La profonde réalisation Vient par la persévérance, La tranquillité, le soi et la pureté.

Cette pureté est immuable.

Cette tranquillité, c’est le soi. Toutes deux sont interdépendantes, Comme le bois de chauffe et le feu La tranquillité est inépuisable

L’immuable pureté est sans fin.

L’existence vraie est au-delà des manifestations.

La sagesse éclaire à l’intérieur du cercle clair, Où le moi disparaît, pas plus existant que non-existant. Répandant avec discrétion l’énergie spirituelle, Elle tourne subtilement le pivot mystérieux. Quand elle trouve une occasion pour la faire tourner De ce moment propice, la lumière originelle apparaît.

Tant que le mental conditionné n’est pas rejeté Comment prétendre que les mots et les images peuvent être perçus ?

Qui est celui qui prétend les discerner ? Prenez connaissance par vous-même et comprenez. Toutes les choses sans aucune distinction, y compris le discernement, Ne sont pas touchées par la pensée discriminante.

Quand les pensées discriminantes ne sont plus sollicitées C’est comme des fleurs blanches de joncs éblouissantes dans la neige,

Le rayon de lumière étincelant pénétrant l’immensité. La lumière se propage dans toutes les directions

Depuis toujours, sans être atténuée ni dissimulée. Saisissant toutes les opportunités pour surgir Au sein de tout changement elle fleurit. S’adaptant aux conditions, la pure tranquillité reste immuable.

Le ciel la contient, l’océan l’agrée à chaque instant sans retenue.

Dans l’ aboutissement sans retenue, l’intérieur et l’extérieur se confondent Tous les Dharmas débordent de leur cadre, Toutes les portes sont grandes ouvertes.

Maître Wanshi Shokaku

(1091-1157)

source: buddhaline.net

Publié par karen