A un certain moment, il semble que j'aie été moi-même à l'origine de quelques mouvements d'humeur, notamment quand je soufflais ici et là un vent chargé des énergies du détachement, de la désacralisation et de la remise en question de ce qui semble être devenu des lieux communs dans le New Age.

Toujours caresser dans le sens du poil et toujours chanter le doux et l'agréable, alors même que de temps en temps votre coeur... notre coeur à tous... a besoin d'un dynamisme et d'une vibration plus "électrique" et plus "véloce"... cela peut participer d'une sorte d'atmosphère d'endormissement et de stérilisation, où l'on va rêver tout en ivresse d'ascension, de perfection du tout et de renouveau...

C'est parfois une tâche ingrate de secouer ceux qui s'enlisent dans un rêve agréable et qui croient ainsi se tenir de plein pied dans une spiritualité lucide et mature, et c'est souvent "un lot d'invectives et de soupçons de faire le jeu de l'Ombre" que l'on doit accepter de recevoir quand le coeur nous appelle et nous invite à lancer un bon coup de pied dans la fourmillière somnolente où ceux qui se prétendent "guerriers de la lumière" marmonnent des berceuses soporifiques alors que le monde se vrille de douleur sous le poids de la noirceur et de l'inconscience collectives...

Ce site évolue sans savoir précisément où il va, parce qu'il est la résultat d'une synergie rassemblant des énergies contradictoires et des volontés divergentes. La bannière de la Lumière n'existe pas, car les guerriers de la lumière fuient devant la première souris qui imite le cris du lion et qui hérisse ses moustaches. La famille de Lumière n'existe pas, car les travailleurs de la lumière s'avèrent être le plus souvent de simples déclamateurs minimalistes de l'amour : s'interdisant toute pratique spirituelle qui demanderait un peu d'investir de son temps et de ses forces, sous le prétexte d'une philosophie du "déjà parfait", "déjà éveillé", "déjà libre"... Les travailleurs de l'amour n'existent pas, car ce sont les premiers à faire un pas de côté lorsque la vie demande à leur amour d'avoir des pieds et des bras, et pas seulement une bouche pour dire des mots doux...

Que de confusion entre l'essence et le fait. Et pourtant la famille de Lumière existe, elle est seulement une possibilité que nous devons concrétiser, et pas un rêve que nous devons fantasmer... Le coeur fort, le coeur énergie, le coeur vibrant, le coeur électrique, le coeur nucléaire, Oui.

Le coeur rêveur, c'est cela qui paralyse le déploiement de la Lumière à travers le monde, et c'est parce que les coeurs humains sont encore trop souvent animés par les énergies du songe et de la rêverie, au lieu des énergies de l'action et de la pratique... qu'il y a si peu d'êtres éveillés parmi nous...

Que choix-realite poursuive son évolution et devienne un peu plus un site qui inspire non seulement la joie et la détente mais aussi l'action et la pratique dans l'énergie dynamisante de la Lumière. Je vais continuer à poster de temps en temps des textes et des vidéos, mais décidément le jeu des commentaires et des forums, est un jeu que je n'ai plus le désir de jouer, un jeu que je ne joue plus avec vous.

Sachez que le plus important, c'est la qualité de votre pratique et la portée de vos actions. Apprenez donc à faire rayonner votre coeur, et vous deviendrez une source d'énergie, au lieu d'un "consommateur" ou "demandeur" d'énergie. Devenir des soleils, avec des bras et des jambes, ici sur Terre !

Pour le reste, un grand éclat de rire suffira, beaucoup de détachement, la capacité d'aimer même ce que l'on n'apprécie pas, car l'amour spirituel est avant tout lumière et volonté de lumière se déployant dans le coeur, et non réaction et désir de réaction... et n'oubliez pas qu'il y a un soleil qui attend pour s'activer pleinement dans votre coeur, que votre joie et que votre amour soient vécus comme une véritable énergie unifiée.

par Juan-Matus