Certains d’entre vous se retrouvent dans des circonstances qui ne correspondent pas totalement à leurs vibrations et qui ne sont donc pas à leur goût. Rappelez-vous qu’une antenne ou un câble peuvent capter plusieurs chaînes différentes en même temps. Néanmoins, c’est vous qui décidez quelle chaîne regarder. D’après la manière dont certains d’entre vous mènent leur vie, on penserait que tout ce qu’ils ont à faire est de s’asseoir devant l’écran pour que la chaîne qu’ils désirent apparaisse de façon magique ! Que se passerait-il si l’on s’asseyait devant un écran de télévision et que toutes les chaînes apparaissaient les unes après les autres, ou bien si l’on n’avait pas la possibilité de sélectionner une certaine chaîne à un certain moment ? Il est sûr qu’on serait limité pour regarder les émissions télévisées.

Vous avez dans votre main la télécommande de votre vie. Vos pensées et vos ressentis déterminent ce que vous sélectionnez, de même qu’ils déterminent aussi ce que vous ne sélectionnez pas. Si les choses vous semblent justes et vous rendent heureux, vous êtes probablement sur le bon chemin, sinon prenez garde.

Beaucoup d’entre vous sont dans une "mauvaise" situation sans même le savoir. D’autres ressentent que quelque chose ne va pas. Vous vous levez le matin avec le désir d’être quelque part ailleurs. Vous ne voulez pas avoir à aller travailler ou vous ne désirez pas voir encore votre partenaire. Si quelque chose est "juste", dans le sens que c’est vraiment pour vous, alors cela vous paraîtra juste et vous apportera de la joie. Sinon c’est que quelque chose d’autre se produit.

Voici un exemple. Imaginons une avocate qui vient de devenir avocat de la défense pour des affaires criminelles. Qui plus est, cette personne est très sensible et n’est pas acceptée par les autres avocats dans son cabinet. Elle savait donc que quelque chose n’allait pas, mais qu’est-ce que cela pouvait bien être ? En fait, son accroissement de conscience et sa sensibilité la rendaient inapte à son poste. Il lui a été conseillé d’imaginer l’affectation parfaite pour elle, une affectation où sa lumière pourrait briller. Elle était peut-être destinée à défendre des enfants ou à travailler pour le droit des femmes, ce qui allait davantage avec son état d’être du moment.

En d’autres termes, quelque chose qui avait bien fonctionné, parce que cela correspondait à une certaine vibration, ne fonctionnait plus. Vous découvrirez qu’aimer ou ne pas aimer quelque chose est aussi un indice montrant que vous avez changé et que vous avez très probablement besoin d’effectuer certaines modifications.

Prenons un autre exemple. Supposez que vous envisagiez d’avoir une relation avec quelqu’un mais qu’il y ait des points fondamentaux qui vous choquent au sujet de cette personne. Beaucoup d’entre vous penseraient l’avoir rencontrée pour venir à bout de leurs préjugés, par exemple contre une personne trop âgée, trop grosse ou trop mince. Mais vous pourriez peut-être voir les choses autrement. Cette "aversion" ne pourrait-elle pas être l’indice de l’arrivée de quelqu’un qui vous convienne mieux ?

Si cette personne était supposée être votre partenaire, vous ne remarqueriez pas quelques kilos de trop, des cheveux gris, des croyances différentes ou de mauvaises habitudes alimentaires. Vous êtes tous guidés pour réaliser vos désirs. Même un sentiment négatif vous aide à manifester vos désirs. Il se peut que cette personne soit censée être une amie ou un ami proche, une compagne ou un compagnon qui vous aide. Cependant, pour le choix d’un partenaire, d’un travail ou de n’importe quoi d’autre dans ce domaine, il est important de choisir sagement. Etre fier et se sentir bien avec le choix que vous avez fait sont des manières de savoir que vous allez dans la bonne direction.

