Puis Myriam, ma Flamme jumelle (Hathoria ), est alors intervenu du monde où elle est pour me ramener dans le cœur et me faire vivre une "méditation active" durant toute une journée, pendant laquelle, curieusement, plein de petits événements se sont passés qui m'ont ramené d'abord à la paix intérieure. Puis à la nuit venue, durant mon sommeil, Myriam m'a attiré dans sa dimension pour, une fois de plus, m'enseigner, me faire toucher du doigt en conscience des choses importantes. Voici ce qu'elle m'a dit :

"- Mon frère bien-aimé, ouvre ton cœur et ne t'identifie plus à ces formes pensées noires, elles ne sont pas tiennes, lâche prise et détend ton âme. Ce que tu viens de vivre était nécessaire pour t'amener à bien intégrer ce que la vie t'a déjà enseigné mais que tu as tendance à oublier, tant le monde extérieur accapare ton attention depuis quelques temps.

Tu n'es pas seul concerné par cette expérience et c'est pourquoi tu pourras retranscrire ce dont je vais te parler. Ton expérience, combien d'autres la vivent à l'instant même ou la vivront à un moment ou un autre, et c'est pourquoi il faut mettre à jour cette problématique.

Oh certes, vous avez déjà entendu ce que je vais te dire, vous avez lu beaucoup d'informations sur tout ce qui touche la spiritualité et vous avez trouvé autant de belles pensées qui pourraient aider à construire le nouveau monde. Mais vous savez bien aussi que la connaissance ne remplacera jamais le vécu, la pratique, et c'est bien là votre problème. Lorsqu'on veut suivre un idéal, on doit travailler à s'y conformer, même s'il importe de ne pas culpabiliser lorsqu'on n'y arrive pas encore. Donc, les belles pensées, les belles théories, il faut penser à les mettre en pratique, à leur faire prendre corps. Il vous a été dit : "Faites aux autres ce que vous voudriez qu'ils vous fassent"... et cela est tout simple, il suffit de réfléchir à cette parole pour vous rendre compte que c'est bien le seul moyen de pouvoir vivre en paix avec les autres comme avec soi-même. D'ailleurs, ceci est vérifiable : le fait de ne pouvoir vivre en paix avec les autres révèle toujours un manque de paix avec soi-même. Tu viens de t'en rendre compte.

Lorsqu'un être, qui a vécu un long conflit avec une personne, continue sur sa lancée, en entretenant une certaine rancœur, même envers une personne qu'il ne voit plus depuis longtemps, c'est tout un égrégore de pensées négatives qui finit par se diriger vers le mal-aimé et bien des spiritualistes seront d'accord pour dire qu'il y a là de quoi perturber la vie de celui qui est l'objet de cette rancœur. Parfois, dans votre vie quotidienne, il vous arrive d'avoir des problèmes sans que vous y soyez pour quelque chose, il y a souvent tout un réseau d'énergies provenant des pensées négatives de l'homme qui tentent de se matérialiser autour de vous. Un clairvoyant pourra vous dire que c'est une chose qui est parfois terrifiante à observer ; il suffit d'imaginer les pensées émises par un être plein de haine, ou pire encore, tout un groupe de personnes liées par cette même haine.

Sans aller jusque-là, vous avez toutes et tous, à certains moments de votre vie, des pensées négatives à l'encontre de certaines personnes avec qui vous avez eu des problèmes plus ou moins graves. Lorsqu'on est du genre qui regrette vite après, cela passe encore car ces formes pensées ne prennent pas une ampleur suffisante pour nuire à l'autre. Mais nous en connaissons des rancuniers dont la jalousie et la haine perdurent. Etant sensibles, vous parvenez à deviner les pensées de ceux qui vous haïssent, vous jalousent, etc... Et lorsque vous avez du mal à contrôler l'énergie déclenchée par tout ce lot de pensées négatives, cela vient perturber votre état émotionnel et mental, et bien souvent, vous vous mettez au diapason de cette énergie négative, vous vous mettez alors à critiquer, à juger ceux qui vous font du tort, vous créez à votre tour des énergies négatives qui vont également aller perturber la vie de ces mêmes personnes, et vous entrez vite dans un cercle infernal. C'est de cela que souffre l'humanité en premier lieu. Vous avez le choix d'être en paix mais vous vous laissez bien souvent tenter par l'affrontement, la médisance. Ne savez-vous donc point ce que vous voulez ?

