Tous les mystiques ont possédé ces qualités, à un degré plus ou moins grand, mais ce qui distingue le mystique moderne de celui d'autrefois, c'est qu'il est capable d'indiquer aux autres les techniques du Sentier. Il allie le développement du coeur à celui de l'esprit, l'intelligence au sentiment et possède en outre une perception intuitive qui lui manquait jusqu'ici. Ce n'est pas seulement la lumière de son âme, mais la claire lumière de la Hiérarchie spirituelle qui illumine actuellement le sentier du mystique moderne, et il en sera de plus en plus ainsi…....

.....Il est faux de croire, comme certains ont tendance à le faire, que le travail essentiel du Christ doive nécessairement s'accomplir par l'intermédiaire des églises ou des religions. Certes, Il s'en servira quand les conditions le permettront, là où Il découvrira en elles un noyau vivant de spiritualité réelle et quand leur invocation sera assez puissante pour l'atteindre. Il utilisera tous les moyens possibles pour élargir la conscience des hommes et l'orienter justement. Il est cependant plus exact de dire qu'Il travaillera avant tout comme Instructeur du Monde et que les églises ne seront qu'un des moyens dont Il se servira pour donner Son enseignement.

Tout ce qui peut éclairer l'esprit des hommes et contribuer à établir de justes relations entre eux, tous les moyens permettant d'acquérir une connaissance réelle, toute méthode pour transformer la connaissance en sagesse et en compréhension, tout ce qui élargit la conscience de l'humanité et les états sub-humains de perception et de sensibilité, tout ce qui dissipe les mirages et les illusions, brise la cristallisation et transforme les conditions statiques, sera compris dans les activités de la Hiérarchie dont Il est le Chef. Il sera limité par la qualité et par l'ampleur de l'invocation de l'humanité qui sont à leur tour conditionnées par son degré d’évolution….

…Le Christ enseigna également que le Royaume de Dieu était sur terre, nous recommandant de le chercher avant toute chose, et de considérer tout le reste comme secondaire. Ce Royaume a toujours été avec nous….

..Ce Royaume existe, mais ce n'est ni un lieu de pur ascétisme, ni un lieu ou l'on joue sur des harpes d'or et il n'est pas peuplé de fanatiques inintelligents. C'est un vaste champ de service ou chacun a la pleine liberté de manifester sa divinité au service de l'humanité….

..Que ce triomphe de la conscience christique doive toujours être interprété en termes de religion, d'adhésion à l'Eglise ou de croyance orthodoxe, est une de ces inconcevables victoires des forces négatives. Etre citoyen du Royaume de Dieu ne signifie pas qu'il faille nécessairement être membre d'une église. Le Christ divin dans le coeur de l'homme peut se révéler de diverses façons, dans les nombreux domaines de l'existence humaine : dans la politique, dans les arts, dans la vie économique et sociale, dans la science et dans la religion…

..Le Christ, l'Amour divin incarné, est appelé à travailler à nouveau dans le monde où Son message précédent a été pendant deux mille ans renié, oublié, faussement interprété, et où la haine et la division caractérisent partout les hommes. Ceci Le plongera dans une atmosphère entièrement étrangère et dans une situation où toutes Ses ressources divines seront requises et mises à l'épreuve, jusqu'à leur extrême limite. L'idée, généralement admise, qu'Il reviendra comme un guerrier triomphant, tout-puissant et irrésistible, n'a aucun fondement justifiable. Qu'il conduira finalement Son peuple, l'humanité, à Jérusalem, est un fait fondé sur des bases solides, mais ce ne sera pas dans la cité juive de ce nom mais dans un "lieu de paix" suivant la signification du mot "Jérusalem". Un examen approfondi de la situation mondiale et l'emploi intelligent de l'imagination révèlent au penseur sincère combien est redoutable la tache qu'Il a entreprise. Cependant, une fois de plus, Il a "décidé d'aller à Jérusalem". (Luc, IX, 5l.) Il réapparaîtra et guidera l'humanité vers une civilisation et un état de conscience dans lesquels de justes rapports et une coopération mondiale pour le bien de tous, seront les caractéristiques universelles. Par l'entremise du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde et celle des hommes de bonne volonté, Il complétera Son union avec la Volonté de Dieu (les affaires de Son Père) de telle façon que l'humanité transformera l'éternelle Volonté-de-Bien en bonne volonté et en justes rapports.

( le retour du Christ – par Alice Bailey - extraits)

source: lousonna.ch
Publié par Djehouti