Autrement dit, vous savez parfois que quelqu’un n’est pas bon pour vous parce que vous le ressentez. Pourtant vous décidez de poursuivre tout de même parce que vous voulez avoir le sentiment d’être quelqu’un de "bon" et de "tolérant". Si vous ne sentez pas que quelque chose est bon pour vous, c’est probablement que ça ne l’est pas.

Ici, pourtant, faisons attention. Quelque fois vous hésitez à prendre une décision en sachant que votre ressenti est fondé sur vos propres illusions. Dans ce cas, pourquoi ne pas poursuivre et voir ce qui arrive ? Posez-vous la question : "Si je reconnaissais à un niveau très profond que cette personne, ce travail ou cette situation étaient absolument parfaits pour moi, aurais-je encore ce sentiment négatif ?" Si vous avez toujours rêvé de rencontrer le (ou la) partenaire de votre vie et que celui-ci (ou celle-ci) devait avoir certaines caractéristiques physiques et tenir une certaine position sociale, que ressentiriez-vous si il (ou elle) se présentait dans un état totalement différent ? Dans ce cas, disons-le, cela n’aurait aucune importance ! Autrement dit, vous sauriez et vous sentiriez que c’est la bonne personne, ou que la situation est juste, et vous poursuivriez.

Lorsque vous êtes repoussé par quelque chose ou quelqu’un, c’est aussi une guidance.

Voici une petite histoire pour illustrer ce concept :

Il était une fois un petit garçon qui n’aimait jamais manger des mûres et qui avait horreur de les cueillir. Il finissait toujours par avoir les mains écorchées et les doigts violets. Pourtant, il était né dans une famille où tout le monde adorait les mûres et où rien n’était plus agréable que de passer un après-midi ensoleillé à les cueillir. Un beau jour, ce petit garçon s’y rendit à contre-cœur et, au moment où il commença sa cueillette, il se fit piquer par une guêpe alors qu’il était allergique à sa piqûre. La famille put heureusement se faire aider à temps, et l’enfant survécut.

Lorsque vous ne sentez pas de faire quelque chose, il peut être sage de penser à la "piqûre". Et lorsque vous aimez faire quelque chose, vous pouvez imaginer le goût merveilleux d’une grosse bouchée de mûres fraîchement cueillies.

Lorsque vous suivez le "train-train", vous allez souvent très loin de l’endroit où vous êtes supposé être.

"Aïe, dites-vous, cette pensée m’a piqué !"

A propos de choses qui piquent, considérons maintenant le deuxième sujet de ce message. Nous l’appelons "mise à jour".

Métaphoriquement, beaucoup d’entre vous sont restés si longtemps au même vieil endroit qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils sont arrivés dans un nouveau lieu. Nous vous demandons de mettre régulièrement à jour votre manière de penser.

Par exemple, quelqu’un qui a une enfance malheureuse peut désirer regarder sa vie avec des lunettes assombries. C’est le genre de personne qui dit qu’elle ne peut jamais progresser parce qu’elle a eu une enfance vraiment épouvantable. Si vous avez cette tendance, nous vous demandons de faire un exercice simple :

Regardez-vous dans un miroir. Voyez-vous un enfant ou un adulte ?

Vous voyez vraiment que vous êtes adulte. Alors vous pouvez vraiment lâcher l’enfance malheureuse ! Ce n’est pas de la magie. Vous faites simplement une mise à jour. Vous n’êtes plus un enfant ; vous pouvez le constater. Qui sait où est parti l’enfant triste ? Est-ce important ?

Autre exemple. Vous n’avez jamais eu de chance avec l’argent. Vous n’en avez jamais eu assez, même pour payer les factures les plus petites. Vous en demandez plus. Vous en désirez davantage. Et puis un jour, vous avez brusquement deux mille euros de plus qui viennent par un travail inattendu et bien payé. Cependant, vous continuez à dire et à ressentir des choses qui se sont passées des années plus tôt. Mettez à jour votre manière de penser. Vous êtes sur le point de devenir millionnaire ! La seule chose qui vous bloque est votre système de pensée.

Si vous voulez toujours être pauvre, l’univers va vous y aider volontiers.

