêt une grande importance. Par contre, présenter la même requête à répétition ne permet jamais au processus d’évoluer au-delà de l’étape de la requête. Alors, demandez d’abord, puis prenez pour acquis que la réponse est en chemin et continuez alors à exprimer votre appréciation que tout cela se produise selon un parfait timing et en toute sagesse. “ La sagesse et le timing ” sont grandement influencés par le demandeur et la manière dont il est capable de franchir les deux autres étapes, suite à sa demande initiale. On applique souvent le terme prière à cette démarche. Rien ne peut se passer avant la première demande ; c’est là que tout commence. Alors, les deux prochaines étapes -¬ prendre pour acquis que cela se réalise (focalisation soutenue de l’intention) et exprimer son appréciation (tolérance/allocation) -¬ contrôlent la manifestation. C'est aussi simple que cela ! Quelques détails supplémentaires sont utiles. Demandez à l’intérieur d’une structure qui permet à “ l’intelligence divine ” ou pensée qui pense de fournir les détails. Le doute détruit les résultats ; la confiance les assure. Il semble qu’on ne peut répéter trop souvent ces simples règles, car il est difficile de vaincre les habitudes qui se sont développées, suite à de fausses informations. Il serait sage de relire fréquemment ce message pour vous rappeler ces étapes essentielles.

“ L’intelligence divine ” comprend les frères, les sœurs et les êtres androgynes galactiques bienveillants qui ont évolué au-delà de votre niveau. Il est vrai que des êtres vivent en harmonie à l’intérieur des “ ENERGIES de Dieu ” et qu’ils encouragent l’évolution à tous les niveaux de l’expression de la potentialité. C'est le composite de toute la sagesse accumulée qui se connaît elle-même et qui continue son expérience expansive. Toute conscience est une partie de ce magnifique réservoir d'intelligence. Il est également vrai que certains choisissent de faire une expérience d’une façon qui ne soit pas en harmonie avec l’intention expansive, conformément à leur libre arbitre. Il est important de comprendre que la conscience de soi peut s’autodétruire délibérément en poursuivant son expérience négative jusqu’au point de destruction, parce que le foyer négatif amoindrit (déconnecte littéralement) le lien avec l'âme parentale. Cependant, il est très difficile d’arriver à se détruire en affaiblissant la connexion à l'âme. La conscience peut explorer les expériences négatives pour la connaissance qu’elle peut en dégager et retourner ensuite à l’expérience harmonieuse.

Beaucoup d’êtres qu’on considère très sages et érudits ont poursuivi les deux avenues. La conscience n’est pas détruite du fait que le corps l’ait été en faisant des expériences considérées négatives. En d'autres termes, à moins de choisir autrement, il n'y a aucune vraie mort, seulement le besoin de digérer l’apprentissage disponible dans l'expérience de la victime, puis d’acquérir un nouveau corps pour embrasser l’opportunité suivante, l’éprouver en sagesse et évoluer dans le champ de la potentialité. Les corps ne sont pas toujours disponibles ; leur nombre est quelquefois limité. Nous suggérons donc d’utiliser celui que vous possédez actuellement à votre plus grand avantage. Honorez-le et prenez-en soin. L’intention qui soutient l’incarnation est qu'un “ être ” radieux exprime l'AMOUR et le soin pour toute forme de “ vie ” en pensées, en paroles et en actions, à travers son corps. Alignez l’ensemble de l'intention individuelle avec cette structure et vous aurez des résultats positifs.

source: lousonna.ch
Publié par ami