Vous vous trouvez sur l'ancien site de Choix-Realite

Il contient les articles archivés du site entre Novembre 2005 jusqu'à Mai 2010.
Cette section n'est plus mise à jour. Bonne consultation.

Retrouvez et rejoignez-nous sur le nouveau site : Choix-Realite

A très bientôt.

dimanche 28 mai 2006

Principe des Médichlorelles

Les médichlorelles :

Les médichlorelles sont des entités énergétiques subtiles, vivant en symbiose avec nous. Nous leur apportons certains éléments nécessaires à leur existence, et, en échange, elles nous apportent, si nous en prenons la décision, une expansion de conscience. Elles résident dans les noyaux de nos atomes (bosons-U), donc dans nos cellules. Elles ont la «capacité de nous communiquer», de nous «relier», si nous parvenons à être à leur écoute. Les médichlorelles conservent la mémoire du vécu de tous les humains avec lesquels elles ont cohabité. Dés que nous prenons la décision de nous ouvrir à nous-même, plus nous expansons notre être, plus elles nous envahissent.

Maintien de notre cohérence :

Afin de donner une continuité, une cohérence à notre vie, il y a groupe de médichlorelles «maître», cohérent, chargé de structurer la totalité des médichlorelles. En cas de présence de plusieurs groupes différents de médichlorelles dans une même cellule, il peut y avoir dégénérescence, destruction de la cellule, par manque de cohérence. La réplication de ces cellules devient, dans le temps, anarchique. Les problèmes de dissociation, de dédoublement de personnalité, sont dus à la présence anarchique de 2 groupes «maîtres». Chaque groupe tentant de maintenir sa cohérence propre.

L'acceptation

Soyez bénis enfants du Tout puissant.

Laissez la joie s’épanouir en vous. Cultivez là.

Vous désirez autre chose de votre vie. Vous désirez le bonheur et les bénédictions multiples. Tout cela est déjà dans l’invisible et attend que vous le laissiez se manifester dans la matière. Pour que le meilleure se fasse, pour une vie harmonieuse et équilibrée, spirituelle, il vous faut l’accepter. Pour l’accepter il ne suffit pas de le désirer. Laissez aller les soucis. Ne gaspillez plus votre temps à ruminer vos problèmes, vos insatisfactions et manques. Méditez sur le bonheur, méditez sur la joie. Laissez la joie monter en vous et exprimez là extériorisez la afin qu’elle attire vers vous les bénédictions de la vie. Prenez l’habitude de méditer sur la joie. Si vous vous sentez triste allez devant votre miroir et souriez vous, allez même jusqu’à rire. Le matin bénissez la nouvelle journée et remerciez le Tout-Puissant d’être en vie.