Dans le cosmos, il y a le feu, que l’on dit sacré, qui a trois aspects. L’aspect qui concerne plus principalement la terre dans sa vie et sa vitalité, c’est la chaleur du feu. C’est la chaleur du feu qui est créatrice de vie.

La chaleur du feu cosmique est une sorte de substance, qui arrive à se développer, qui arrive à gonfler, à prendre du volume, et dans cette substance, étant donné qu’il y a mouvement, il y a création d’un feu inférieur à lui-même.

C’est-à-dire que, dans ce feu, se créent les premiers atomes de la vie. C’est dans la chaleur du feu qu’est la réserve des atomes, base même de toute la vie manifestée, parce que la chaleur est comme une matrice.

C’est une substance, et c’est aussi une matrice. Un jour, ce feu avec son total d’atomes créés et en même temps non créés, (parce qu’ils sont créés à l’état de principe et non pas créés dans l’état qu’ils auront lorsqu’ils seront jetés dans la forme), s’approche de l’intelligence qui va diriger la forme, et va être absorbé, inspiré par le mental d’une entité supérieure, que vous appelez le logos planétaire, ou solaire, cela dépend si l’on parle de la création d’un système ou d’une planète.

Lorsque cette entité va extérioriser le feu sacré, ce qui va sortir, ce n’est plus une substance chaleur, ce sont au contraire des millions, des millions d’atomes devenus solides, devenus institués, structurés, et, étant passés par l’intelligence de cette entité, connaissent ce qu’ils doivent exécuter comme forme. Ainsi se créent des formes.

Parenthese ;

De 1984 à 1994 et comme à chaque fin d’Ère, une Hiérarchie de Maîtres s’est rendue plus présente à nous. Ils se sont exprimés en public, sous forme de conférences, par l’intermédiaire d’un médium spirite Omnia. Ces conférences ont été enregistrées sur cassettes audio à (dans le désordre le plus complet): Genève - Lucinges - Lyon - Annecy - Namur - Liége - Bruxelles - Grenoble - Sion - Toulouse - lausane - U.S.A - Nyon - Arlon - Nice - Périgueux - Plazac - Charleroi - Neuchatel - Ville-la-Grand - Paris.

cette hierarchie a recu le nom de Pastor .

suivi de ; La Grande Enigme: Qui Suis-Je ?

Je n’ai pas l’intention non plus d’entrer dans les détails et comme dit Pastor : « Des détails ne vous en occupez pas, les frères en haut s’en chargent. De toute façon, à ceux qui réclament trop de détails on leur apprend qu’en haut il n’y a que de l’informe et qu’ils aillent chercher dans la forme, dans le manifesté, les petits détails qui leur conviennent si bien. »

Je te propose un petit exercice. Ferme les yeux, essaie de visualiser le big bang. Paf, tout explose, des milliards d’atomes de conscience négative sont propulsés hors du champ de conscience de Dieu. Maintenant, fixe ton attention sur un atome qui entreprend sa descente. Il descend, descend, son accélération s’intensifie et il finit sa chute dans la poussière. Il roule, roule, il devient une grosse boule de poussière. Cette boule de poussière continue sa route et sur son chemin elle trouve de l’eau. Elle roule dans l’eau, elle commence à devenir une forme souple mais sans consistance. Elle avance toujours, sort de l’eau et comme le soleil brille, elle sèche, elle prend une forme compacte et souple en même temps. Visualise bien cette forme et ouvre les yeux et regarde-toi, elle est toi. C’est peut-être une présentation un peu succincte, mais elle représente à mes yeux une certaine réalité. Et vois-tu, si tous les hommes voulaient bien avoir un tout petit peu de cette connaissance et petit peu moins de croyance, bien des guerres cesseraient sur le champ.

À partir du moment où l’homme devient individuel, où il peut juger puisqu’il a une conscience, il acquiert un pont, ce pont c’est l’âme. L’âme n’apparaît qu’au règne humain, l’âme étant la synthèse de toutes les incarnations passées. L’âme est l’expression, la forme de vie supérieure à l’expression physique. Elle est une expression en tant qu’esprit.

C’est grâce à ce pont que la monade, la partie positive de dieu, peut entrer en relation avec sa personnalité, la partie négative de Dieu. Sans ce pont il n’y aurait pas de relation possible. Parce que l’énergie serait tellement puissante que l’homme serait détruit instantanément, comme il est écrit à propos de ceux qui ont touché l’arche.

De temps en temps et à certaines heures du cadrant solaire, une hiérarchie se fait plus présente pour nous rappeler ce qu’est Dieu, ce qu’est la vérité. C’est ce qu’a fait Christ, c’est ce qu’a fait cette hiérarchie qui s’est fait appeler Pastor. On peut dire qu’à chaque fin d’ère le phénomène se produit. Ils ne se dérangent pas pour nous donner des recettes miracles, comme gagner au tiercé ou comment divorcer, se comporter avec sa femme, comment se nourrir, mais pour nous donner des révélations sur la réalité de la vie. Jamais un maître ne se dérangera pour dire à son disciple comment faire ceci ou cela. Le maître montre du doigt, à l’homme de comprendre.

J’ai envie de m’adresser à ces entités du bas astral qui polluent la pensée des hommes en créant des illusions. Je sais qu’elles me reçoivent et qu’elles craignent les réalités. Alors tant que mes forces me permettront de te faire face, je te ferais face avec ardeur et détermination. Tu me fais bien rire avec tes prédictions à la godille, qui ne reposent sur rien, qui bafouent toutes les lois cosmiques. Alors ta dernière après celle de mille neuf cent quatre-vingt-quinze, c’est l’an deux mille douze. Mais voyons donc, tu ne manques pas d’imagination, tu me fais rire et je plains celui qui te croit, parce que son réveil sera pénible.

Alors demain, puisque maintenant tu sais que tout a commencé pour toi par une particule de matière, qui a attendu longtemps en tant que matière et s’est trouvée un jour aspiré par une vague dans les cycles de l’évolution, qui est passée par les différents règnes inférieurs, minéral, végétal, animal puis est arrivée dans le règne humain, et qui se trouve aujourd’hui dans son jardin à réfléchir sur le pourquoi des choses, en regardant les graviers que tu foules des pieds, la fleur qui te donne tout son parfum, un escargot qui avance lentement sur une feuille de salade, n’aie pas un regard attendri par l’émotion. Contemple simplement le phénomène de la vie et respecte-la, et pense que tout cela n’est qu’un grand jeu, n’est qu’un rire.

source: conscience-universelle.fr

Publié par elem