Vous vous trouvez sur l'ancien site de Choix-Realite

Il contient les articles archivés du site entre Novembre 2005 jusqu'à Mai 2010.
Cette section n'est plus mise à jour. Bonne consultation.

Retrouvez et rejoignez-nous sur le nouveau site : Choix-Realite

A très bientôt.

mercredi 12 septembre 2007

La russie a testé la bombe à implosion la plus puissante du monde

La bombe à implosion la plus puissante du monde, comparable en termes d'efficacité à une charge nucléaire, a été testée en Russie, a annoncé la chaîne de télévision russe Pervy-Kanal mardi soir.

Libération: un autre joe nous a quitté !

Culture

Mauvais temps pour Joe Zawinul

Par SERGE LOUPIEN

QUOTIDIEN : mercredi 12 septembre 2007

De tous ces musiciens que l’on baptisa un jour «les enfants de Miles», Josef Zawinul était sans doute le plus «obtus». En ce sens où, jamais, à l’inverse de ses principaux concurrents en maniement de claviers électro-davisiens (Herbie Hancock, Chick Corea, Keith Jarrett…), il n’appliqua aveuglément les consignes du trompettiste, souvent assimilables d’ailleurs à des diktats. Il est vrai que Miles Davis avait contracté une dette énorme envers son pianiste autrichien, puisque c’est en enregistrant In a Silent Way, pure composition «zawinulienne», que l’ancien sideman de Charlie Parker devait découvrir la fusion, en 1969.

Après quoi, Zawinul refusa obstinément de rompre avec la pratique du synthétiseur illico imposée par son capricieux leader. Même s’il devait plus tard s’attacher à faire évoluer son jazz-rock un peu planant vers une espèce de world progressiste, dont les prémices étaient déjà présentes, en 1976, sur l’album Black Market de son groupe expérimental Weather Report.