Vous vous trouvez sur l'ancien site de Choix-Realite

Il contient les articles archivés du site entre Novembre 2005 jusqu'à Mai 2010.
Cette section n'est plus mise à jour. Bonne consultation.

Retrouvez et rejoignez-nous sur le nouveau site : Choix-Realite

A très bientôt.

samedi 10 mai 2008

La peur de se tromper - collectif ashtar

Par le Collectif Ashtar Reçu le 22 avril 2008

Salutations à vous, chers enfants de la terre,

Ici le Collectif Ashtar, tel que nous aimons nous présenter. Beaucoup d’humains associent Ashtar à un Être spécifique, alors que nous dirions que les Consciences Lumineuses qui s’adressent à vous en ce moment se présentent véritablement en tant que collectif, et non en tant qu’Âme individualisée. Ce n’est point que nous n’ayons pas de conscience individualisée au contraire, mais nous choisissons de nous regrouper afin de mieux faire sentir nos présences amoureuses à vos côtés. Nous pouvons ainsi moduler nos énergies avec davantage d’intensité, selon les circonstances et les invitations que nous recevons.

Om mani padme hum

Om Mani Padme Hung chants :

Explication du mantra Om Mani Padmé Hûm par sa Sainteté le Dalaï-Lama :

Parler du tibet avant les j-o 2008 en chine, par mathieu ricard

Matthieu Ricard, moine bouddhiste, parle du Tibet avant les Jeux Olympiques en Chine :

L'ENTRETIEN DE FRANCE 24 ( Jeudi 24 avril 2008 ): Il y a une trentaine d'année, Matthieu Ricard, fils du philosophe et journaliste Jean François Revel, décidait de se convertir au bouddhisme et de devenir moine. Habitant aujourd'hui du Népal, il est l'interprète français du dalaï lama.

Matthieu Ricard : "Après les JO, ce sera fichu, on ne parlera plus du Tibet"

Message d'avaaz

Chers amis,

A la suite de son passage dévastateur, un cyclone a fauché la vie de quelque 22 000 Birmans. Plus de 40 000 personnes sont toujours portées disparues et un million sont sans-abri. Mais cette infortune n’est pas simplement causée par une catastrophe naturelle ; elle est aussi le fruit d’une très mauvaise gestion de la part des autorités birmanes.

Marcher sur l'eau

Quand on évoque un miracle, on pense souvent à celui de Jésus quand il a marché sur l’eau. En effet, ce miracle est spectaculaire et marquant dans ce sens qu’il y a un risque. Il ne s’agit pas de rester dans son fauteuil et de faire apparaître du feu sur un tas de bois. Si le feu peut mettre des minutes à prendre, par contre pour l’eau, il faut que le miracle se produise à la seconde, ou alors on coule. Ce n’est pas un apprenti sorcier qui peut réaliser cela, il faut une sacrée confiance, une foi à toute épreuve pour s’y risquer. Quelle évolution il faut avoir atteinte pour pouvoir modifier la « réalité » à son gré instantanément ! Et quelle plus belle preuve que le monde matériel est illusion…