Garantissant "l'accès du public aux informations sur les menaces que constituent les émissions toxiques pour notre environnement", le protocole sur les registres de rejets et transferts de polluants "permettra aux simples citoyens, en utilisant seulement internet, d'en savoir plus sur les principales sources d'émissions polluantes à proximité" a expliqué Jan Kubis, le secrétaire général de la Commission économique des Nations unies pour l'Europe.

Dans ce cadre, un comité d'experts indépendants mis en place le 22 avril dernier pourra être saisi par une personne ou une organisation, dès lors que tous les recours existants sur le plan national auront été épuisés. Comme l'a souligné Jeremy Wates, secrétaire général d'une convention sur la participation du public aux questions environnementales, "cela devrait constituer une sorte de vérification, fonctionner d'une certaine manière comme une autorité de surveillance pour faire en sorte que les obligations prévues par le protocole soient vraiment respectées".

source: fr.news.yahoo.com

Publié par therese