Souvenez-vous, mes chers élèves, du temps où vous ne connaissiez rien à tout cela, où vous étiez totalement aveuglés par la vie matérielle, sentimentale, sociale, familiale, etc.

Rappelez-vous comme tout cela vous semblait facile et difficile en même temps.

Facile de ne pas connaître les raisons de la vie avec ses expériences, aucune remise en question, aucun désir de chercher à comprendre "C’est ainsi, c’est la vie. Tout le monde y passe et point."