Faire l’unité dans votre corps exigera de vous de l’attention, de l’amour, de la patience, de la tolérance, de la confiance et toujours du lâcher-prise. Pour créer l’espace vital nécessaire à votre émergence, il est suggéré de planifier des instants dans vos journées pour la découverte de votre corps.

Voyager dans votre corps par la conscience demande simplement un petit effort…

Comprenez bien ! votre corps est le passeport de votre évolution.

Pourquoi tout ramener à votre corps ? Mais c’est évident ! Sans lui, il n’y aurait pas d’humanité, pas de Terre, pas d’Univers. Et le jeu du Créateur deviendrait absurde. Le Créateur n’existerait pas sans cette manifestation de sa création. En fait, il explore sa personnalité à travers la matérialisation de sa pensée…

Le passage obligé pour vous diviniser est votre corps… Vous serez Dieu avec la compréhension totale de toutes les inter-réactions, de toutes les fonctions de votre corps et grâce à l’utilisation de toutes les portes ouvertes.

Ainsi, l’utopie entretenue par une poignée d’êtres sur votre humanité consiste à vous faire croire que votre corps est insignifiant. Ils y sont parvenus.

...

… Le jeu est un facteur de joie et du rire. Le rire a une vibration qui agit sur vos corps subtils ; il remet en place tout désordre récent. Il dilate vos cellules, qui en profitent alors pour expulser des scories nuisant aux arrangements subatomiques entre les neutrons et les protons. Les spirales contenues dans chaque cellule sont perturbées par les scories de vos pensées. Le rire met en résonance les spirales qui se repositionnent avec sa vibration. La joie et le rire constituent des chemins de connaissance intéressants ; les voies que ces derniers ouvrent ne peuvent être empruntées que par la vibration du rire et de la joie. Cet aspect est quasiment inexistant sur votre planète. La fatigue disparaît quand on fait appel à ces deux états ; le temps perd ses repères. Les problèmes perdent également de leur consistance ; ils deviennent plus anodins et vous vous ouvrez à une disponibilité envers le Créateur. La joie et le rire sont à explorer afin de déceler une facette de notre Créateur. Le voyage proposé est source de grandes découvertes.

...

… Les expériences que vous allez vivre maintenant appellent la responsabilité de vos actes, de vos pensées. Le temps s’accélère et les effets seront presque immédiats. Vous serez face à vos créations.

Si vous créez l’ombre, vous pouvez créer plus facilement la lumière.

L’apprentissage de votre JE SUIS passe par la maîtrise de l’Ombre et de la Lumière.

Le JE SUIS vit au-delà de l’Ombre et de la Lumière.

Les expériences de ces derniers ouvrent la porte au JE SUIS.

ÊTRE exige d’être lucide

Pour profiter des découvertes à venir, cette lucidité vous sera d’un grand secours. Il ne sert à rien de nier les vérités. Il est préférable d’intégrer ces connaissances et de vivre pour ces vérités. Votre évolution en profitera grandement.

... Oui ces deux réalités, l’Ombre et la Lumière, cherchent à s’unir pour devenir l’UN au service de la plurialité.

… Le Bien et le Mal doivent être réunis, reconnus et dépassés pour prendre la voie du Centre, celle de la Sagesse.

… C’est donc le fait d’ÊTRE qui est réclamé dans le prochain tableau de votre pièce de théâtre.

... N’oubliez jamais ! l’extérieur reflète l’intérieur. Les plus grandes aventures se tapissent au sein de votre Être.

...

La joie, le rire, le plaisir, source d’envol de l’Être solaire

Dans ce cheminement, l’oubli fut votre lot, le doute votre compagnon, l’autoculpabilité votre nouvel état d’être, et ces dernières manifestations ont moulé vos illusions actuelles. Or voici le moment de les détruire et de retrouver cette source originelle, fleuve de Vie tranquille, serein et empli d’amour, de joie et de fraternité. Tout ce qui n’existe plus en apparence dans votre monde…

Votre accoutumance à vos drogues (les peurs, les doutes, l’autodestruction, la culpabilité, la fausse humilité, le besoin de posséder et de dominer) est difficile à déraciner ; pourtant, pas à pas, vous devez y travailler et procéder à l’aplanissement de vos désespoirs sentimentaux. Si vous possédez un tant soit peu de bon sens, vous remarquerez le parallèle entre vos illusions et l’éloignement de votre source…

Avec l’événement imminent en voie de survenir dans votre monde (le couronnement de la planète), vous voici replacés devant l’inacceptable et l’inconcevable aux yeux de la domination masculine : faire une place à l’énergie féminine et la considérer comme égale…

