Les écoutes sans mandat judiciaire effectées par la NSA sont bien plus étendues que ne l'a reconnu la Maison blanche, rapporte le New York Times.