Quel que soit ce que vous pensez, vous allez le créer. Si vous pensez ne pas avoir assez d’argent et que bien des choses terrifiantes vont s'ensuivre, préparez-vous car des temps terrifiants vont survenir.

Vous rappelez-vous lorsque vous aviez peur du croque-mitaine ? Il était dans le placard et rien ne pouvait vous convaincre du contraire. Même vos parents ne pouvaient rien faire pour vous enlever vos peurs, malgré leurs chasses nocturnes, parce que vous croyiez qu’il était là. Alors, il était bien là.

La vie n’est pas différente. Si vous croyez que vous êtes pauvre et que votre tasse est vide, cela est et cela sera. Si vous croyez être trop vieux, trop gros, trop ceci ou trop cela, vous l’êtes.

Le monde fonctionne avec des vibrations d’énergie. Réglez-vous sur la chaîne que vous désirez et vous recevrez exactement ce que vous voulez. Restez dans ce qui était hier et vous répéterez les mêmes choses demain.

Hier est demain si vous restez dans le passé, et c’est ainsi que vous tournez indéfiniment en rond.

Demain est le produit d’aujourd’hui, ce qui signifie que vous pouvez changer votre futur maintenant en vous "réglant" sur ce que vous voulez que demain soit.

Aussi, mettez votre vie à jour. Qui êtes-vous en cet instant ? Personne ne se soucie de ce que vous avez dû faire pour y arriver car, de toute façon, l’histoire est complètement inventée !

Alors rappelez-vous : suivez votre guidance et faites attention aux guêpes. Lorsqu’elles piquent, ça fait mal…

Nous sommes avec vous.

(Nombre d’entre vous ont demandé qui est la Voix. Nous sommes un point de Lumière multidimensionnel composé de Conscience Collective Universelle. Alors que nous sommes nombreux, nous parlons comme si nous étions un, en envoyant à Phoebe des mots et des images qu’elle transmet ensuite aux autres. Notre but : à court terme vous aider à vivre très joyeusement sur la Terre, et finalement vous permettre de reconnaître que vous êtes des Etres/Esprits glorieux.)

EXERCICE ECRIT POUR "MISE A JOUR"

Cet exercice prend environ quinze minutes pour que vous "mettiez votre vie à jour". Il vous amènera dans l’instant présent pour que vous puissiez plus facilement "régler votre fréquence" sur ce que vous désirez vraiment ou sur ce vers quoi vous êtes attiré.

Prenez une feuille de papier et écrivez la question suivante :

"Qui suis-je en cet instant ?"

Répondez-y sans vous référer ni à votre passé ni aux autres. Si bien que des réponses comme : "J’étais…" ou "j’avais coutume d’être…" ou "je suis le mari, la femme, la fille ou le frère de …" sont à proscrire.

A la fin, vous devriez avoir une ou deux phrases qui définissent ce que vous pensez être sur le moment. Pour beaucoup d’entre vous il peut être bénéfique de répéter ces phrases plusieurs fois par jour, spécialement si vous trouvez que vous avez vraiment mis à jour votre manière de penser. Comme cet exercice est focalisé sur votre identité terrestre, vous trouverez qu’il est très utile que vous le fassiez aussi à ce niveau-là. Autrement dit, il peut être peu bénéfique de vous donner comme identité celle d’un être spirituel, même si, bien évidemment, vous êtes libre d’expérimenter cet exercice comme bon vous semble.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Texte écrit par Phoebe Lauren
Traduit par Sylvain du Boullay
Langue originale: anglais
liste lumitoile
Pour s'abonner à la liste envoyez un email à Lumitoile
diffusion : http://lumiweb.org
Vous pouvez diffuser ce message à condition que l'intégralité en soit conservée y compris ces quelques lignes.
Pour envoyer des messages à diffuser, veuillez formater vos messages ainsi avec la source, les crédits de traduction éventuelle et ces lignes présentes encadrées par deux lignes de traits d'union, merci.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------