LISEZ JUSQU'AU BOUT

FAITES CIRCULER AFIN QUE CESSE LE MENSONGE ET LA CENSURE !!!

Ceci n'est pas un hoax. Méfiez-vous de tout ce que les médias pourraient dire au travers de ce scandale. Préparez-vous au pire, (ou au meilleur). Ces informations proviennent de sources directes. Des pétitions peuvent se mettre en place. Soyez avertis.

SCANDALE AUTOUR DES PARRAINAGES

Lundi 19 mars 2007 à 17h30, le Conseil constitutionnel a publié la liste des candidats à l'élection présidentielle ayant obtenu plus de 500 parrainages. Aucun candidat écologiste indépendant n'a pu obtenir les 500 parrainages (ni France Gamerre, ni Antoine Waechter, ni Jean Marc Governatori).

2 candidats ont été très surpris de ne pas avoir obtenu les 500 parrainages :

- Rachid Nekkaz (700 promesses de parrainages)

- Jean Marc Governatori, membre de l'UCE (plus de 800 promesses de parrainage)

Le Conseil constitutionnel a décidé de ne publier ni le nombre, ni le nom des élus qui ont accordé leurs parrainages aux candidats qui ont obtenu moins de 500 parrainages (ce qui n'était pas le cas lors des trois élections présidentielles précédentes)

Rachid Nekkaz a déposé un recours devant le Conseil constitutionnel le 21 mars, affirmant que des pressions auraient été exercées sur des élus.

Sa réclamation a été rejetée mais elle a permis de révéler le nombre de parrainages qui avait été validé par le Conseil constitutionnel : 13 seulement (sur 700)

Fait troublant, on peut noter que Jean Louis Debré a été nommé à la tête du Conseil constitutionnel le 23 février, soit le lendemain du début de l'enregistrement des parrainages par le Conseil.

Cependant un des membres du Conseil constitutionnel a révélé au conseiller de Jean Marc Governatori que le Conseil constitutionnel aurait enregistré seulement 11 parrainages à son nom (sur plus de 800 promesses !).

Trois hypothèses sont donc apparues :

• soit la plupart des élus n'ont pas tenu leurs promesses

• soit la plupart des parrainages ont été invalidés par le Conseil constitutionnel, ce qui est fort peu probable car il y a habituellement à peine 1% de parrainages invalidés

• soit la plupart des parrainages ne sont jamais parvenus au Conseil constitutionnel, car le courrier destiné au Conseil constitutionnel aurait mystérieusement disparu.

L'AFFAIRE SE CORSE :

Mercredi 21 mars 2007 au matin, le conseiller de Jean Marc Governatori a évoqué ces hypothèses avec le candidat par téléphone, et lui a suggéré de déposer un recours, sachant qu'il était possible de connaître le nombre d'élus qui avaient envoyé un parrainage au Conseil constitutionnel en le leur demandant directement.

Quelques heures plus tard le secrétariat de Jean Marc Governatori recevait un appel anonyme leur affirmant : « nous sommes au courant de la conversation téléphonique de ce matin et nous vous conseillons vivement de ne pas entamer de procédure de recours, si vous tenez à rester en vie . Oubliez l'élection présidentielle. C'est un domaine réservé. »

Suite à cela, Jean Marc Governatori a décidé de ne pas entamer de procédure de recours pour pouvoir préparer sereinement les élections législatives avec son mouvement « La France en action ».

Les menaces envoyées à Jean Marc Governatori semblent donc prouver qu'il avait en fait obtenu les 500 parrainages , mais que sa candidature dérangeait énormément certains. Cela expliquerait également pourquoi il a eu si peu accès aux médias ces derniers mois, et surtout pourquoi certains enregistrements télévisés ont été coupés au montage. A l'évidence le programme que porte Jean Marc Governatori dérange beaucoup les gouvernants en place et ils ont tout fait pour qu'il ne puisse pas le faire connaître auprès du grand public. (Nouvelle éducation pour la jeunesse, liberté thérapeutique, démocratie accomplie, .......)

A l'évidence, dans cette élection, seul un candidat qui avait le contrôle des renseignements généraux (et donc des « écoutes ») et des services secrets (et donc la possibilité d'intercepter du courrier destiné au Conseil constitutionnel) a fait en sorte d'éliminer tous les candidats qui le dérangeaient (et notamment Nicolas Dupont Aignan, Rachid Nekkaz et Jean Marc Governatori). Il a également aidé certains candidats dont la présence au 1 er tour l'arrangeait à obtenir les 500 parrainages.

Mais au delà de la colère que peut susciter une telle injustice et un tel mépris de la démocratie, nous avons le pouvoir de rétablir la justice et la démocratie, par notre vote le 22 avril 2007 mais aussi en éclairant les citoyens sur la personnalité de ce candidat, par la diffusion de ce message au plus grand nombre.

Des décisions que nous allons prendre dans les jours et les semaines à venir dépend le destin de la France et l'avenir de nos enfants et de notre planète. Ils peuvent être le pire comme le meilleur.

Pour la France en Action, Paris, le 25 mars 2007

Seconde partie en apparté :

BILAN POUR CES TRES PROCHAINES ELECTIONS :

(La France en Action ne peut être tenu responsable de la circulation de ces informations)

- Un trucage honteux et un viol facile de notre "démocratie" (ci-dessus)

- Un candidat très dangereux - Son vrai programme : syti.net

- Un vote électronique pour près d'1 million d'électeurs avec des machines de votes facilement piratables (vidéo et pétition):

recul-democratique.org

A VENIR :

- Une puce électronique sous cutanée pour tous (ministère de l'identité nationale):

membres.lycos.fr

SITES D'INFORMATIONS LIBRES :

syti.net

onnouscachetout.com

par kircuys