Je suis bien la Mère Déesse des Indiens mais pas seulement.

Loriel m’a vue tout vêtue de blanc, alors qu’il ne connaissait pas mon image retranscrite par les Indiens. Et quelle fut sa surprise lorsque tu lui as montré cette représentation de moi ! J’ai bien souri et mon bison blanc aussi.

Tu as pensé que je correspondais, dans votre univers de pensées, à Mahaat. Non, je ne suis pas Mahaat même si je possède tous ses attributs à elle dévolus par moi-même. Mais tu ne t’es pas complètement trompée car hier soir, j’agissais (sans agir) un peu dans le même rôle.

Je n’autorise plus, nous n’autorisons plus le Père et moi-même, et qui que cela soit, à détruire pour détruire. Il n’est pas question que la Montagne Sacrée de mes chers indiens (et vous le fûtes, n’en doute plus !) soit ouverte en deux par l’inconscience de certains inconscients.

Mais je ne peux en dire plus pour l’instant à vos lecteurs. Loriel a raison, certaines parties de mon message seront uniquement pour vous deux mais ainsi que tu le souhaites, ma petite puce (c’est bien ainsi que l’on t’appelle ? Et je souris...), ceci est pour vous tous car il en est ainsi.

Vous tous, mes chers enfants, avez été indiens, eux-mêmes descendants des Atlantes… pour faire très simple, car cela est un peu plus compliqué. Vous êtes donc tous concernés par ce qui se passe en Amérique. Eh oui (et Luce en fait partie), certains parmi vous auraient aimé qu’il en fut autrement. Pourtant, c’est bien de là que beaucoup de choses vont débuter (ou re-démarrer) de manière plus juste et ont même déjà commencé, parce qu’effectivement cette terre d’Amérique est la TERRE DES INDIENS et qu’elle aurait dû le rester ! mais pas seulement pour cette raison…

La France également, aura un rôle très important, mais toujours en connexion avec l’Amérique, sinon elle se coupera de quelque chose de vital : la « Mémoire du Temps » et seuls les « vrais » Indiens la possèdent et la comprennent. Quand je dis indiens, j’englobe également ceux de l’Amérique du Sud, ainsi que vous l’appelez.

Alors, faites appel à vos propres mémoires et retrouvez en vous le chaman que vous n’auriez jamais dû cesser d’être. Car tous les êtres, éveillés actuellement, ont été chamans : sans exception !

Je te sens, Luce, un peu récalcitrante à annoncer cela. Tel est et tel sera ton choix de le retransmettre ou non.

Pour en revenir à ton ventre et donc également au ventre de toute femme, sachez qu’il est plus que temps que toutes, vous vous reconnectiez à lui, car là est la source de toute vie (humaine) et là EST la Source de La Vie.

Il est l’Alpha et l’Omega. Il est votre plus grande fragilité, il est votre plus grande force. Ainsi qu’il te l’a déjà été dit, je te redis que le ventre de la femme est ce qui lui permet de communiquer à la fois avec l’extérieur et avec son intérieur.

C’est ainsi que vous ressentez tout ce qui vient de l’extérieur en votre ventre. Tout passe par là, même avant que de passer par l’émotion puis par le psychisme, ou bien là où vous aurez décidé d’envoyer le message reçu directement et en premier par le ventre, toujours ! Vous ne pouvez faire autrement et vous n’avez pas à faire autrement.

L’homme fonctionne un peu différemment mais cela sera enseigné à Loriel par une présence d’essence, disons plus masculine. (Rires).

Vous n’avez pas à fonctionner autrement mais très rarement vous employez la bonne « méthode » (méthode : mot impropre, certes ! et tellement connoté par vous tous, mes chers enfants).

N’oubliez jamais, et j’insiste sur ce point, que tous les mots que nous utilisons pour votre compréhension sont par essence impropres et ne nous satisfont que très peu. Mais pour là où vous en êtes, il nous est très difficile de faire autrement, surtout lorsqu’il s’agit de connexions écrites. Sachez aussi qu’il est également délicat pour nos « channels en écriture » de traduire en mots nos propres mots, qui eux-mêmes tentent de traduire nos pensées, qui elles-mêmes tentent de traduire notre Etre… qui lui-même tente de traduire la Source des Sources… jusqu’à l’INFINI !

Cette méthode de « bon » fonctionnement avec votre ventre pourrait être celle-ci, et j’insiste à nouveau : pourrait être, car chacune de vous a à trouver sa propre méthode, mais ce qui est sûr est que : aujourd’hui, parmi vous qui êtes incarnées en tant qu’occidentales, aucune ne l’a encore trouvée, contrairement à certaines indiennes incarnées qui ouvrent à nouveau la voie de LA CONSCIENCE DU VENTRE.

