Notre monde est constitué de couches, telles les couches d'un oignon. Nous sommes conditionnés à ne percevoir qu'une de ses couches. L'étendue de notre champ de perception dépend de la quantité d'énergie vitale qui circule dans notre corps. L'énergie vitale circule dans le corps via les "nadis", véritables autoroutes énergétiques, qui passent toutes par les "chakras", véritables turbines à prana, qui peuvent être activées par les couleurs, les sons, les mouvements et surtout, par l'attention.

Pendant l'Inquisition, l'Eglise Catholique faisait brûler tous ceux qui prônaient sa reconnaissance, car cela mettait leur pouvoir en jeu. Aujourd'hui, l'ordre des médecins verrait d'un très mauvais oeil un fort développement de la médecine associée à l'énergie et pourtant l'énergie est à la base des médecines asiatiques depuis des millénaires.

Comme nous avons "oublié" comment nous connecter à l'énergie, nous nous la "volons" les uns les autres. Dans la vie de tous les jours, on prend de l'energie aux autres, par exemple en voulant toujours avoir avoir raison ou en voulant s'attirer l'attention des autres. C'est fatigant de devoir écouter quelqu'un qui déverse ses flots de paroles en se souciant à peine de savoir si vous l'écoutez.

Dans une famille, des attitudes comme l'indifférence ou le fait d'interroger sans cesse les autres sont des moyens de s'attirer l'attention, donc l'énergie. Cela commence tout petit. Par exemple, dans une famille "classique", le père pompera l'énergie à sa femme, car son chef l'aura vidé de son essence vitale toute la journée. La mère dominera à son tour sa fille qui, elle-même, volera l'énergie de son petit frère. Ce dernier se procurera de l'énergie sur le chat en le dominant. Le chat, lui, se connectera à la source universelle d'énergie. Bien sûr les rôles ne sont pas statiques. Les dominants et les dominés changent de rôle en fonction des circonstances.

Se "voler" l'énergie les uns les autres est un acte inconscient (non compris comme tel) qui explique en partie les conflits entre les hommes dans le monde, car seule l'énergie vitale peut nous amener à ressentir la plénitude et nous avons tous cette connaissance quelque part au fond de nous-même.

Cette énergie inépuisable se capte pourtant pacifiquement par de nombreux moyens.

Le coeur (champ d"impression) et l'esprit (champ d'expression) sont sollicités par leur voie de libération respective pour capter l'énergie vitale et l'âme (champ d'intuition) la ressent, s'apaise et peut même recevoir des informations sous forme d'intuition à son contact.

C'est pour cela que je suis parti de l'explication des clés pour préparer un terrain favorable à l'approche énergétique puis par la description des CHAMPs qui permettent de regrouper la puissance des clés en deux faisceaux (expression/impression) induisant et développant l'intuition pour arriver maintenant à l'expérience énergétique.

Vivre le moment présent, lâcher prise, préférer l'ordre au chaos, intégrer l'intelligence de l'amour et de la non-violence, vivre sans secrets, comprendre la force de l'union (solidarité), prendre la vie comme un jeu et tout faire en s'amusant, éviter les bavardages inutiles, écouter, montrer l'exemple, se fondre dans la nature le plus souvent possible, surfer sur la vague (profiter de l'énergie du moment et des opportunités que nous offre la vie), emmener ceux qu'on aime au large (au large de leur habitudes pour leur faire découvrir de nouveaux horizons), pratiquer la respiration consciente, sourire, faire l'amour pour le plaisir, respecter l'espace vital de chacun, chanter et écouter chanter, manger "nature", éteindre nos appareils à "bruit" (trop d'informations nous coupent du monde qui nous entoure), tout cela nous aide à nous ressourcer en énergie et équilibrer nos "champs" personnels.

(Email de contact : jf.pigeard@yahoo.fr)

par Jeff