Vous vous trouvez sur l'ancien site de Choix-Realite

Il contient les articles archivés du site entre Novembre 2005 jusqu'à Mai 2010.
Cette section n'est plus mise à jour. Bonne consultation.

Retrouvez et rejoignez-nous sur le nouveau site : Choix-Realite

A très bientôt.

mercredi 13 janvier 2010

Pensées de solidarité pour les habitants de haïti

"Le chaos en Haïti"

Haïti s'attend à un terrible bilan après le séisme

Des immeubles effondrés, des habitants paniqués, blessés dans les rues et peut-être des morts par centaines: Port-au-Prince, dont le centre a été "détruit", selon un témoin, est plongé dans le chaos après le puissant séisme de magnitude 7 qui a ravagé Haïti mardi.

Le bilan s'annonce terrible. Un puissant séisme, de magnitude 7,3 sur l'échelle de Richter, a secoué mardi Haïti, peu avant 23 heures, heure de Paris. L'ambassadeur de ce pays aux Etats-Unis, Raymond Joseph, a parlé immédiatement d'"une catastrophe majeure".L'ancien président haïtien, Jean-Bertrand Aristide, a lui décrit "une tragédie qui défie l'entendement". Ban Ki-Moon, le secrétaire général de l'ONU, a lui parlé d'une "tragédie".

John lash - les révélations actuelles concernant le nom

En fait, le dévoilement d’une conspiration se métamorphose aisément en un jeu de conspirateurs. Ce faisant, il perd beaucoup de sa puissance de vérité et de libération... D’autre part, je connais des gens brillants, et pleins de compassion, qui refusent tout simplement de s’intéresser à la psychose globale sous le prétexte que l’attention ne fait que nourrir la pathologie. Je ne peux pas totalement accepter cette attitude de non-implication bien que je la comprenne et que, à certains égards, j’y adhère. Il me semble ainsi essentiel de se poser la question suivante: est-il possible de rejeter la psychose globale sans renier son humanité? Nous sommes tous partie prenante de cette psychose globale parce que elle constitue un syndrome générique propre à la nature humaine sous l'emprise de l’empoisonnement par des croyances démentes. Telle est du moins mon analyse. Pour l’instant.

Les risques liés aux scanners corporels

Fi du principe de précaution appliqué avec tant de rigueur pour traiter le risque grippal, c’est dit c’est fait : la France aura bientôt son premier body scan. Quelle promptitude dans la réaction ! Pas étonnant : l’affaire body-scan_eternal-health.jpgétait dans les tuyaux de longue date. Dès 2008, la CNIL1 et l’APAVE2 avaient donné leur accord (un peu vite peut-être) à des essais qui devaient avoir lieu à Nice. ”Airport premier”, comme il a été baptisé là-bas. Mais devant les réactions des personnels et des élus locaux, la mise en fonction a été retardée.

Le grand pardon