Alors écoutez votre cœur car lui veut la paix ! Pas cette paix qui vous donne l'illusion d'être en sécurité mais plutôt celle qui vous donne la certitude d'être vivants et éclairés. Cette paix, il vous faut la forger sur l'enclume de la désunion et du désordre. Mais combien de tempêtes vous faudra-t'il encore affronter avant d'avoir le réel désir de bâtir la paix ? Car il faut la bâtir ! La paix existe de toute éternité mais dans votre monde, il faut lui donner un corps pour qu'elle s'exprime. Alors pourquoi ne prêtez-vous pas vos corps pour que la paix véritable s'incarne ?

Lorsque vous avez affaire à des personnes médisantes, vous en venez vous-mêmes à être médisants. Alors quand vous finissez par vous reconnaître dans les défauts des autres, posez-vous la question : "Aurai-je envie d'être l'ami d'une personne comme moi ?" A ce moment-là, en faisant une liste, vous vous rendez vite compte qu'il y certaines choses en vous qui pourraient vous déplaire si vous étiez une autre personne.

Bien entendu, il importe ici d'être lucide et de ne pas tomber dans le piège de la culpabilité négative. C'est le moment, au contraire, de découvrir une chose merveilleuse : si Dieu vous a donné la possibilité de percevoir les qualités et les défauts des autres, ce n'est point pour passer votre temps à les critiquer et les juger, mais pour apprendre à vous corriger vous-mêmes. Combien de fois vous a-t-on répété que vous êtes les miroirs des uns et des autres ?

Ainsi, lorsqu'on est amené à vivre une expérience relationnelle assez éprouvante, il importe de s'auto-analyser un peu et de prendre conscience de ce qui nous a enrichi ou nous a appauvri humainement parlant. Certains d'entre vous êtes des êtres susceptibles mais tous les problèmes relationnels que vous vivez ensemble ont finalement ceci de positif : Vous prenez conscience de votre susceptibilité et des actes dans lesquelles vous entraîne celle-ci. Tu vois bien qu'il ne sert à rien de juger l'autre pour les misères, les insultes, les critiques négatives qu'il ou elle te cause. Tu vois bien aussi que plus tu le juges, plus il y a un mur qui se dresse entre vous deux. Vas-tu alors continuer à lui en vouloir alors que tu prends conscience de ce que t'enseignent ces problèmes relationnels entre vous ?

Eh oui, il est tellement plus simple de désarmer, de lâcher prise avec le passé quand on comprend enfin combien celui-ci est utile à notre propre évolution. La Vie a ses astuces pour forger nos âmes. Le temps s'occupe de nos faiblesses, de nos grandes interrogations, et l'Amour est le seul réparateur, le seul réconciliateur, le seul remède pour les maladies de l'âme. Il n'est pas intellectuel, il n'est pas calculateur, il est spontané et sans condition, tu le sais bien maintenant.

Alors ne perdez plus votre temps à en vouloir à untel, à détester Pierre, Paul ou Jacques, à vous souvenir des offenses qu'ils ont pu vous faire. Comment pourriez-vous construire un monde nouveau avec un tel état d'esprit ? Vous pouvez vous vanter d'avoir lu les meilleurs livres et rencontré les plus grands maîtres, tant que vous n'aurez pas résolu ce problème, vous ne pouvez pas espérer que le Ciel puisse vous amener un jour à prendre votre place comme bâtisseurs de la Paix, de l'Amour divin et de la Fraternité dans le monde. Le rêve est beau et vous ne devez jamais le perdre, vous devez continuer à le nourrir, mais il faut vous donner la peine et les moyens pour l'incarner, pour agir, sans attendre quelque récompense venant du Ciel parce que, tel ou tel jour, vous avez eu une très belle pensée pour l'autre, pour le monde, pour l'univers. C'est bien mais ce n'est qu'une goutte d'eau dans l'Océan qui s'évapore vite sous le Soleil.