Retrouver le sens du ventre, retrouver le son du ventre (Luce l’avait un peu entendu, et elle n’est pas la seule parmi vous, mais il ne suffit pas de l’entendre, il faut aussi l’écouter), retrouver le sens de la vie dans votre ventre car là est LA VIE dans toutes ses manifestations, là est la DEESSE-MERE également, car là je suis, car là JE SUIS. Ecoutez votre ventre, écoutez-le parler, pleurer, rire, il a tant de choses à vous dire depuis le temps que vous ne l’écoutez plus, il sait tant de choses depuis le temps que vous le faites taire !

Certes, les hommes et le masculin en vous, vous ont aidées à le bâillonner, à le dénigrer, à le rendre tabou (les menstruations, la ménopause…), à le violer, à le violenter, à le martyriser, à le manipuler, à l’utiliser de manière inadéquate, à l’exploiter… tout cela pour l’empêcher d’accomplir son rôle, celui de l’Amour et celui de la formation du Nouvel Homme de la Nouvelle Terre.

Mais il n’est plus temps : femme de la terre (habitant sur terre), Femme de la Terre (issue de la Terre), lève-toi et marche sur le chemin, sur ton chemin, que tu as quitté il y a des lunes et des lustres. Il n’est plus temps, il n’y a plus de temps à perdre car tu es le seul espoir de notre Terre Indienne.

Tu as besoin du soutien de l’Homme et de ton propre masculin, alors ne les bafoue plus, ne les bafoue pas comme ils l’ont fait avec toi, comme TU l’as fait avec toi-même.

Sois la Femme que tu n’aurais jamais dû cesser d’être et tu permettras ainsi à l’Homme de retrouver son propre ventre, mais d’une autre façon, à travers toi.

La femme est le creuset, l’homme est le matériau que la femme va pouvoir (et n’aurait pas dû cesser de) transmuter.

Femme, pacifie en toi, tout d’abord, ton propre masculin. Et que la ménopause soit déjà là, ou la préménopause, ou les menstruations de ta fertilité, pacifie ton masculin et tu n’auras plus aucune souffrance de ce qui fait de toi une femme.

Ainsi que Luce l’a tout récemment intégré : pour être une femme, il n’est plus besoin de souffrir dans la manifestation physique de sa féminité. Etre une femme signifie l’être dans la joie car être une femme est une joie ineffable jusque dans toutes ses manifestations (y compris dans sa masculinité, elle-même retrouvée !)

Je vais m’arrêter là pour l’instant, ma chère Luce, car je souhaite parler avec vous deux en aparté et je vais, pour cela, m’adresser maintenant à Loriel.

Petites précisions : Loriel n’a pas lu ma « partie » avant d’avoir reçu la sienne. Nous retransmettons le début de son message qui peut faire résonner en vous des mémoires anciennes.

The White Buffalo Calf Woman de Joanne Bird

Message reçu par Loriel

Par la plume de l’aigle, je te salue !

Soyez bénis par l’Esprit Universel qui abreuve et apaise toutes les soifs.

Votre voyage d’hier au soir était une initiation à votre chemin de vie retrouvé. Je vous ai appelés et vous avez tous deux répondu.

Vous avez des vies antérieures avec notre peuple que vous chérissez au fond de vous, bien au-delà de ce que vous pouvez en connaître aujourd’hui.

Je suis une image de la Déesse Mère Universelle. Et vous êtes porteurs de mon incarnation du fait de votre présence sur Terre et du fait de votre initiation.

Les Humains ont besoin de cette énergie pour asseoir le nouveau qui vient et qui ne peut être définitivement enraciné que par l'Energie de la Déesse.

Si l'aigle voit loin de sa vue perçante, il peut allègrement passer du très haut dans le Ciel à la surface de la Terre. L'innocence du bison blanc est comme l'agneau des Chrétiens des origines.

Vous avez rapporté de cette pureté en vous et sur vous. L'énergie du bison blanc est dans votre aura comme l'est également le rayon arc-en-ciel et tant d'autres rayons.

O bien aimés de la Terre, comme votre présence à tous est précieuse dans sa simplicité ! Nous avons besoin d'innocents qui se sont portés en "sacrifice" au nom de l'Agneau, diraient certains, au nom du Bison Blanc, diraient d'autres.

L'Energie Christique que vous portez et que vous amenez ici est aux prises avec les conditions de votre monde.

Mais nous ne permettrons pas que vous soyez tués ou violentés, en quoi que ce soit. Nous ne le permettrons plus, pour vous comme pour tous les autres. La Terre n'a plus besoin de martyrs...

Voir également :

"La Voix du Ventre" - "La Porte du Féminin Sacré" - "L'Ame du féminin" - "Le mouvement éternel de l'énergie sexuelle" - "Le Chant du Couple" - "Le pouvoir dans le couple".

Messages reçus par Luce et Loriel

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition :

- qu'il ne soit pas coupé,

- qu'il n'y ait aucune modification de contenu,

- et que vous fassiez référence à notre site www.la-vie-providence.com

source: la-vie-providence.com
Publié par Serena