L’Amour christique s’épanouit et s’achemine vers son identification et son couronnement dans l’Amour solaire. Pourtant ceci ne peut avoir lieu sans rééquilibrer les deux aspects du Fleuve de Vie : l’énergie féminine et l’énergie masculine. Pas de supériorité de l’une sur l’autre, seulement un couple d’énergies au service de la Vie et devant engendrer une troisième énergie…

Demain sera une expansion de toutes les voies d’expression de ce jour. Aussi, nous vous invitons dans le retour de la conscience originelle, non pas pour annihiler votre personnalité ou vous entraîner vers la perte de votre acquis, mais bien pour bonifier votre savoir présent et lui donner sa noblesse, sa richesse d’être et de servir la Vie. Il n’est pas question de vous perdre dans l’identité d’hier mais bien de recevoir cette identité, de l’intégrer à la présente et de devenir la flèche parcourant les nouveaux cieux afin de donner la forme de l’identité de demain. Demain ne sera pas sans hier et aujourd’hui. L’Amour solaire ne peut naître sans s’appuyer sur l’amour christique. Être solaire passe d’abord par le fait d’être christique, mais nous n’exigeons pas le sacrifice de vos vies présentes, car cela signifierait une perte de temps et une dépense inutile d’efforts. Vos vies présentes sont les plus précieuses de tous les temps connus dans le grand sidéral…

Vos vies sont le plus beau cadeau que le grand sidéral pouvait vous offrir. Prenez soin de votre corps physique ; accordez-lui la meilleure nourriture, le meilleur air, le plus beau paysage, le plus grand respect ; octroyez-lui les poses qu’il réclame, de la joie et des rires. Être sérieux, grave n’ouvre pas forcément les portes de la réalisation suprême…

La sagesse passe par l’équilibre de tout en tout

La sagesse ne sera nullement l’état infantile décrit par certains. Elle sera avant tout la conscience du Tout à chaque instant, le respect de la différence au service de la Vie, le partage du savoir, l’attitude juste dans toute situation, certes, mais aussi le fait de savoir dire non et d’être un guerrier de la Lumière s’il le faut. Les guerriers de la Lumière ne courbent pas le dos devant des situations difficiles ; ils se présentent à elles non pas pour les conquérir mais plutôt pour y intégrer la vue élevée des Êtres réalisés.

… La sagesse, c’est avant tout de reconnaître sa place dans la grande chaîne fraternelle et d’accorder autant d’importance au travail de ses autres frères et sœurs. La sagesse laisse une grande place à la joie et au rire. Savez-vous enfin que le rire est le plus grand remède existant ?

Vous étudiant de la Lumière, avez trop souvent recours au sérieux, attitude engendrant des rectitudes et, en cela, des comportements nouant vos voies de navigation.

La légèreté d’être dans chaque instant ouvre les portes à la fluidité et aux états supérieurs de conscience. Certes, nous vous invitons à devenir responsables, mais nous vous enjoignons de rester des êtres joyeux et libres de s’accorder de la joie et du plaisir. Puisque nous avons abordé la notion de plaisir, précisons ceci : si vous vivez une situation vous mettant dans un état dépressif, changez vite de comportement en intégrant le plaisir de faire ceci, cela.

Enfin, posez-vous toujours cette question : Je m’engage dans une voie, mais où y est mon plaisir et est-ce que je m’en accorde ? On peut changer une situation en y trouvant du plaisir. La joie, le plaisir sont deux moteur catalyseurs et propulseurs ; aussi, assurez-vous de ne pas les mettre côté.

Dans le cas contraire, le retour dans votre identité serait parsemé d’embûches plus grandes qu’il n’est nécessaire. Les Anges et les Êtres réalisés ne se privent pas de ces instants où la joie, le rire, le plaisir sont au rendez-vous. Alors, faites comme eux, mettez-les à profit afin de retrouver votre identité. Accordez-vous des moments agréables, car si vous ne vous autorisez pas ces instants, personne ne vous les accordera. Vous souffrez tous de cette volonté d’être sérieux. Or, dans ce mot, vous avez placé l’idée de castration ; vous vous castrez en permanence en vous refusant des instants agréables, légers où les soucis de parvenir à être ne sont pas exclus. Quand nous vous regardons, nous observons votre attitude et elle ne reste qu’une imitation de la réelle attitude de l’Être solaire. Vous vous identifiez à une rectitude d’âme et non pas à la plénitude de tous les instants, véritable attitude de l’Esprit.

Aujourd’hui, votre guérison passe par l’élévation du corps et de l’âme afin de les établir dans votre esprit en leur accordant vie, joie et réalisation.