Mon bien-aimé, toi comme tes frères et sœurs de cœur, vous connaissez la Vérité... mais lorsque vous la regardez, vous êtes très vite pris d'un vertige et c'est pourquoi vous n'arrivez pas à la regarder constamment. Comme vous comparez vite votre vérité à la Vérité, et comme vous ne vous sentez pas complètement conforme à celle-ci, vous prenez vite la fuite, vous faites comme l'autruche, vous plongez vite votre tête dans le sable. Autrement dit, vous vous rementez à nouveau à vous-même. Mais comprenez bien qu'en agissant ainsi, vous vous compliquez tout simplement la vie car vous bâtissez votre propre vie avec un état d'âme fuyant, lâche.

Ici, je voudrais m'adresser à certaines personnes qui ont une rancune envers toi, tu le sais bien, puisque tu es tombé dans le piège de tes propres formes pensées et que tu as déclenché certains événements qui ont déplu à ces personnes. Rassure-toi, tu n'es pas le seul à qui cela est en train d'arriver et la Vie y est pour quelque chose, tu vois bien que c'est en train de servir une bonne cause. A ces personnes, donc, je voudrais leur dire que le fait d'être rancunier est tout simplement de la lâcheté. Pourquoi ? Parce que le rancunier ne se donne pas la peine de chercher au moins une seule raison pour pardonner à l'autre. Il recule devant une telle tâche, parce que c'est ainsi dans le milieu où il vit, c'est une question de fierté ou d'orgueil, alors il peste contre untel parce que ce dernier a fait ceci, a dit cela... Pire encore, il souhaite que l'autre paye, qu'il soit puni, il se dit quelque chose comme "Si Dieu est juste, Il le punira !" sans même réfléchir à savoir si Dieu pourrait être Dieu en pensant de cette façon ?

Si je parle de ceci, c'est aussi pour montrer à toutes et tous que les grandes et belles théories, c'est tous les jours qu'il vous faut les appliquer, les mettre en pratique, sur le tas, avec ce qui vient et comme cela vient. Il faut s'adapter au hasard et tâcher de plus en plus à répondre spontanément à un événement. C'est à ce moment précis qu'il faut bien vous souvenir de votre théorie car c'est l'occasion rêvée pour la mettre en pratique et en tirer leçon. Combien de personnes se targuent d'avoir la foi et ne s'en servent pas au moment crucial ?

Ici, c'est pareil : lorsque vous vivez un problème relationnel, vous devez vous rappeler de tout ce que vous avez lu ou entendu là-dessus et qui vous a interpellé. Il s'agit alors d'appeler la Paix qui dort quelque part en vous, et de réagir en conformité avec votre idéal. Si vous pensez "Pardon", c'est un acte de pardon qui doit s'établir, qui doit prendre corps dans l'instant présent, sinon à quoi vous sert d'y penser uniquement ? Il faut toujours vous donner l'occasion d'être conforme à votre ou vos idéaux. Le tout, je le répète, est de ne pas se morfondre au cas où vous vous apercevez que vous être encore loin d'avoir atteint votre idéal. Il ne vous sert à rien de vous culpabiliser. Ceci n'est pas le but recherché, alors pourquoi choisir un autre chemin ? En toute chose, il y a un juste milieu, c'est bien connu !

Voila, je voulais simplement vous dire cela, frères et soeurs. Il y aura d'autres messages, en fonction de ce que la Vie vous amènera à expérimenter.

Je vous aime Votre soeur de Coeur Myriam (Hathoria)

canalisé par Regis.

source: essania.actifforum.com
Publié par FilledelaTerre