Les vérités sont fonction des perceptions. Elles découlent d’opinions, d’attitudes, de croyances devenues des absolus pour la pensée. L’opinion de quelqu’un à propos d’une chose peut varier de celle qu’aura quelqu’un d’autre – souvent grandement – car l’un et l’autre forment leur opinion sur la base d’une expérience unique de cette chose, d’une compréhension émotive unique de leur âme, acquise non seulement en cette vie-ci mais au cours des vies antérieures. Si bien qu’une chose peut être vraie pour telle entité et fausse pour telle autre. L’une et l’autre ne peuvent arriver à se comprendre parce qu’elles n’ont pas été l’une l’autre ni eu les mêmes expériences émotives.

Laquelle de ces deux vérités est la bonne? Elles sont bonnes toutes deux. L’une et l’autre entité ont entièrement raison, car elles ont toutes deux perçu la vérité par rapport à leur expérience et leur intelligence des choses. Celui qui considère que seule sa vérité est bonne fait preuve d’une intelligence limitée.

Chaque entité accepte et crée les vérités dont elle a besoin pour son accomplissement, dont elle désire faire l’expérience en vue de sa progression dans la sagesse. Et pour les besoins de cette expérience chacune cherchera les vérités capables de la conforter dans ce qu’elle veut croire. Aussi les assemblages de vérité sur ce plan sont-il au même nombre que les Dieux y habitant (ndlr : nous, êtres humains), puisque chaque entité a la volonté, le droit et le besoin de créer différemment sa vérité.

Par conséquent, ce que vous pouvez lire d’un instructeur ou entendre par sa bouche est vérité perçue par lui – c’est ainsi qu’il la voit, l’a apprise, l’a crée, en a fait l’expérience. Par conséquent, si vous étudiez avec dix instructeurs différents votre confusion ne peut être que très grande, chacun enseignant sa vérité et celles-ci est différente de celle des autres. L’une ou l’autre perception de la vérité peut être en accord avec votre besoin du moment. Mais si vous cherchez à distinguer lequel des instructeurs dit la vérité, si vous considérez toutes les vérités, vous vous apercevrez qu’elles sont toutes bonnes. Il vous faut simplement décider jusqu’à quel degré vous désirez devenir une vérité. Quelle que soit celle retenue, elle deviendra réalité dans votre vie…/…

Qu’est-ce que la réalité suprême ? la vérité suprême ? certainement pas les faits. Ce sont les sentiments éprouvés lorsque vous acceptez un fait comme réalité, comme vérité dans votre esprit. C’est le sentiment qui est la réalité suprême. C’est en lui que réside la vérité. La réalité…est conforme à vos choix . Ne choisissez désormais plus que ce qui vous conviendra, ce que vous souhaiterez croire…/…

La vérité sera ce que vous décréterez qu’elle est. Car les choses sont selon vos croyances, et vous devenez selon vos croyances. Comprenez-le, et vous enseignerez nombre de gens, rien que par votre façon de vivre…

extraits tirés de RAMTHA – Le livre blanc – ch.12 « Rien que la vérité ».

source: axial-media.over-blog.org
Publié par Christalain