Observez comment vous réagissez dès que vous prenez conscience de la place de votre esprit dans votre vie courante. Vous fustigez tout ce qui touche le corps et l’âme ; le corps devient impur et représente le mal, l’âme incarne tous les travers d’attitude et est responsable de vos mésaventures lors de vos vies antérieures. Pourtant, avec simplicité, admettez cette énorme erreur. Le rire ne tue personne ni n’éloigne les êtres désireux de retrouver leur Essence première. Et si justement cette Essence se jumelait à la légèreté due au plaisir, au rire et à la joie du service ! L’essence originelle ne connaît pas le sérieux, cette castration d’être. L’Essence originelle fluide, aimante, s’épanouit dans l’expansion, se nourrit de la joie et rit volontiers d’elle-même.

L’Être solaire prendra racine dans la joie, le plaisir, le rire ; il s’envolera en déployant les ailes de ces moteurs et découvrira une expression encore plus grande de ces trois attitudes.

Nous ne pouvons qu’enjoindre à chacun de vous de retrouver la source de son Être (la joie, le plaisir et le rire) et de s’en nourrir afin de trouver son épanouissement dans un secteur de service ou un autre. Aujourd’hui, tous les hommes et toutes les femmes se plaçant au service de la Vie sont sérieux, graves, voire moralisateurs dans certains cas. Nous vous incitons à modifier votre comportement et à intégrer les trois moteurs de la Vie (la joie, le plaisir et le rire) dans votre quotidien. En l’expérimentant vous-mêmes, vous constaterez ceci : votre corps et votre âme se dérideront et déploieront des stratégies d’intégration dans l’esprit. Vos maladies, vos malaises disparaîtront tout seuls…

Retrouvez également le sourire, signe incontestable de plénitude envers la Vie…

Cette humanité souffre d’abord et avant tout de cette perte (joie, rire, plaisir) ... Ce fut un grand pari lancé par une poignée d’êtres assoiffés de pouvoir et qui connaissaient l’importance de vous plonger dans une dépression permanente.

L’adoption d’un état sérieux engageait tous les individus dans une impasse et, surtout, les privait de la manne céleste. Reconnaissez comment vous repoussez la joie de vivre dès votre approche de la spiritualité. En réalité d’ailleurs, ce mot fut inventé afin de donner une forme dense à l’enfermement de tous les candidats désireux de retourner vers leur identité… Il serait bon aujourd’hui de ne plus utiliser ce réservoir d’énergie qui vous dessert et de vous relier plutôt à l’énergie des mots joie, rire, plaisir et sourire.

Ne prenez pas ce conseil à la légère et expérimentez-le

Retrouvez dans vos attitudes quotidiennes, et même dans les situations moins aisées, l’usage de ces mots. Remplissez votre cœur de cette nourriture qui vous attend de tout temps et laissez les moralisateurs à leurs injonctions.

Ce n’est pas en pleurant, en gémissant ou en psalmodiant vos erreurs ni en vous autoculpabilisant que vous rentrerez plus vite dans votre source originelle. Bien au contraire, ces attitudes mettent un frein à ces retrouvailles et obscurcissent votre vue…

Le ici et maintenant vous invite à alléger les formes-pensées créées autour de votre âme afin de permettre à la lumière de votre esprit de descendre en elle et dans votre corps.

...

Vous avez à votre à votre disposition un vaccin efficace et sûr : la joie.

La joie de vivre, le rire sont des activateurs d’énergie. Ils régulent vos flux intérieurs et vous propulsent sur une spirale plus élevée de vibrations. La joie appelle les rayons d’Amour et de Sagesse qui circulent autour de vous, véhiculés par les Anges.

A tous les travailleurs de la Lumière, nous rappelons ceci : si vous manquez de joie et que vous avez oublié de rire, vous restez sous l’influence des dieux de l’ombre…

Par conséquent malgré les événements de votre quotidien, retrouvez votre rire et votre joie. Par ces deux états d’être, vous reconquérirez votre liberté et votre expression divine.

Le rire déloge avec aisance vos schémas ancestraux limitatifs et laisse place à la joie d’être dans l’instant présent, vivant et rempli d’énergie vitale, à la joie d’explorer l’infiniment grand, l’infiniment petit. La joie suscite la curiosité, un moteur dans votre réalisation. Dans mon explication, j’essaie de séparer ce qui ne l’est jamais : la curiosité et la joie. La curiosité est une autre facette de l’intention, l’élément chimique qui pousse l’âme vers des chemins de création nouveaux.

… Oui, la joie, le rire et la curiosité font partie de l’intention et donnent du mouvement à votre action…

La qualité de votre intention et l’effort soutenu pour garder le plus longtemps possible le moule de cette intention sans déformation définiront vos futurs rôles.

par kuan shih yin