Seulement vous en avez oublié la primauté qui est celle de partager l’amour au sens étymologique du terme, le partage signifiant que vous devez avec votre partenaire échanger sur un autre mode qui est celui dela communication souvent non verbale.

Depuis des éons, les hommes et les femmes manifestent leur désir en faisant l’amour mais souvent sans le partage du plaisir d’être ensemble, sans le partage de la caresse ni même de baisers, cela semble particulièrement inadéquat pour parvenir à un état de bien être.

L’amour donc privilégie l’autre autant que soi même en communion étroite avec votre identité la plus secrète celle que vous ne dévoilez qu’en ces moments de partage. Ce partage invite à donner et recevoir le meilleur de l’autre. Souvent donc « faire l’amour » est un terme galvaudé puisque il lie uniquement les personnes par le plaisir et uniquement cela, la recherche à tout prix du plaisir charnel conduit bien souvent à une absence totale de bien être physique et psychique.

Cette forme d’amour est en fait une dépendance sexuelle qui comprend bien de dérives pour palier au sens sacré que cet acte devrait donner.

C’est un acte d’amour et tout acte d’amour demande don de soi avec le cœur et avec le corps et non uniquement dans les sens ; le cœur même s’il n’éprouve pas ce que vous nommez « être amoureux », ce cœur là peut tout de même engendrer un état particulièrement riche en bien être du moment où il ne sera pas seulement guidé par les sens.

L’important chers amis est de savoir où pour vous se situe cet acte d’amour : Est ce qu’il répond à une demande uniquement de vos êtres inférieurs, cette sollicitation continuelle des plaisirs pour penser jouir de la vie ou bien cet acte vous ouvre le corps et vous donne le sentiment t d’accomplir un acte d’amour vrai ?

L’amour vrai étant celui qui ne se nomme pas « faire l’amour » mais plutôt qui se nommerait « être dans l’amour de soi et de l’autre ».

Par ailleurs cet acte physique, conduit dans un état de partage, ouvre les portes qui mènent aussi à la réalisation de votre incarnation humaine et vous donne possibilité d’incarner votre présence dans la réalité de votre 3D. Le point capital est qu’il relie la terre au ciel et cette jouissance ultime qui est celle du plaisir partagé conduit elle à l’union corps âme esprit, celle que vous recherchez par une multitude d’autres possibilités.

Ce présent d’amour est l’acte le plus sacré qui soit lorsqu’il génère cette union des corps, ce plaisir des sens et cette certitude d’être UN incarné dans vos sensations partagées en conscience. La liberté vous appartient de diffuser cet écrit reçu en canalisation par Adèle, à condition de le garder intact et d’en donner la Source. a-d-ailes-d-ange.com

source: a-d-ailes-d-ange.com

Publié par a-d-ailes-d-ange